글로버메뉴 바로가기 본문 바로가기 하단메뉴 바로가기

논문검색은 역시 페이퍼서치

불어불문학연구검색

Etudes de Langue et Litterature Francaises


  • - 주제 : 어문학분야 > 불어학
  • - 성격 : 학술지
  • - 간기: 계간
  • - 국내 등재 : KCI 등재
  • - 해외 등재 : -
  • - ISSN : 1226-4350
  • - 간행물명 변경 사항 :
논문제목
수록 범위 : 103권 0호 (2015)

아누이의 『베케트 혹은 신의 명예Becket ou l`honneur de Dieu』에 나타난 역할, 놀이

신은영 ( Eunyoung Shin )
7,100
초록보기
Le but de ce travail est d``analyser, base sur le concept de jeu et/de role, Becket ou l``honneur de Dieu de Jean Anouilh. Cette piece, dont le sujet est pris dans l``histoire anglaise du moyen age, est consideree comme une oeuvre ou s``applique la formule d``Antigone ou la liberte ou le choix des personnages se reduit souvent au simple role predetermine qu``ils doivent assumer. Becket se differencie d``Antigone dans la mesure ou les personnages principaux, le roi et Becket, sont impliques sur les deux plans(role et amitie) et que le deroulement du theatre se fait par l``interaction des ``acteurs`` fideles(ceux qui jouent fidelement leur role) et des ``joueurs`` sensibles(qui sont motives plutot par le plaisir). Cette analyse pourrait ainsi contribuer a reveler une des caracteristiques du monde anouilhien. Becket, gentilhomme saxon vaincu par les Normands, ne peut pas garder son honneur au sens propre. Dans cette situation, il n``a pas d``autre choix que de jouer le role, comme acteur fidele, qui est tombe sur lui : d``abord celui de compagnon du plaisir du roi, ensuite celui de Chancelier d``Angleterre, gardien du sceau. L``honneur est ainsi devenu pour lui de ``Bien faire ce que j``ai a faire``. Or il ne veut pas accepter le dernier role d``Archeve que-Primat, puisqu``il sait bien que le roi et lui vont inevitablement s``opposer par leur role, ce qui arrive dans la deuxieme partie de cette oeuvre. Si Becket peut tout de suite changer d``attitude selon le role comme un acteur qui change de costume, c``est qu``il ne croit a aucune valeur ou morale positive. Comme un dilettante indifferent et sceptique, il ne fait que jouer son role gardant toujours la distance. Ce qui est deja revele par son attachement aux etiquettes qui definissent ses relations avec les autres. Sa mort, quasi-suicide comme celle d``Antigone, est aussi une action qui est digne de son etiquette d``Archeveque-Primat. Son attachement aux actions elegantes ou sa repugnance aux actions inelegantes reduit sa morale a l``esthetique comme l``indique le roi a l``Acte I. Et il trouve du plaisir en bien faisant son role, meme celui d``Archeveque. Le roi Louis, comparable a Creon d``Antigone mais un peu plus sceptique, est un acteur fidele qui remplit bien son role en reconnaissant le ``metier`` du roi. Quant au roi Henri, meme s``il ne fait pas tellement bien son metier, cedant a la passion et au plaisir, il reconnait et joue son role du roi d``autant plus que c``est Becket lui-meme qui lui a appris ce role. Ce qui se revele le plus clairement dans la scene de leur derniere rencontre. Or le roi ne remplit pas bien son role, puisque c``est un ``joueur sensible`` qui s``ennuie du monde dechu ou il doit assumer le role. Comme un pessimiste leger, il aime plutot le plaisir. En plus il aime veritablement et passionnement Becket qui aimerait mieux bien jouer son role. Apres que Becket lui a rendu le sceau, le roi semble etre ``converti`` quand il fait tout de suite des actions politiques pour garder l``honneur ou l``interet du royaume en s``opposant a Becket qui persiste dans l``honneur de Dieu. Pourtant il a l``air toujours sensible au plaisir et a l``amour pour Becket tout en faisant le jeu de role du roi. Quant a Becket, il n``est pas converti au sens religieux du terme dans la 2e partie du theatre. Il est toujours un acteur fidele a son role. Mais contrairement aux personnages de type d``Antigone qui sont porte-parole d``exigences contradictoires, ce ``Thomas ambigu`` est un homme qui a d``intelligence et de la sensibilite, ce qui se revele deja dans la 1ere partie du theatre ou il n``exprime jamais ses sentiments qui sont pourtant indiques par les didascalies. Les aspects de Becket converti apparaissent par le renoncement au principe de ``non-commitment`` quand il reconnait son amour pour le roi. Quand il dit qu``il aime l``honneur de Dieu, cela veut dire que la distance qu``il gardait par rapport a son role commence a se retrecir en rendant possible l``amour pour l``humanite. Cela se revele plus concretement par la presence du petit moine saxon qui veut venger sa honte de Saxon sur des Normands et qui est quand meme tolere par Becket. Le theatre finit par la reconciliation entre l``honneur du roi et l``honneur de Dieu apres la mort de Becket, et cela par la ``mascarade hypocrite`` du roi pousse par la necessite politique. Ce denouement, ou le monde dechu present sur scene ne peut finir que par le jeu de role hypocrite, semble confirmer la permanence du nihilisme passionne de cet auteur. Pourtant Becket n``a plus cette amertume ou repression d``Antigone quand il dit ``Non`` au roi. Il est plutot tranquille jusqu``au moment de sa mort puisqu``il garde toujours l``attitude de ``esthete sceptique``. Il en est de meme pour l``auteur Anouilh qui, pratiquant son metier en desengagement, elabore progressivement la conscience tragique de l``absurde dans le cadre du theatre traditionnel.

