글로버메뉴 바로가기 본문 바로가기 하단메뉴 바로가기

논문검색은 역시 페이퍼서치

불어불문학연구검색

Etudes de Langue et Litterature Francaises


  • - 주제 : 어문학분야 > 불어학
  • - 성격 : 학술지
  • - 간기: 계간
  • - 국내 등재 : KCI 등재
  • - 해외 등재 : -
  • - ISSN : 1226-4350
  • - 간행물명 변경 사항 :
논문제목
수록 범위 : 78권 0호 (2009)

희곡텍스트 번역 이론에 대한 고찰

손주경 ( Joo Kyoung Sohn )
6,200
초록보기
Lorsqu`on traduit un texte theatral, ne faudrait-il pas s`interroger sur les relations qu`entretient la traduction avec la scene ? La plupart des critiques de la traduction qui prennent pour objet le texte de theatre soulignent en commun la theatralite visuelle, puisque la traduction theatrale est plus sensible a la scene. Selon eux, le theatre est concu en vue d`un spectacle, et en vue d`une representation donnee en un certain lieu et a une certaine date. Et pour eux, la traduction pour ce genre est necessairement une adaptation. La traduction du texte theatral est generalement consideree par eux comme une activite dramaturgique plus encore que linguistique. Cependant ce point de vue critique semble passer a cote d`un point important, a savoir que la langue est un element essentiel de la traduction et qu`elle est toujours vivante et en mouvement a l`interieur du texte. Toute traduction suppose en effet une representation du langage et toute traduction litteraire doit supposer une theorie des actes litteraires, c`est-a-dire "la poetique", comme le souligne Henri Meschonnic. C`est pourquoi la fonction principale du traducteur doit resider dans son travail pour faire entendre "le continu" du texte au lieu de ne s`interesser qu`au signe comme le font les semioticiens s`interessant a la traduction du theatre. Le traducteur du texte de theatre doit prendre pour objet la force et l`activite continuee du texte. Saisir la force du mot, "vis verborum", pour reprendre le terme de Ciceron, doit etre son activite premiere. Il n`est pas necessaire une attitude parcimonieuse a l`egard du textocentrisme, quand il s`agit d`un texte de theatre. Toute traduction theatrale doit s`interesser a cette theatralite potentielle que cache le texte lui-meme. Cette theatralite textuelle est aussi un motif qui permet meme la representation scenique, puisqu`elle tient a constituer une specificite du texte de theatre. La fonction principale du traducteur du texte theatral est alors de representer cette theatralite de la parole dans la mesure du possible et dans la mesure ou sa langue maternelle le lui permet.

죽음의 연극적 형상화 -이오네스코의 『왕은 죽어가다』-

송민숙 ( Min Sook Song )
6,100
초록보기
Pour celebrer le centenaire de la naissance de Ionesco, un festival Ionesco s`est tenu en avril-mai 2009. Lors de ce festival, 7 pieces dont La Lecon, Les Chaises, Rhinoceros, Le Roi se meurt et L`Impromptu de l`Alma ont ete presentees au public. Nous voudrions donc, a cette occasion, etudier le texte et la representation d`une de ces oeuvres, Le Roi se meurt. Dans cette piece `absurde`, Ionesco traite du theme de la mort d`une facon poetique et symbolique dans un espace et un temps fantastiques et surreels. C`est en effet a travers un roi-le Roi Beranger le premier-a qui on annonce la propre mort que l`absurdite de la mort est visualisee. Au debut, le roi refuse le fait qu`il va mourir, il resiste autant qu`il le peut, mais finit par renoncer et mourir. La piece n`est, en d`autres termes, rien d`autre que le processus irreversible de cette mort, d`ou une composition lineaire du point de vue temporel. Mais l`interet de cette piece se trouve aussi dans l`expression theatrale et la visualisation de cette mort. C`est d`ailleurs pour ca qu`a l`interieur de celle-ci, nous avons analyse le personnage, l`espace et le temps, le langage et les elements sceniques pour remarquer que l`experience de prevoir sa propre mort a travers le theatre etait quelque chose de particulier. Cette sorte de ceremonie theatrale permet, en effet, de reflechir a la joie de vivre par le biais du regard de ce roi. Le Roi se meurt qui presente chaque etape de la mort par la resistance et la resignation du heros donne ainsi l`occasion de reflechir sur la mort. Une mort qui n`est rien d`autre que la disparition complete de l`univers entourant le personnage et celle du soi-meme chez Ionesco. Grace a ce procede aussi, la reaction du roi face a la mort, les spectateurs peuvent reconnaitre leur propre reaction.

