글로버메뉴 바로가기 본문 바로가기 하단메뉴 바로가기

논문검색은 역시 페이퍼서치

불어불문학연구검색

Etudes de Langue et Litterature Francaises


  • - 주제 : 어문학분야 > 불어학
  • - 성격 : 학술지
  • - 간기: 계간
  • - 국내 등재 : KCI 등재
  • - 해외 등재 : -
  • - ISSN : 1226-4350
  • - 간행물명 변경 사항 :
논문제목
수록 범위 : 29권 1호 (1994)

불문학 : Marguerite Duras의 소설 기법

곽광자
5,800
키워드보기
초록보기
5,000
키워드보기
초록보기
Chez Saint-Aamant, le poe`te est un peintre qui peint avec des mots, c`est-a`-dire un peintre parlant. Puis la peinture offre un monde exte´rieur saisi par l`oeil, le picturalisme poe´tique doit pre´senter une se´rie d`unite´s visuelles, sce`nes qui auront a` e^tre appre´cie´es par les yeux d`un seul coup; chaque passage est lu comme un catalogue de tableaux. Pour ce faire, il est ne´cessaire, pour le poe`te, d`avoir une capacite´ de pe´ne´tration propre de la vision : un regard percant et une observation vive de la re´alite´. C`est dire qu`il doit visualiser les sce`nes avec de multiples de´tails comme le peintre avec son pinceau. Certaines sce`nes poe´tiques sont alors compose´es de sce`nes picturales. En particulier, les poe`tes baroques du XVII^e sie`cle ne conside`rent habituellement pas les sce`nes comme un signe de pense´e, comme un symbole ou comme l`expression d`une vue du monde; ils empruntent parfois cet aspect, mais ce n`est que d`une facon accidentelle. Ces poe`tes sont beaucoup plus sensibles a` la plastique ou au pittoresque de telle sce`ne pluto^t qu`a` sa valeur profonde. Si un poe`te essaie de peindre une sce`ne en de´tails, il doit ne´cessairement faire une liste des parties varie´e de l`ensemble, tandis que le peintre peut nous donner toutes les parties simultane´ment; le poe`te est oblige´ de nous en proposer une suite par des vers descriptifs. Ainsi, ce dernier de´crit l`ensemble de la poe´sie a` la manie`re des peintres pointillistes qui multiplient et superposent les petites touches de couleurs par juxtaposition de traits et d`images.
5,600
키워드보기
초록보기
Ce roman Le vieil homme et les loups nous ouvre, non seulement un refuge contre la socie´te´ du spectacle et la consomation, mais transfert la re´alite´ alie´nante pour permettre une me´tamorphose. Santa-Barbara que l`auteur a prise pour l`image des temps modernes sugge`re qu`il faudrait compter l`histoire sociale parmi les facteurs d`organisation et de permanence de la vie psychique. Si Julia Kristeva insiste que `de cette prison de l`a^me que 2000 ans au moins d`expe´rience inte´rieure ont e´chafaude´, la psychanalyse saisit la naive vulgarite´ pour y pratiquer une bre`che, faire re´sonner la polyphonie de nos raisons` , on comprend le fantasme que le vieil homme de ce roman a pu produire en observant la re´alite´ banale. On comprend aussi la hainamoration qui franchisse les frontie`res corps/a^me et travaille sur des objets transversaux a` cette dichotomie. En ce sens personne n`objectera que ce roman est en processus de la psychanalyse. Pour e´tudier le monde de la cre´ation chez Julia Kristeva, on analysera dans ce qui suit les divers figures de la ressemblence : le fantasme, la re´alite´, le Pe`re double. On analysera ensuite l`identification de la haine et de l`amour : le banal, les jeux des mots, l`amour des 2 en 4. On examinera enfin les conse`quences de cette e´tude qui se re´ve`lent au champs ouvert entre la the´orie et la cre´ation : l`homme moderne de´sprime´, l`e´cran de´fensif et le faux-self, l`objet de Narcisse, la psychanaliste.
4,900
키워드보기
초록보기
