글로버메뉴 바로가기 본문 바로가기 하단메뉴 바로가기

논문검색은 역시 페이퍼서치

불어불문학연구검색

Etudes de Langue et Litterature Francaises


  • - 주제 : 어문학분야 > 불어학
  • - 성격 : 학술지
  • - 간기: 계간
  • - 국내 등재 : KCI 등재
  • - 해외 등재 : -
  • - ISSN : 1226-4350
  • - 간행물명 변경 사항 :
논문제목
수록 범위 : 36권 2호 (1998)

불어학 : Port - Royal 문법의 한정이론

김용숙 ( Yong Sook Kim )
한국불어불문학회|불어불문학연구  36권 2호, 1998 pp. 405-425 ( 총 21 pages)
5,600
키워드보기
초록보기
L`analyse de Port-Royal sur la proposition se fait dans la conside´ration grammaticale et la conside´ration logique. Nous croyons qu`elle a affecte´ toute la confusion de la terminologie grammaticale puisqu`au 18e`me sie`cle l`analyse interne de la proposition e´tait exerce´ a` l`enseignement de la langue franc¿aise et que l`on y a suivi largement le courant logique de Port-Royal. Nous avons donc essaye´ de pre´senter le phe´nome`ne de la de´termination avec des exemples de quelques cate´gories grammaticales et de la proposition complexe qui s`analysent par la the´orie unifie´e de la grammaire et la logique. La the´orie du langage a` Port-Royal a pour caracte`re propre de rapporter le langage aux ide´es. Tout mot a une fonction logique puisqu`il contribue au sens de la proposition et que les infe´rences passant par le sujet ou le pre´dicat, le mot assume une tells fonction quand il peut e^tre conside´re´ comme responsable des infe´rences possibles selon le sujet ou le pre´dicat. Une condition ne´cessaire pour cela est qu`il soit associe´ a` une extension de´termine´s. La de´termination est connaissance de l`extension. Une ide´e pre´sents une propre compre´hension et une propre extension. Et la proposition e´mise met les ide´es en relation au sein des constructions grammaticales. Au cours de cette mise en relation l`extension peut e^tre explicite´e totals ou partielle. Les termes singuliers (des de´ictiques, des descriptions de´finies et les noms propres) s`expliquent par d`autres aspects de la de´termination. Les noms propres se prennent dans toute leur extension, e´tant de´termine´s par tout ce qu`ils le peuvent e^tre. La de´termination des descriptions de´finies fonctionne comme un moyen d`orienter l`esprit par quelqu`un qui les a lie´es a` des ide´es particulie`res. Quant aux de´monstratifs comme de´ictiques ils sont excite´s non par les signes naturels mais par les circonstances de l`e´mission. Nous avons donc pre´sente´ toute de´termination de la grammaire de Port-Royal en essayant d`analyser la nature grammaticale et la nature logique trouvees daps les termes complexes, la proposition complexe et les termes singuliers. Port-Royal a mis en place un dispositif conceptuel qui soude la grammaire et la logique. En les soudant, il les affermit l`une par l`autre, et il donne des faits de langage une the´orie unitaire. La grammaire se constitue comme analyse de la proposition isole´e, mais cette analyse n`est re´alisable que si la logique intervient sur l`interpre´tation. Et lorsque la logique se constitue comme e´tude du raisonnement, elle retrouve en lui une structure grammaticale. La logique renvoie a` la grammaire, qui de´pend de la logique. La grammaire intervient apre`s la logique, qui s`exprime dans les formes de la grammaire.