라신과 바로크

신정아 ( Junga Shin )
6,200
초록보기
Cet article a pour but d``examiner Racine connu pour ses tragedies dite sclassiques sous la lumiere de la notion de baroque. Mouvement artistique ne dans le courant de la Reforme du XVIe siecle, le baroque contient par nature deux aspects apparemment contrastes, voire contradictoires. En effet, il est a la fois une esthetique de la Contre-Reforme qui consiste a promouvoir des themes religieux par l’exageration du mouvement, la surcharge decorative, les effets dramatiques, l’exuberance et la grandeur parfois pompeuse ainsi qu``une prise de conscience de la condition humaine qui est d``une impuissance totale, un neant, face a un Dieu omnipresent mais cache, entierement maitre du destin des hommes. Or, il n``est pas difficile de relever dans le cas de Racine ce double caractere du baroque. D``une part, Racine, en tant qu``historiographe et courtisan du roi, consacre son genie litteraire a construire le Siecle de Louis le Grand et a l``immortaliser pour l``eternite. Ceci tient a l``aspect du courant baroque de la Contre-Reforme qui se transforme au XVIIe siecle en France en un outil pour la promotion de la monarchie absolue. D``autre part, Racine ne manque pas de representer avec excellence la sensibilite tragique de l``homme baroque a travers ses personnages, plus particulierement celui de Phedre. Cette heroine tragique, tout en vivant pleinement le conflit entre passion et raison sans fin, nous fournit un modele de l``homme baroque qui assume avec courage la condition tragique humaine dans le monde d``ici-bas. Une fois repere les deux aspects du mouvement baroque meme chez Racine qui incarne par excellence le classicisme francais, on peut dire que le baroque et le classicisme coexistent dans l``etat baroque qu``est la France sous le regne de Louis XIV. Et ce sont ces contrastes, cette diversite, cette complexite qui font sans doute le charme du siecle.