도둑질과 욕망 -루소의 "사과 사냥 기억" 분석-

유호식 ( Ho Shik Yu )
6,700
초록보기
Le "souvenir d`une chasse aux pommes" est dans Les Confessions de Rousseau un des rares episodes que les critiques litteraires ne mentionnent pas beaucoup, bien que le theme du vol y occupe une place considerable. Cet article a pour objectif de clarifier des caracteristiques du desir rousseauiste, tout en mettant en relief sa quete d`origine et son enjeu structurel. Le contenu de cet episode est simple: l`enfant veut derober les pommes de son maitre-pere qui le punit a son tour. Etant donne que sa mere etait originellement absente, et que si Rousseau vole un objet, c`est moins pour le posseder que pour demander l`amour, le complexe d`Oedipe explique pleinement cet episode: son pere chatie Rousseau qui demande l`amour de sa mere. Mais notons que Rousseau recourt au mot "chasse" pour decrire la scene du vol et que pour piquer la pomme, il a besoin d`un supplement, tel qu`une broche de son maitre ajoutee a sa petite broche. La transformation du vol en chasse et son imitation de l`acte de son maitre nous conduisent a nous demander ce qu`il a essaye d`atteindre: c`est moins la pomme que le desir de son maitre. D`ailleurs, sa douleur d`avant la saisie nous suggere que son vrai desir ne consiste pas a la posseder mais a laisser son desir intact, inassouvi. Ainsi cet episode implique diverses possibilites d`interpretation sur l`authentique desir de Rousseau. Nous nous interessons egalement a la phrase qui termine l`episode: "la plume me tombe des mains". Precisons que le mot "plume" est sollicite pour designer la broche. Nous nous interrogeons sur la raison de ce remplacement et celle de son ecriture impossible. Etant donne que c`est autour de l`absence que s`organise son autobiographie, nous pouvons affirmer avec certitude que la presence du maitre rend impossible l`ecriture. C`est dans ce contexte que nous comprenons la rupture structurelle entre cet episode et l`experience de la lecture qui devance son depart de Geneve: puisque la lecture rappelle l`heureuse enfance passee avec son pere, cette rupture subite a l`avantage de faire coincider la naissance du moi social aux antipodes de son moi desirant avec son retour au pere. Donc, le souvenir de la chasse aux pommes parait sous l`apparence de vol poser les questions de son desir et du retour a l`origine.