La vision que La Voie royale met en lumie`re sur la condition hunaine a` travers les deux he´ros, Claude et Perken s`accorde avec certaines ide´es des gnostiques. Elle s`accentue d`abord par un de´calage infranchissable entre le monde et le je. Elle s`articule sur le refus de tout ce qui est mondain et prive´ de religiosite´. Ensuite, elle met en accusation "l`absence de finalite´" qui dans le roman est soutenue par le symbolisme du fore^t-cercle, mais qui se fonde irre´futablement sur la pense´e bouddhique dont le but final consisite a` "e´chapper a` la Roue". Enfin, elle souligne les quatres souffrances qui divisent la momentane´ite´ de l`e^tre humain dans les temps bouddhiques : la mort, la vieillisse, la maladie et la mort. Donc, cette vision gnostique est bouddhique. Dans cette perspective, la philosophie de l`action et la voie de salut dans le roman devraient e^tre interpre´te´es.
5,700
키워드보기
초록보기
Dans La Re´volution du Language Poe´tique, Kristeva e´tablit trois voies pour appre´hender le texte. Elle s`en approche d`abord du point de vue du langage, et elle y discerne deux niveaux : celui du symbolique et celui du se´miotique. Le premier est structure´ a` l`usage de la langue chez Saussure, en y embrassant tout ce qui est social : les institutions sociales et le symbolisme social; le deuxie`me de´signe un emploi du langage plus personnel qui ne respecte pas les normes linguistiques e´tablies comme le premier. Il s`agit d`un proce`s de signifiance que produit le chora se´miotique ou la pulsion, et les me´thodes d`investigations psychanalytiques sont indispensables pour le saisir. La deuxie`me voie semble avoir e´te´ inspire´e de la grammaire ge´ne´rative de Chomsky. D`apre`s son fonctionnement structural elle nous invite a` diviser le texte en deux niveaux : celui du phe´no-texte et celui du ge´no-texte. Le phe´no-texte est la structure de surface; il n`est pas pour autant une structure purement grammaticale, mais les formes langagie`res pour la communication. En tant que tel, il porte sur lui toutes "les oblite´rations sociales". Le ge´no-texte est celui qui se trouve a` la base du phe´no-texte. Mais au-dela` d`une structure linguistique, il est le lieu ou` travaille le chora pulsionnel et le sujet de communication pratique le proce`s de la signifiance. La troisie`me voie consiste a` e´tudier le texte comme discours. Sous l`influence lacanienne, Kristeva distingue quatre discours qu`elle appelle "quatre pratiques signifiantes." : A) la narration, B) la me´talangue, C) la contemplation, D) le texte-pratique. Dans cette e´tude, on traitera de la narration et de la me´talangue. La narration est le discours rapportant les le´gendes, les gestes, les mythes, les re´cits etc... Elle se conforme aux normes et principes qui re`gnent dans la socie´te´, et l`analyse de la narration a son importance dans la mesure ou` elle re´ve`le fondement spirituel de la communaute´. La me´talangue est le discours qui, malgre´ une apparence phrastique constitue´e par un sujet-pre´dicat, exclut en principe la subjectivite´ du sujet; elle s`appuie sur le syllogisme et la logique de´ductive en vue d`e´valuer, d`analyser la valeur e´piste´mologique des textes. En proce´dant a` un tour d`horizon de ces diffe´rentes approches, on peut apercevoir les rapports qu`il y a entre elles. Ainsi, d`une part il y a une analogie entre le se´miotique et le ge´no-texte, et d`autre part, entre le symbolique, le phe´no-texte et la narration, alors que la me´talangue les domine. Il y a des difficulte´s a` suivre les ide´es de Kristeva lesquelles sont trop complexes, et surtout les conside´rations d`ordre psychanalytique nous embarrassent plus qu`elles ne nous e´clairent. Cependant il faut reconnai^tre que les approches pre´sente´es sont propres a` ouvrir une voie nouvelle dans le domaine de l`analyse des textes.