불어학 : 자유간접화법의 다음성적 분석

김종로 ( Jong Ro Kim )
한국불어불문학회|불어불문학연구  36권 2호, 1998 pp. 427-446 ( 총 20 pages)
5,500
키워드보기
초록보기
Le discours indirect libre fascine linguistes et litte´raires depuis un si`ecle et il a fait l`objet de multiples recherches du fait de son statut grammatical et narratif composite. Le discours indirect libre ne se situe pas sur le me^me plan que le discours direct ou le discours indirect : employe´ surtout dans la langue e´crite et en particulier dans la narration litte´raire, il constitue une technique e´labore´e qui combine les moyens propres a` ces deux autres formes de discours rapporte´. Mais contrairement au disocurs indirect, le discours indirect libre est caracte´rise´ par absence de verbe introducteur re´gissant grammaticalement les paroles mentionne´es, et contrairement au disocurs direct, les paroles mentionne´es sont soumises, en ge´ne´ral a` une transposition temporelle. En outre, ce qui oppose le discours indirect libre aux discours direct et discours indirect, c`est de ne pouvoir e^tre caracte´rise´ hors contexte; autrement dit, il n`y a pas de marque linguistique permettant de dire d`un fragment d`e´nonce´ isole´ s`il rele`ve ou non du discours indirect libre. Le statut du discours indirect libre est lie´ a` la proprie´te´ remarquable qu`il a de rapporter des propos en faisant entendre, me^le´es, diffe´rentes, pour reprendre les termes de Bakhtine, selon ceux de Ducrot. Le discours indirect libre se repe`re pre´cise´ment aux discordances qui s`e´tablissent entre la voix du narrateur et celle du personnage. En effet l`e´nonce´ ne peut e^tre attribue´ ni a` l`un a` l`autre et il n`est pas possible de se´parer dans l`e´nonce´ les parties relevant univoquement de l`un ou de l`autre. Cependant dans un me´lange des plusieurs voix, on peut les diviser en trois types comme un type qui apparai^t la voix du narrateur dominant, celui qui apparai^t la voix du personnage dominant et celui indetermine´. Le discours indirect libre n`est pas un phe´nome`ne relevant de la syntaxe de la phrase main porte sun un ensemble textuel de dimensions extre^mement variables. Le lecteur est donc amene´ a` ope´rer den de´coupages d`unite´s transphrastiques, c`est-a`-dire de´passant les frontie`res de la phrase, mais associe´s dans une unite´ e´nonciative.

불어학 : 목적어속사구문의 유형과 통사적 특성

노윤채 ( Yun Chau Noh )
한국불어불문학회|불어불문학연구  36권 2호, 1998 pp. 447-469 ( 총 23 pages)
5,800
키워드보기
초록보기
Les constructions a` attribut de l`objet(CAO) se de´finissent comme ayant la forme N_0 V N₁ X ou` est atteste´e une relation N₁ est X, c`est-a`-dire l`objet et l`attribut de l`objet(AO) y fonctionnent comme une pre´dication attributive. D`un point de vue strictement syntaxique, CAO pre´sentent un comportement homoge`ne par rapport a` une se´rie de transformations(la pronominalisation, la relativisation, l`extraction par c`est...que etc.) Tous ces tests montrent que AO fonctionne comme une unite´ syntaxique autonome, ce qui n`est pas le cas avec l`e´pithe`te. Jusqu`a` pre´sent, les grammairiens ont tendance a` exercer un classement de CAO selon deux crite`res : la possibilite´ de les paraphraser par N_0 V que N₁ est X ou par N_0 V N₁ quand N₁ est X et celle d`effacer l`attribut de l`objet X. Ainsi, ils dissocient CAO en deux classes. L`une permet la double comple´mentation mais non l`effacement de AO, l`autre permet l`effacement de AO, mais non la double comple´mentation. Mais en fait les phrases qui peuvent avoir l`etiquette de CAO sont tre`s varie´es tant au niveau syntaxique qu`au niveau se´mantique, ce qui fait qu`il n`est pas possible de les trier selon seulement deux crite`res sans soulever de proble`mes. Apre`s un de´pouillement syntaxique des verbes conceme´s, nous sommes amene´ a` conclure qu`on doit prendre en compte plus de proprie´te´s syntaxiques de chaque verbe de CAO et pour les repre´senter, l`utilisation d`une forme de table est efficace et me^me ne´cessaire, et en me^me temps, les donne´es re´sultant de cette table doivent e^tre refle´te´es dans le classement. Ainsi, nous avons d`abord distingue´ l`emploi essentiel de l`emploi occasionnel de CAO et ensuite introduit 5 sous-classes de l`emploi essentiel selon les crite`res majeurement syntaxiques.