보들레르의 연극

이건수 ( Kun Soo Lee )
한국불어불문학회|불어불문학연구  78권 0호, 2009 pp. 91-121 ( 총 31 pages)
6,600
초록보기
Le poete du recueil immortel les Fleurs du Mal, Baudelaire frequentait le monde theatral, parce que le theatre representait pour lui des reves de gloire, d`amour et surtout d`argent. Jusqu`a la fin de sa vie il a voulu payer ses dettes en recourant au theatre. Cependant, malgre son ambition de devenir directeur de l`Odeon, il n`arrivait pas a finir de piece de theatre. Il n`a laisse que quatre oeuvres inachevees: Ideolus, interrompue au milieu du deuxieme acte, et qui avait en plus pour collaborateur E. Prarond, un ami de jeunesse; La fin de Don Juan est une esquisse tres courte, ecrite a la demande de N. Roqueplan, le directeur de l`Opera; et Le Marquis du 1er Housards est une adaptation scenique de la nouvelle de son collegue P. de Molenes. Celle qui ressemble le plus a une piece de theatre baudelairienne est L`Ivrogne, plan plutot que piece finie de L`Ivrogne, present dans une lettre datee du 28, janvier 1854 a l`acteur H. Tisserant qui etait cense jouer le role principal. Cette etude a pour but de rechercher la theatralite baudelairienne en analysant de pres L`Ivrogne. Cette piece est un developpement theatral du fameux poeme "Le vin de l`assassin", tire des Fleurs du Mal. Par rapport a l`accomplissement du poeme lyrique, Roland Barthes considere L`Ivrogne comme un echec: en effet ce texte est trop narratif comme un roman pour se pretendre piece scenique. Barthes allait meme jusqu`a rapprocher les projets theatraux baudelairiens du cinema qui n`existait pas encore au milieu du 19eme siecle. De ce point de vue, on ne manquera pas de confronter la modernite de Baudelaire. L`autre caracteristique essentielle de L`Ivrogne est le cote melodramatique. De fait le melodrame etait le genre le plus populaire a cette epoque-la sur le `boulevard du Crime`. Dans la mesure ou L`Ivrogne est aussi une histoitre de l`assassinat conjugal, c`est Margaret Miner qui le compare avec les operas wagneriens tels Tannhauser and Lohengrin, dans la meme mecanique d`imagination melodramatique. Tannhauser ressemble beaucoup au scieur de long, heros de L`Ivrogne, tandis que sa femme est la victime de sa curiosite comme Elsa de Lohengrin. Enfin, en tant que melodrame(`melos` signifie musique en grec), L`Ivrogne n`oublie pas de laisser un role important a la musique. N`ayant ni concept de la composition dramatique, ni connaissance de la mise en scene, Baudelaire ne cessait pas de faire se derouler des pieces imaginaires dans sa tete, dont temoignent ses projets de theatre. De sa petite enfance ou il voulant devenir comedien, il a garde le desir de jouer les diverses vies des autres. Ce plaisir secret s`exprime tantot par "la vaporisation du Moi", tantot par "la sainte prostitution de l`ame", comme il le disait lui-meme ailleurs.