『닫힌 방』과 『내기는 끝났다』에 나타난 사후세계 연구

윤정임 ( Jeongim Yoon )
6,400
초록보기
L’objectif de cette etude est de ccomprendre la conception sartrienne de la mort dans l’Etre et le Neant et par la, d’analyser l’au-dela decrit dans ses deux oeuvres litteraires : Huis clos et Les Jeux sont faits. Opposant a la pensee heideggerienne de la mort, Sartre considere la mort comme un sujet depassant notre horizon existentiel. Chez Heidegger, l``authenticite est associee a la conscience de la mort. Le Dasein, toujours en quete de ses possibles, rencontre la mort comme sa possibilite la plus extreme. Par la conscience de la mort, il se decouvre limite, echappe au "on" et accede a l``ipseite. En revanche, pour Sartre, la mort est la "neantisation toujours possible de mes possibles, qui est hors de mes possibilites." ; "Loin que la mort soit ma possibilite propre, elle est un fait contingent qui, en tant que tel, m``echappe par principe ". Du coup, la mort ne peut rien pour la liberte. Ce n``est rien d’autre qu’un certain aspect de la facticite et de l’etre-pour-autrui. Selon Sartre, la caracteristique de la mort, c’est que la mort n’est pas une affaire entre soi et soi : elle implique le rapport a l’autrui. Apres ma mort, c’est l’Autre qui prend la primaute de moi devenu ‘l’en-soi’. Ainsi la relation aux morts se revele comme une structure essentielle de notre ‘etre-pour-autrui’. Dans Huis clos, les trois personnages morts ont l’angoisse non seulement devant la presence des autres morts, mais aussi face a leur ‘vie entiere laissee aux vivants’. Le sens de leur existence ne leur appartient plus. Il n’est plus possible d’en envisager la modification. Telle est la souffrance intenable des personnages de cette piece. Quant a les Jeux sont fait, c’est une histoire des morts-vivants qui essaient de ‘reprendre son coup’. Cependant leur seconde vie n’est jamais reussie selon leur desir ; puisque cette occasion se presente apres l’occasion refusee, elle ne sera point la meme. Dans ce scenario fantastique, Sartre reaffirme le propre de la mort : absurdite et fatalite. Dans ces deux oeuvres, Sartre introduit les elements fantastiques : les morts, l’au-dela, les morts-vivants. Il en profite pour confirmer notre relation avec les morts, car la vie morte ne cesse de changer et pourtant elle est faite. Avec le fantastique, Sartre affirme que les jeux sont faits et que la vie subira desormais ses changements sans en etre aucunement resposable. Le fantastique sartrien a bien reussi a nous assister dans un monde assez curieux mais tres naturel avec son pouvoir d’ecriture : “decrire un monde ou les manifestations saugrenues figurent a titre de conduites normales.”

