글로버메뉴 바로가기 본문 바로가기 하단메뉴 바로가기

논문검색은 역시 페이퍼서치

> 한국프랑스문화학회 > 프랑스 문화연구 > 29권 0호

프랑스 어문학 : 보들레르를 통해 본 본느프와의 시적 비평 -『보들레르와 망각의 유혹』을 중심으로-

La Langue et la Litterature francaises : La critique poetique de Bonnefoy a travers de Baudelaire -Autour de "Baudelaire et la tentation del`oubli"-

박기현 ( Ki Hyun Park )

- 발행기관 : 한국프랑스문화학회

- 발행년도 : 2014

- 간행물 : 프랑스 문화연구, 29권 0호

- 페이지 : pp.37-78 ( 총 42 페이지 )


학술발표대회집, 워크숍 자료집 중 1,2 페이지 논문은 ‘요약’만 제공되는 경우가 있으니,

구매 전에 간행물명, 페이지 수 확인 부탁 드립니다.

8,200
논문제목
초록(외국어)
Notre etude consiste a suivre l’etape historique de “critique poetique” d’Yve Bonnefoy, qui a publie Sous le signe de Baudelaire en 2011. Quinze essais echelonnes de 1955 a 2009 sous le parrainage de Baudelaire et en dialogue constant avec lui sont reunis dans ce volume. Nous avons analyse “Baudelaire et la tentation de l’oubli”, publie en 2000, qui sont retranscrites deux conferences prononcees a la Bibliotheque nationale de France en l``an 2000. Deux poemes des Fleurs du Mal servent de point de depart a ce projet : “Je n``ai pas oublie, voisine de la ville…” et “La servante au grand coeur, dont vous etiez jalouse…”. Si leurs tonalites respectives s``opposent, de la lumiere resplendissante d``une ceremonie luxueuse a la melancolie froide d``une existence effacee, ces deux poemes successifs partagent, outre leur forme non strophique et l``absence de titre, le motif du souvenir et de l``oubli. Et c``est bien un diptyque, et un mouvement dialectique, que forme cette suite presque continue d``alexandrins, disposee sur deux pages pour un face-a-face revelateur. Tous deux font allusion a des scenes concretes de l``enfance de Baudelaire. Bonnefoy part alors dans la direction d``une anamnese paradoxale, ou c``est le critique qui va chercher dans la memoire et dans la correspondance de Baudelaire les evenements qui serviraient de trame biographique a ces evocations. Ils remontent a une periode ancienne, particuliere, ou, a la mort de son pere, Baudelaire enfant se retire seul avec sa mere dans une grande maison de Neuilly, a l``ete 1827. Ces quelques mois de grand bonheur et de grande intimite semblent fondateurs pour l``eveil a la sensualite du petit Charles, berce dans les fourrures et les parfums de sa mere, mais ils se voient egalement entaches de l``ombre de la trahison future de la mere, Caroline, prete a succomber a la chair et a epouser Jacques Aupick. L``accusation envers cette femme oublieuse et de son deuil et de son fils se change toutefois dans le deuxieme poeme en une faute commune, qui frappe un “nous”, et debouche sur l``evocation d``un risque pour le poete lui-meme dans son activite d``ecriture. La faute implicite de la mere et de l``enfant dans cette felicite des jours d``ete a Neuilly que decrit le premier poeme, cette faute n``est donnee a entendre que dans le second texte : c``est l``oubli de Mariette, “la servante au grand coeur”, et du pere defunt. Dans ce deuxieme poeme se dit cette fois non plus une sensualite erotique qui vise a se sublimer dans l``expression poetique, mais un reel amour de l``etre, dans sa contingence et son quotidien, une “compassion” qui semble devenir aussi la cle d``une vraie poesie, eloignee des mirages de l``eros petrarquiste ou platonique. Les deux poemes confrontent ainsi deux principes amoureux, “eros et compassion”, et refletent la tension psychique qui dechire Baudelaire, tenaille par une double aspiration a l``etre et a l``Ideal, qui a rapport avec la poesie comme telle. Chez Baudelaire, le corps est plaisir, mais associe encore a une pensee de la transcendance, car le desir va au Bien, le Beau etant son epiphanie. Bonnefoy repere a travers d``autres textes un systeme des signes ou se verifie idealement l``adequation du corps a l``esprit dans l``identite revee entre le Beau et le Bien. Mais soudain se rompt cette harmonie avec la revelation de la faute de la mere envers lui-meme, envers son pere, et de la prise de conscience de sa propre faute envers Mariette. L``effondrement de ce systeme exige en reaction de reconstruire une unite, loin du desir, mais toujours a travers les donnees de la perception, premieres voies ouvertes a la creation poetique, et des lors passage oblige pour le poete. Ce sera dans une ascese de la chair et un eveil a la sensation pure qu``il parviendra a redecouvrir un arriere-plan de transcendance au-dela du risque de fourvoiement dans l``ideal amoureux. S``ouvriront alors des profondeurs infinies dans la jouissance sensuelle des “correspondances” et l``ebranlement du Beau et de sa transcription musicale. Tel est le “raisonnement” probable de Baudelaire que Bonnefoy retrace, et qui est d``abord celui du poete Bonnefoy. L``analyse critique est ici au service d``une philosophie et d``une ethique de la poesie, qui se propose de la fonder en raison et en verite. Yves Bonnefoy ne sonde pas la psyche de Baudelaire pour livrer une lecture psychologisante du processus de creation, ni n``asservit le texte au profit d``une plongee dans l``inconscient du poete. Sa demarche n``est donc pas une methodologie, encore moins une reduction de la creation litteraire a des conflits oedipiens irresolus. Elle est d``emblee theorie, au sens fort, voire doctrine, mais aussi pedagogie de cette doctrine, illustrant dans le retour a la vie concrete de l``auteur enfin renvoye a sa modeste condition d``homme, l``exigence faite a la poesie de se souvenir des etres dans leur finitude.

논문정보
  • - 주제 : 인문과학분야 > 서양사
  • - 발행기관 : 한국프랑스문화학회
  • - 간행물 : 프랑스 문화연구, 29권 0호
  • - 발행년도 : 2014
  • - 페이지 : pp.37-78 ( 총 42 페이지 )
  • - UCI(KEPA) : I410-ECN-0102-2016-920-000471236
저널정보
  • - 주제 : 인문과학분야 > 서양사
  • - 성격 : 학술지
  • - 간기 : 계간
  • - 국내 등재 : KCI 등재
  • - 해외 등재 : -
  • - ISSN : 1229-697X
  • - 수록범위 : 1997–2019
  • - 수록 논문수 : 635