메르시에의 『파리 그림』의 "그림" 개념

이영목 ( Young Mock Lee )
한국불어불문학회|불어불문학연구  78권 0호, 2009 pp. 123-151 ( 총 29 pages)
6,400
초록보기
Le propos de cette etude consiste a comprendre le texte original et sans precedent qu`est Le Tableau de Paris a partir de la notion de `tableau`. Nous partons de l`hypothese selon laquelle les essais et tatonnements pratiques et theoriques de Mercier le dramaturge lui a permis de developper cette ecriture inedite. Selon Mercier, la litterature et le theatre en particulier ont deux missions, ou fonctions, essentielles: realiste et sociale. La valeur authentique de la litterature ne reside pas dans le domaine esthetique; elle est dans l`utilite sociale. La litterature contribue a reformer l`homme et la societe. Pour accomplir cette mission, la litterature doit avoir pour objet la representation reelle de la societe. Or, la notion de `tableau`, notion-cle de la reforme theatrale des Lumieres permet a Mercier de mettre en harmonie ces deux missions. Plus precisement, le `tableau-stase`, disposition initiale des personnages sur la scene, assume la fonction realiste; tandis que le `tableau-comble` qui met en scene le comble du pathetique donne la moralite au theatre. Mais la notion de `tableau` laisse entrevoir a Mercier de nouvelles possibiltes: celles de se liberer de la structure narrative lineaire, diachronique et en somme hierarchique pour developper une nouvelle ecriture synchronique, `juxtaposante` et anarchique. Cette nouvelle ecriture, qui met en un tableau general la totalite du monde sans hierarchie, c`est ce que nous lisons dans son Tableau de Paris.
6,000
초록보기
Si la premiere moitie du dernier siecle est marquee par deux guerres modiales, Drieu la Rochelle est fondamentalement l`homme de guerre. Il a participe a la premiere guerre modiale en tant que soldat et sa vision du monde est constituee par l`experience de la guerre. Depuis son enfance, il est hante par la guerre. Sa fascination de guerre ideale est renforcee par sa grande mere qui, decue par le fils lache et vantard, s`efforce de lui inculquer la valeur virile. La virilite, la sacrifice, la mort ideal, la force physique que prone le monde militaire s`imposent vite dans son echelle de valeurs et il juge la realite en fonction de cette vision. Mais la guerre reelle qu`il a vecue est loin d`etre ce qu`il a imagine. Elle ne lui offre pas l`occasion de realiser son reve d`enfance. Bien au contraire, la guerre moderne asservie par la machine ne laisse aucune place a l`heroisme et l`homme est oblige de prendre la posture de la honte sous l`avalanche de balles et d`obus. Blesse sur le plan physique et morale, l`auteur dresse les requisitoires violents contre le monde moderne. Si son reve heroique est bafoue par la machine moderne, la mediocrite de son entourage le desespere encore. Il essaie de s`en demarquer mais faute de force physique, il se justifie par la volonte ferme de la mort. Seule la mort viendrait couronner la vie de l`homme. Peu apres la publication de la Comedie de Charleroi, Drieu se proclame fasciste. Mais la Comedie de Charleroi nous parait deja le roman fasciste a bien des egards; la survalorisation de la force se manifeste au detrment de l`intelligence. L`extase qu`il sent dans la violence est le point culminant du roman. Et l`esthetisation de la violence ou la violence justifiee par l`effet artistique qu`est roman est une des preuves.

『감정 교육』에서의 욕망, 여성, 돈

정예영 ( Ye Young Chung )
한국불어불문학회|불어불문학연구  78권 0호, 2009 pp. 179-212 ( 총 34 pages)
6,900
초록보기
L`Education sentimentale est un roman de l`echec: echec amoureux, social au niveau personnel, mais aussi echec politique de toute une generation. Flaubert y sonne la fin de l`illusion romantique. La societe qu`il decrit dans ce roman se caracterise par le regne de l`argent, et par la prostitution a tous les etages. L`argent devient le signifiant tout-puissant dans un monde depourvu d`autorite. Le desir, l`amour y prennent egalement des formes mercantiles, et la femme, l`Autre d`une culture phallocentrique, est alors la marchandise qui garantit le bon fonctionnement de l`economie bourgeoise. Mme Arnoux vient occuper la place du desir pour un Frederic Moreau en mal d`objet. Les ratages successifs qui l`empechent de se declarer relevent d`une `compulsion de repetiton` (Freud), c`est-a-dire, selon les termes de Lacan, d`un choix inconscient dont la cause est perdue, se produisant comme au hasard. Cet objet est cense rester impossible pour rester le support d`une chaine metonymique qui assure la raison d`etre du heros, et bien-sur, la continuite du texte. Cependant Mme Arnoux ne sort pas indemne de l`engrenage du desir et de l`argent qui regit la societe bourgeoise. L`indifferenciation frappant toutes les femmes qui pourraient momentanement se substituer a elle la contamine, et elle risque a tout instant de choir de son piedestal pour devenir elle-meme un objet substituable, echangeable, et meme vendable. Le principe du marche degrade ainsi toutes les formes de rapports humains. A y regarder de pres, Frederic semble davantage fascine par les objets-dont le prestige tient surtout de leur valeur economique-qui entourent Mme Arnoux que par sa personne. Dans la deuxieme moitie du roman, il ne semble subsister que les relations d`argent, tout le monde se poursuivant, se trahissant sans vergogne. Mme Arnoux est finalement victime des speculations frauduleuses de son mari, et la vente aux encheres de son mobilier ainsi que de sa garde-robe revele la part qu`elle prend dans le systeme d`echange de ce roman. Mme Arnoux n`est donc que le fantome des grandes dulcinees romanesques; elle n`est que le support d`un desir qui se conforme aux lois de l`argent. Si l`argent, ce signifiant sans signifie est l`element deconstructeur de toute illusion romantique, c`est parce qu`il est structure comme le desir. Les successeurs de Flaubert tels que Joyce, Kafka, et quelques romanciers du Nouveau roman n`auront meme plus besoin de l`argent ni de support du desir pour exprimer la desillusion et l`absurdite du monde moderne. C`est alors qu`est advenue l`ere du soupcon pour le roman, genre du 19e siecle par excellence.