몰리에르와 코메디 프랑세즈

이경의 ( Kyeong Eui Rhee )
6,700
초록보기
Depuis sa fondation en 1680, la Comedie-Francaise est communement appelee comme la Maison de Moliere. La-dessus, nous nous posons la question peut-etre banale : “mais pourquoi ?” Pierre Corneille n’est-il pas l’auteur le plus fecond et respecte de l’epoque qui a ecrit des meilleures tragedies avant d’aborder brillamment la comedie ? Jean Racine n’a-t-il pas depasse Corneille surtout dans le genre tragique ? La comedie n’etait-elle pas consideree comme un genre inferieur a la tragedie depuis la fameuse Poetique d’Aristote ? Malgre toutes ces interrogations bien fondees, la Comedie-Francaise se nomme toujours la Maison de Moliere. Notre presente etude envisage donc de donner desreponses a cette question qui n’a jamais ete abordee par les chercheurs coreens. Au XVIIe siecle a Paris, il existait 3 salles permanentes de representaton theatrale. La plus ancienne est l’Hotel de Bourgogne, construite sur une partie du terrain qu’occupait la residence privee des ducs de Bourgogne, hostiles au royaume de France durant les guerres de Cent Ans. C’est la Confrerie de la Passion qui y a joue des pieces religieuses jusqu’a l’interdiction promulguee par le Parlement de Paris en 1548. Depuis lors, ce sont des troupes ambulantes qui occupent la scene de l’Hotel de Bourgogne. Il faut attendre le XVIIe siecle pour que ce lieu obtienne le digne statut de troupe royal. Son directeur Bellerose supprime de sa maison l’image grossiere des farces pourtant populaires grace au trio Gros-Guillaume, Turlupin et Gaultier-Garguille. La fondation d’un deuxieme theatre a Paris entraine une concurrence quasi deloyale de la part de l’Hotel de Bourgogne dirigee toujours par Bellerose. Celui-ci n’hesite meme pas a emmener le tout nouveau directeur du Theatre du Marais, Floridor, avec son fidele fournisseur de pieces, Pierre Corneille. La deuxieme partie de la concurrence des troupes parisiennes verra le jour avec l’installation de la troupe de Moliere au Petit-Boubon, puis au Palais-Royal, salle qui sera partagee avec les Comediens italiens. La mort de Moliere en 1673 provoque un eclatement au paysage triangulaire des troupes de la capitale. En effet, la prestigieuse salle du Palais-Royal passe aux mains de Lully qui beneficiant la faveur royale pousse l’avenement de l’Opera. Face a de tels bouleversements, Armande Bejart et La Grange decident d’emmener des comediens desesperes et orphelins du maitre au Jeu de paume de la Bouteille, qui deviendra le Theatre de Guenegaud. Les comediens du Theatre du Marais ne tardent pas a les rejoindre. Comme la politique culturelle de Louis XIV n’envisage qu’un seul theatre a Paris, le nouveau Theare de Guenegaud fusionne avec le plus ancien theatre parisien. Mais c’est la troupe de Moliere, qui constituait deja la majorite du Theatre de Guenegaud, accueille les Grands comediens de l’Hotel de Bourgogne et non l’inverse ! Les heritiers de Moliere restent ainsi majoritaires parmi les 27 comediens choisis par le monarque. En outre, La Grange, historiographe et fidele successeur de Moliere, prend la tete du nouveau theatre. Il est donc naturel et meme logique que ce directeur et ses comediens jouent des pieces qu’ils ont jouees depuis toujours. Cette coutume des comediens du debut de la Comedie-Francaise est devenue une tradition a respecter meme jusqu’a aujourd’hui. Quant qux chiffres statistiques des pieces jouees pendant la premiere annee de la Comedie-Francaise, le dictionnaire general des pieces et des auteurs d’Alexandre Joannides nous apporte la preuve de l’importance du repertoire de Moliere. Parmi les 188 representations donnees, ses pieces ont ete jouees 55 fois, soit 30% du total. Jean Racine occupe la deuxieme place avec 23 representations tandis que Pierre Corneille se trouve en troisieme position avec 13 representations seulement. La predominance du repertoire molieresque se confirme ainsi des 1680. La statistique recente ne modifie jamais la predilection de la Comedie-Francaise au maitre de la maison. De 1680 a 2008, les comediens du Theatre-Francais ont joue 33,400 fois les pieces de leur eternel chef. Moliere est loin devant Jean Racine et Pierre Corneille dont les pieces sont joueesmoins de 10,000 fois. L’ultime surprise est de constater que parmi les 10pieces les plus jouees a la Comedie-Francaise, 9 en sont de Moliere. Cette preference excessive pour le repertoire de Moliere s’expliquerait selon Ferdinand Brunetere par le temperament des Francais armes de l’esprit gaulois. Toujours selon le savant du XIXe siecle, les Francais seraient plus proches des auteurs comiques que des dramaturges tragiques. Apres Brunetiere, c’est au tour de Gabriel Conesa de repondre a la question de l’engouement des Francais pour Moliere. D’apres lui, le theatre de Moliere est le plus frequemment joue non seulement par les grandes troupes renommees mais aussi par de petites troupes amateures. Moliere reste donc le favori des favoris aux metteursen scene ainsi qu’aux comediens francais. Voila donc pourquoi la Comedie-Francaise se dit egalement la Maison de Moliere. Pourquoi s’en plaindre ? Il est chez lui !
8,100
초록보기
Notre etude a pour objectif d’analyser des figures caracteristiques de l’ecriture durassienne a travers les deux pieces jumelles La Musica Deuxieme et Agatha. Celles-ci nous montrent un couple amoureux, “Lui” et “Elle”, qui sont sur le point de se separer. Face a cette rupture qui pourrait etre definitive, ils essaient deseperement de retrouver le desir absolu, entre le souvenir et l’oubli, entre le dialogue et le silence, bref, entre la vie et la mort. Leur quete se montre douloureuse d’autant plus que leur desir est redoute, dangereux, maudit, bref, interdit. Les va-et-vient incessants entre le vouvoiement et le tutoiement, entre le rapprochement et l’eloignement, entre se regarder et se detourner, tous ces actes precautionneux s’effectuent en effet comme une “ceremonie”, qui leur permettrait, en epuisant ainsi toutes les ressources possibles, de supporter cette situation invivable. Ces aspects attribuent a leur histoire une valeur tragique qui depasse largement un recit d’amour anecdotique. De ce fait, “Lui” et “Elle” ne se limitent pas a un simple nom ou personnage, mais deviennent un archetype du couple durassien, qui aime “d’un desir absolu”. L’essentiel de l’ecriture durassienne serait d’ecrire ou reecrire sur ce desir impossible, a travers les genres divers - roman, theatre, cinema. Enfin, la ceremonie de la separation que nous montrent La Musica Deuxieme et Agatha, est aussi une maniere de cette ecriture qui epure le desir. Grace a ce travail rigoureux, on peut assister finalement a une certaine beaute ou a une poetique de la douleur, propre a l’oeuvre durassienne.