불어학 : 시상과 논증

원유상 ( Yoo Sang Won )
한국불어불문학회|불어불문학연구  36권 2호, 1998 pp. 471-482 ( 총 12 pages)
4,700
키워드보기
초록보기
L`objet de cet expose´ a pour but de montrer la valeur argumentative de l`aspect. Pour notre e´tude, nous avons pre´sente´ la the´orie de Benveniste et de Weinrich, qui ont classe´ les temps du franc¿ais par rapport a` l`embrayage de la situation d`e´nonciation et a` l`e´nonce´ textuel. Notre travail a consiste´ a` pre´senter et a` de´montrer la relation qui existait entre le temps et l`aspect, ce qui nous a permis d`attribuer une caracte´ristique spe´cifique a` chaque cate´gorie. Nous avons cite´ quelques exemples qui montraient que le choix de l`e´nonciateur parmi les temps du passe´ e´tait e´troitement lie´ a` son intention lorsqu`il faisait l`acte de l`argumentation. Du point de vue de l`aspect, un nombre limite´ d`e´nonce´s peuvent servir a` l`argumentation, car ces e´nonce´s contiennent a` la fois l`argument et la conclusion, implique´s et justifie´s par la proce´dure infe´rentielle. Un certain nombre d`adverbes peuvent fonctionner comme e´le´ments capables de nuancer l`aspect d`un e´nonce´, entrai^nant par cela la valeur argumentative. Il nous serait aussi possible de re´aliser une e´tude approfondie pour de´terminer la valeur argumentative dans le cadre de l`aspect.