불문학 : 알베르 카뮈의 『적지와 왕국』연구

김진식
한국불어불문학회|불어불문학연구  29권 1호, 1994 pp. 105-123 ( 총 19 pages)
5,400
키워드보기
초록보기
Etant e´crit a` peu pre`s en me^me temps que la pre´face de L`Envers et l`endroit, L`Exil et le royaume nous parai^t une oeuvre important qui soit fe´conde des allusion a` la compre´hension de l`espace imaginaire d`Albert Camus, car cette pre´face nous dit que cet auteur de´sormais voudrait ba^tir l`oeuvre dont il re^vait, qui ressemblera a` l`Envers et l`Endroit. Nous avons pu analyse´ dans L`Exil et le royaume luttant la logique du temps ou les mathe´matiques sanglatnates qui ordonnent notre condition, et (coi¨ncitentia oppisitorum) qui accepter l`unite´ des contraires. Aussi avons-nous pu trouver dans L`Envers et l`endroit et d`autres ouvres me^mes the`mes. Nous pouvons donc contester que dans le monde imaginaire d`Albert Camus il y a une cohe´rence que nous voulons appeler l`esthe´tique de l`unite´.

불문학 : 『팡쎄』의 객관적인 편집들 속에 나타난 파스칼적인 질서

김형길
한국불어불문학회|불어불문학연구  29권 1호, 1994 pp. 125-157 ( 총 33 pages)
6,800
키워드보기
초록보기
Le plus grand des proble´mes que nous posent les Pense´es, oeuvre inacheve´e de Pascal est celui de la publication : comment pre´senter cette oeuvre aux lecteurs? Pour trouver la meilleure solution, il nous faut connai^tre ce que signifie l`ordre pascalien dans les Pense´es. Notre but dans cette pre´sente e´tude consiste donc a` e´claircir cet ordre pascalien. Pour ce faire, nous avons d`abord e´tudie´ l`histoire de la publication des Pense´es. Depuis la premie`re e´dition, l`e´dition de Port-Royal jusqu`a` la fin du 19^e sie`cle, les e´diteurs ont introduit des ordres tellement arbitraires et varie´s que nous pouvons traduire en un mot : "le de´sordre". C`est une pe´riode de l`e´dition subjective ou` les e´diteurs n`ont pas cesse´ de de´former l`ordre originel conc¿u par Pascal lui-me^me. C`est depuis l`e´dition de Michaut, parue en 1896 qu`ont commence´ a` sortir des e´ditions objectives dans lesquelles les Pense´es furent pre´sente´es dans l`ordre tel que l`auteur l`avait laisse´. Cependant, comme les lecteurs des Pense´es n`e´taient toujours pas satisfaits de ces e´ditions, elles-me^mes, les chercheurs et les e´diteurs des Pense´es jusqu`a` ces dernie`res anne´es, recherche`rent a` surmonter l`obstacle de l`insatisfaction des lecteurs. Nous avons donc enfin pre´sente´ les efforts re´cemment tente´s dans plusieurs directions par les e´diteurs et les chercheurs pour trouver le ve´ritable ordre pascalien : l`ordre logique, l`ordre chronologique, l`ordre ge´ne´tique et l`ordre esquisse´ dans un opuscule, De l`art de persuader.
5,800
키워드보기
초록보기
Rompant avec une longue tradition, les critiques comme J. Starobinski, A. Ravier, P. Burgelin ont remarque´ dans la Nouvelle He´loi¨se des expressions litte´raires qui expriment le plus de´licatement les idee´s de Rousseau. Aujourd`hui, nous tentons d`y voir une synthe`se de ses idee´s religieuses. Ses personnages ne sont pas seulement des habitants de pays des chime´res, mais des anges ne´s sur la terre. Comme l`Eros platonien e´le`ve les a^mes des amants au-dessus de l`horizon humaine et les fait atteindre a` une certaine e´ternite´, l`amour transforme les personnages en e^tres ange´liques. La re´alisation de ce monde romanesque plein des e^tres ange´liques doit beaucoup aux idee´s religieuses de Rousseau. Par cette lecture, disons religieuse, nous avons retenu le the`me de `la religion des anges`. Anges-me´ssagers ou anges-e^tres spirituels, ces cre´atures de Rousseau transmettent des messages aussi litte´raires que religieuses.

불문학 : Pierre Leroux , 그리고 George Sand의 소설 Consuelo

박흥순
한국불어불문학회|불어불문학연구  29권 1호, 1994 pp. 183-194 ( 총 12 pages)
4,700
키워드보기
초록보기
P. Leroux, grand re´dacteur et grand encyclope´diste a` l`e´poque de la contestation politique et sociale, nous offre plusieurs revues importantes et une nouvelle vision du monde. Ses journaux exercent une grande influence sur les e´crivains, les hommes politiques et philosophes de ce temps-la`. Il fait passer une sensibilite´ toute nouvelle, diffe´rente de celle des philosophes et des e´crivains de son e´poque. L`ide´e de P. Leroux a une signification sociologique, une nouvelle perspective historique, des expansions ide´ologiques, politiques, e´conomiques. Cependant, aujourd`hui P. Leroux est ge´ne´ralement oublie´ et inconnu. Pourtant, il occupe une place conside´rable parmi les socialistes de la premie`re moitie´ du 19e sie`cle et exerce une tre`s grande influence sur ses contemporains. Son influence ne se localise pas d`un seul co^te´. Les ide´es de P. Leroux conside´raient la question sous toutes ses faces, litte´rairement, philosophiquement, politiquement et socialement. D`ailleurs, ses pense´es posaient les fondements du socialisme non seulement en France, mais dans la plupart des pays europe´ens. Le grand homme de G. Sand, dans le domaine religieux, social et politique, a bien e´te´ P. Leroux. De`s leur premie`re rencontre, G. Sand a appris les grands principes du socialisme de P. Leroux a` caracte`re religieux. Non seulement la litte´rature se forme par la socie´te´, mais elle est elle-me^me, une puissance sociale. Les relations entre l`influence de la socie´te´ sur la litte´rature et l`influence de la litte´rature sur la socie´te´ ne se de´finissent pas encore clairement. Mais, il est e´vident que le roman doit redonner aux lecteurs et aux socie´te´s l`objet, qui est rec¿u par la socie´te´.

불문학 : 쟝세니즘과 포르 - 르와얄

배성옥
한국불어불문학회|불어불문학연구  29권 1호, 1994 pp. 195-211 ( 총 17 pages)
5,200
키워드보기
초록보기
1 2 3 4 >