모랄, 혹은 에티크: 발자크의 윤리

정예영 ( Ye Young Chung )
한국불어불문학회|불어불문학연구  103권 0호, 2015 pp. 173-203 ( 총 31 pages)
6,600
초록보기
Dans La Comedie humaine, Balzac dresse le tableau d’une societe dans laquelle la morale traditionnelle ne sert plus que de facade a des mœurs degradees. Avec l’avenement de la classe bourgeoise capitaliste, l’argent devient la valeur supreme sanctionnee par la loi, qui genere alors un desir insatiable sans objet fixe. C``est le type de desir qu``exige le capitalisme, puisque la, tout consiste dans la circulation elle-meme. La faculte d``etre depossede de soi-meme rend le personnage balzacien apte a transiter dans la societe. Eugene de Rastignac fait preuve d’une subjectivite encore pure l’espace d’un roman, Le Pere Goriot, avant de s’immerger dans le bourbier parisien. La mobilite et la vacuite de Lucien de Rubempre d’Illusions perdues en font le neophyte typique de son siecle. Ces jeunes debutants cessent en effet d``etre eux-memes dans ce desir qui n``est meme plus le leur, puisqu``il ne s``agit plus d``etre, mais d``avoir. Le monde lui-meme se vide de sens, et leur histoire ne s’acheve pas sur un point d’arrivee fixe. A cote de ces personnages qui ne sont plus que des machines a desirer les biens sociaux, il y en a d’autres qui cherchent au fond d’eux-memes leur propre ethique. Raphael de Valentin(La Peau de chagrin)et Felix de Vandenesse(Le Lys dans la vallee) se caracterisent par une capacite a l’introspection. Leur examen de conscience les conduit au choix de rester fidele a leur moi interieur, mais ils ne se confrontent pas directement avec le monde. Balzac prefere les caracteres forts et energiques, porteurs d’une nouvelle ethique. Pour ceux-ci, l’ethique differe de la morale en ce qu’elle n’entraine pas de jugement rigide de valeur, mais signifie plutot une liberte d’esprit leur permettant de creer leurs propres valeurs au lieu de s’assujettir a l’or et au plaisir. Daniel d’Arthez, David Sechard, ou les personnages des Etudes philosophiques sont de vrais createurs, et c’est en ce sens qu’ils sont proches des personnages nietzscheens. Cependant l’ethique balzacienne est loin d’etre reductrice. Differemment d’un systeme philosophique qui se doit d’etre coherent, son univers reflete la complexite de la vie, du desir, et leur imprevisibilite.