불어학 : 불어 - 한국어 정보화 환경

윤애선 ( Ae Sun Yoon )
한국불어불문학회|불어불문학연구  36권 2호, 1998 pp. 483-500 ( 총 18 pages)
5,300
키워드보기
초록보기
Dans ce travail, nous avons examine´, a` partir du point de vue des sciences cognitives, l`importance de l`informatisation des langues, et les difficulte´s que l`informatisation du franc¿ais rencontre dans l`environnement core´en. Aussi nous allons proposer des solutions possibles aux proble`mes examine´s et des directions de recherches ulte´rieures pour l`informatisation du franc¿aiscore´en. Depuis les anne´es 50 et 60, les deux domaines distincts, linguistique et informatique, collaborent, sous l`intitule´ ≪science linguistique-informatique≫, dont l`objectif est le traitement automatique des langues naturelles. D`une part, le de´veloppement des outils informatiques et des logiciels dans les anne´es 80 a permis de diversifier et d`approfondir les recherches dans ce domaine interdisciplinaire. D`autre part, les besoins de traitement plus efficace de l`information de`s les anne´es 90, ont permis le de´veloppement de domaines plus pratiques, a` savoir l`≪inge´nierie linguistique≫ et l`≪industrie des langues≫. Le traitement de l`information sera de loin plus efficace, si la communication entre l`homme et l`ordinateur s`organise autour de l`homme au lieu de l`ordinateur, et que l`ordinateur peut arriver a` comprendre et a` utiliser les langues des hommes. Comme le traitement automatique des langues naturelles sera une des technologies essentielles permettant l`acce`s a` l`e`re de l`information. de nombreux pays de´veloppe´s font de gros efforts pour l`informatisation non seulement de leur langue(s) maternelle(s) mais aussi des langues e´trange`res en me^me temps. A la diffe´rence de cette tendance, l`informatisation des langues en Core´e se concentre sur quelques langues (le core´en, l`anglais et le japonais), et l`informatisation des autres langues e´trange`res se voit ainsi retarde´ malgre´ leur importance e´cononuque sur le marche´ des langues. De nos jours, l`informatisation du franc¿ais en Core´e rencontre d`obstacles. Premie`rement, l`incompatibilite´ des codes inte´rieurs des langues europe´ennes des langues d`Extre^me Orient rend difficiles l`entre´e et la sortie des caracte`res franc¿ais avec les accents, le tre´mas, ou la ce´dille, avec la version core´enne de Windows et sur les re´seaux te´le´matiques. Me^mes proble`mes pour les caracte`res core´ens avec la version pan-europe´enne. Cxs proble`mes techniques sont d`autant plus graves qu`ils empe^chent l`exploitation et l`application de logiciels de´ja` de´veloppe´s. Deuxiemement, le marche´ du franc¿ais, comme celui de la plupart des langues europe´ennes, est tre`s e´troit en Core´e. Peu de recherches se font, dont la finalite´ est la rentabilite´ e´conomique. Me^me les prototypes de´veloppe´s par des centres e´ducatifs ont peu de chances d`e^tre commercialise´s. Troisie`mement, il n`y a pas suffisamment de chercheurs qui ont une bonne connaissance non seulement de la linguistique, mais e´galement de l`informatique. Pour ce qui est les proble`mes techniques, nous employons les unicodes pour les deux langues, qui fonctionnent aussi bien avec nos propres logiciels qu`avec ceux qui seront fournis par la version ulte´rieure de Windows. En ce qui concerne les proble`mes e´conomiques, la construction de banques de donne´es standardise´es et leur utilisation publique pourraient diminuer le temps, les efforts et e´ventuellement les frais du chercheur dans ce domaine, sans l`obliger a` chaque fois a` recontruire des mate´riaux de recherches redondants pour lui-me^me. Pour la formation de futurs chercheurs, nous pouvons nous servir de cours coope´ratifs a` l`Universite´ Virtuelle a` laquelle participent de nombreux spe´cialistes franc¿ais et/ou core´ens.

불어학 : 화행이론의 언어학적 수용에 관한 연구

이승권 ( Seung Kwon Lee )
한국불어불문학회|불어불문학연구  36권 2호, 1998 pp. 501-521 ( 총 21 pages)
5,600
키워드보기
초록보기
Cet article a pour objectif de chercher la relation entre l`opinion de Ducrot et la the´orie de l`acte de langage qui a e´te´ commence´s par Austin et Searle. Partant d`une re´flexion sur les affirmations et leur rapport a` la re´alite´ ou a` la ve´rite´, Austin de´gage une notion nouvelle, cells de ≪performatif≫ ou d`e´nonciation ≪performative≫. A partir de cette ≪de´couverte≫, Searle a pu confirmer et de´velopper l`ide´e que l`e´le´ment fondamental de la communication humaine n`est pas un segment interne a` la langue, mais l`acte d`e´nonciation, de ≪performance≫, d`un e´nonce´. Ducrot insiste sur le fait que la langue n`est pas uniquement, ni me^me principalement, un outil servant a` transmettre des informations. Elle sert surtout a` e´tablir des ≪rapports intersubjectifs≫ entre les interlocuteurs. C`est la`, pour lui, l`essence et la concre´tisation de la ≪force illocutoire≫ de´finie par Austin. Ducrot s`est e´galement consacre´ a` une analyse pragmatique de l`argumentation, piusque l`approche pragmatique fait porter l`accent sur les strate´gies d`action. En revanche, Ducrot s`attache depuis 1986 a` e´tablir la the´orie standard des topoi¨ en mettant au point les fonctions des topoi¨ agissant sur les enchai^nements argumentatifs, et ensuite dans les anne´es 90, il tourne son e´tude vers l`analyse des items lexicaux contitue´s de topoi¨ intrinse`ques en abandonnant la structure des enchai^nements discurtifs, notamment les enchai^nements argumentatifs, auxquels s`appliquent les topoi¨ extrinse`ques lors de l`e´nonciation. Nous avons voulu, dans cet article, trouver le processus de l`e´volution de sa the´orie, chercher la relation entre l`opinion de Ducrot et la the´orie de l`acte de langage qui a e´te´ commence´e par Austin et Searle.

불어학 : Justement과 논증

장인봉 ( In Bong Chang )
한국불어불문학회|불어불문학연구  36권 2호, 1998 pp. 523-536 ( 총 14 pages)
4,900
키워드보기
초록보기
부사 justement은 O. Ducrot의 논증이론에서 대표적인 논증전환사로 분석된다. 이 논증전환사로서의 기능은 justement이 형용사 juste를 통해 환언될 수 없는 화용적 용법 중 한 부분을 이룬다. 또다른 화용적 용법으로는 일치를 나타내는 경우가 있는데, 본 논문에서는 대립되는 이 두 용법 간의 관계를 살펴봄으로써, 부사 justement의 전반적인 화용적 용법에 대한 설명을 하고자 한다. justement의 화용적 용법은 "일치"라는 핵심의미를 기본으로 하여, 화자가 어느 요소에 일치를 나타내는가에 따라 크게 논증사와 비논증사로 기능한다고 본다 첫 번째는 justement을 통해, 화자가 앞선 발화체의 한 구성요소에 일치를 나타내는 경우이고, 두 번째는 앞선 발화 자체에 일치를 나타내는 경우이나 논증사로 쓰인 용법은 다시 논증전환사와 논증강화사로 구분된다. 기본적으로 이 두 용법은 앞에 제시된 어떤 요소를 화자가 다시 취하여 이를 디딤돌로 하여 자신이 의도하는 논증방향에 더 큰 힘을 부여하는 효과를 가져온다.

불어학 : 말장난의 유형학

최진숙 ( Jin Sook Choi )
한국불어불문학회|불어불문학연구  36권 2호, 1998 pp. 537-552 ( 총 16 pages)
5,100
키워드보기
초록보기
말장난의 유형을 정립하는 것은 언어활용과 언어학적 왜곡의 한계분석에 도움이 된다. 이에 본고는 말장난의 유형학을 말장난의 모델과 그에 따른 방법론적 연구 및 混成語 등으로 대별하여, 언어학적 생성과 그 제반특성을 중심으로 연구하였다. 말장난은 언어행위의 脫기능화에 기인하는 언어표현의 특수한 형태로 음운론, 형태론, 의미론 등이 다 존재하고 있으며, 말장난 유형의 기본 형성요건으로 有聲, 의미, 영상, 思考 등의 결합이 요구되고 있다. 언어학적 측면에서 대다수의 말장난은 同音的 (흑은 同型的) 유사함에 근거를 둔 둘 혹은 그 이상의 여러 의미들을 함축하고 있다. 본질적으로 말장난의 유형은 단어의 口述規則에 의거하여 작용하지만 때로는 漫畵에서처럼 단어의 記述規則애 따라 記號形態로 나타날 수도 있다. 그로 인해 형성된 曖昧性은 유희적 기능을 띈채 작자의 의도에 따라 諷刺的이거나 우스꽝스런 효과를 자연스럽게 연출할 수 있다. 또한 말장난의 형태를 빌려 신조어를 무수히 생성할 수도 있어 어휘의 풍요를 누릴 수 있다. 언어행위에서의 事故, 例컨데, 發話誤類 또는 언어표현의 不足을 극복하는 한 방법으로써 話者가 意圖的으로 선택하는 非文法的인 언어사용 등도 또 다른 말장난의 유형이다. 본 연구의 결과, 말장난은 언어학적 규범 수용을 거부하는 영역에 위치함을 알 수 있다
1