범주문법을 이용한 통사적 결합 구조의 표상: 등위접속사 "et" 병렬 구문을 중심으로

노희진 ( Hee Jin Ro )
한국불어불문학회|불어불문학연구  103권 0호, 2015 pp. 205-234 ( 총 30 pages)
6,500
초록보기
Un enonce sous sa forme observable (representation concatenee) peut etre considere comme une suite de mots ordonnes selon des regles syntagmatiques qui ne refletent pas forcement l’ordre dans lequel les mots s’appliquent les uns aux autres pour construire l’interpretation semantique fonctionnelle. Cette derniere est exprimee par une structure sous-jacente a l’enonce (structure applicative), construite au moyen de l’operation fondamentale de l’application d’un operateur a un operande. Autrement dit, les unites linguistiques sont des unites configurationnelles qui fonctionnent soit comme des operateurs, soit comme des operandes. Le role operatoire de ces unites est indique par un type (ou categorie) syntaxique qui tient compte de la position syntagmatique relative de l’operateur par rapport a son operande. Ces types sont exprimes par une notation avec le caractere fonctionnel et avec la position (a gauche et a droite) de l’operande attendue. La Grammaire Categorielle que nous utilisons dans ce travail propose le systeme formel pour verifier la bonne connexion syntaxique des langues naturelles. Elle introduit les categories de base et celles complexes qui sont recursivement produites a partir de ces categories de base. Nous analysons les phrases juxtaposees de la conjonction de coordination ‘et’, en utilisant toutes les categories qui sont recursivement obtenues a travers l’application des regles.

특정가치의 정관사와 지시형용사

이수미 ( Soomi Lee )
한국불어불문학회|불어불문학연구  103권 0호, 2015 pp. 235-261 ( 총 27 pages)
6,200
초록보기
L``objectif de ce travail est d``observer les emplois de l``article defini et de l``adjectif demonstratif ayant une valeur specifique, pour en degager leurs differences fonctionnelles. Beaucoup de linguistes essaient de les expliquer a l``aide des notions anaphore et dexis. Et comme ces determinants font identifier un referent mentionne dans le contexte ainsi qu``un referent situe dans la situation d``enonciation, les linguistes disent qu``ils fonctionnent a la fois anaphoriquement et deictiquement. Mais si ce jugement est vrai, on n``aura plus besoin de les regarder sous cette optique, car on n``y trouvera pas de differences. Le role de l``article defini et de l``adjectif demonstratif est de determiner le nom combine, et non pas identifier le referent. C``est l``expression combinee le N ou ce N qui renvoie au referent en question. Le nom revele la classe du referent et ces determinants l``aident pour qu``il trouve un referent particulier. En d``autres termes, ils impliquent les conditions de l``identification : l``article defini demande a l``allocutaire de trouver un referent deja connu alors que l``adjectif demonstratif presente un referent nouveau que l``allocutaire doit trouver. Pour reconnaitre un referent connu, l``allocutaire n``a qu``a identifier, dans le contexte ou dans la situation d``enonciation, ce qui leur est saillant. Par contre, pour connaitre un referent nouveau, l``allocutaire doit raisonner en tenant compte du contexte ou de la situation d``enonciation. Leur opposition fonctionnelle comme reconnaitre et connaitre nous rappelle l``opposition de l``anaphore et de la deixis : un anaphorique designe un referent connu et un deictique renvoie a un referent nouveau. Bien que ces determinants ne servent pas directement a designer le referent, si l``on considere les conditions d``identification qu``ils presentent, l``article defini correspond a l``anaphore et l``adjectif demonstratif a la deixis.

한국인 초보 학습자를 위한 부분관사 교수법에 대한 고찰 -이미지 활용을 중심으로

이은미 ( Eun Mee Rhee )
한국불어불문학회|불어불문학연구  103권 0호, 2015 pp. 263-300 ( 총 38 pages)
7,300
초록보기
Les apprenants coreens de francais ont de la difficulte a employer l``article partitif (desormais le partitif) car la plupart de manuels de francais pretendent que cet article indique, soit une partie de quelque chose, soit la quantite indeterminee de quelque chose qu``on ne peut pas compter. Ces apprenants l``adoptent avec l``idee de ‘partie-tout’ et d``une petite quantite. De ce fait, ils fabriquent une phrase peu naturelle comme “J``ai mange du croissant” pour vouloir dire “J``ai mange un peu de croissant”. Jusqu``ici personne n``a montre que ce determinant est incompatible avec “croissant”. Pour designer un quartier de melon, on peut dire “du melon”. S``il y a plusieurs quartiers de melon, on ne peut dire “des melons”, mais “du melon”. Cela signifie que la pluralite du partitif pose probleme: est-ce que “des myrtilles” sont pluriels de “de la myrtille” ou de “une myrtille”? Nous avions une autre question sur le type de noms qui s``emploient le partitif. Est-ce que “raisin” est le meme type que “pomme”? Et “pain”, “salade” et “fromage” ont la meme caracteristique que “raisin” et “pomme”? Nous avons alors traite ces questions dans cet article. Nous avons classe (1) pomme, melon etc. comme noms denombrables, qui peuvent s``employer avec l``article indefini mais aussi avec le partitif, y compris myrtille et epinard, qui s``emploient en general au pluriel dans la vie quotidienne des Francais; (2) raisin, ail etc. comme noms indenombrables que l``on ne peut amener a compter, de ce fait ils sont employes au singulier; (3) pain, salade, fromage comme noms collectifs qui regroupent l``aliment a la panification, des plantes potageres feuillues et l``aliment obtenu par la coagulation du lait. Les apprenants debutants questionnent egalement la forme de N2 dans la structure N1 de N2 comme jus de pomme: est-elle au singulierou au pluriel? Car il faut plusieurs pommes pour un litre de “jus de pomme”, alors que l``on ecrit ‘pomme’ au sigulier dans le “jus de pomme”. Cette forme a a voir avec le partitif: c``est “de la pomme” dont il s``agit. C``est l``article “de la” qui disparait apres la preposition “de”.

수동번역 / 자동번역

최미경
한국불어불문학회|불어불문학연구  103권 0호, 2015 pp. 301-330 ( 총 30 pages)
6,500
초록보기
언어의 기술에 근거를 둔 자동번역시스템이나 번역문장의 구축된 코퍼스를 대상으로 검색하여 번역문을 추출하는 번역 소프트웨어들은 컴퓨터 기술의 발달 등에 힘입어 많이 발전해왔다. 또 일부 한정된 분야에서 비교적 정확 한 번역을 제공하기도 한다. 근접한 언어쌍이나 코퍼스의 양이 많은 언어쌍, 또 아주 한정된 분야에서는 완성도가 상당히 높은 번역문을 생산하기도 한다. 자동 번역은 특히 속도의 향상 및 경제적인 번역 제공이라는 장점을 가지고 있다. 또 자동 번역시스템의 구축 과정 및 구동방식은 인간 번역 방식에 대해 반추해 볼 수 있는 좋은 기회를 제공하기도 한다. 특히 자동번역의 과정이 맥락과 인지적 요소, 정서적 선택, 문체 등을 선택하는 방식이 아니라, 문법, 구문, 어휘를 비교하는 방식이기 때문에 완성도가 떨어지는 번역이 생산이 되기도 하는데 이 경우에는 부정확한 인간 번역과 유사성을 보여주기도 한다. 인간번역이 언어의 이해를 바탕으로 언어외적인 요소까지 고려한 이해과정 및 이해와 재표현 사이에 위치하는 인지적 심리적 단계인 탈 언어화 과정을 거쳐, 도착어로 자연스러운 재표현을 추구하는 반면, 자동 번역은 대조방식, 통계적 추출, 선적인 진행, 쌍방적이지 못한 작업을 통해 재표현을 생산한다. 몇몇 번역 예를 통해서 번역과정에서의 이해 단계의 중요성, 특히 탈언어화 과정을 짚어보고 자동번역과 인간번역의 근본차이와 유사점을 분석하여, 기계번역이 실패한 부분에서 인간번역의 개선을 위한 단서를 얻고자 한다. 또 자동번역의 불완전성을 인정하고 개발된 번역보조도구들의 기능에 대해서도 간략히 살펴본다.
1 2 >