문(文)의 학(學): 디스쿠르의 시학 -문학과 언어의 불가분성에 관하여-

조재룡 ( Jae Ryong Cho )
한국불어불문학회|불어불문학연구  78권 0호, 2009 pp. 213-262 ( 총 50 pages)
9,000
초록보기
Les philosophes ne parlent pas de la litterature sans avoir au prealable une position ideologique sur la litterature. Pour eux, il y a toujours deux entites qui sont hierarchisees et separables a partir d`un seul terme, `litterature`(문학[文學]). Le rapport entre la philosophie et la litterature est souvent caracterise par une certaine tension que les philosophes ont provoquee en faisant de l`etude(학) la propriete de la philosophie seulement. Nous avons ainsi vu qu`on cite plus souvent Platon que Aristote, plus Heidegger que Wittegenstein, plus Hegel que Humboldt, plus Lacan que Benveniste, plus Derria que Meschonnic lorqu`il s`agit de donner une definition de la litterature(en coreen `문학`) pour les philosophes coreens qui separent grossierement le `학`(le considerant comme le domaine privilegie de la philosophie) du `문`(le rendant simple objet de pratique de leur postulat philosophique). Il semble que ce soient souvent les philosophes qui manifestent une certaine frilosite a transgresser les frontieres entre `문` et `학`, une gene implicite, presque une mauvaise conscience de dependre, tout comme la litterature, de la textualite du texte. Si on met le `문` du cote des phrases, ou si on postule que le `문` pourrait etre la succession des phrases qui n`est rien d`autre que le discours au sens qu`en a donne Benveniste, parallelement, on doit immediatement supposer que le `학` sera l`etude de ce discours. Ainsi, ces deux termes qui composent un seul concept(`litterature`) se referent l`un a l`autre, inseparablement lies, et supposent leur interdependance dans la production du sens comme dans un veritable systeme(pour reprendre l`expression de Saussure). Dans ce cas, `문학` est plus proche de la poetique du discours qui pose la question de l`enonciation, et non une simple analyse de l`enonce. On peut jalonner cette pespective du discours concernant la definition de `문학`, de Saussure et de Humboldt jusqu`a l`elaboration de cette pensee par Meschonnic par le biais notamment de Benveniste. Deja chez Saussure, il y a la negation de ce dualisme evoque par les philosophes. Comme le remarquait Meschonnic, dans les ecrits inedits de Saussure, publies enfin en 2002, celui-ci propose non pas la structure mais, le systeme, et au lieu de decrire la nature du langage, Saussure rappelle que "tout est point de vue" (fonctionnement) et que la systematicite conduit a la theorie du langage, que "l`unite langue-parole" doit etre pensee comme discours, tandis que "le structuralisme a pratique une dichotomie entre la langue et la parole", etc. Ainsi, Sassure a l`intention d`observer ce qui permet de dire que "la langue entre en action comme discours." Etablie deja chez Saussure, puis passant par Benveniste qui l`a theorisee avec la notion de l`enonciation, en arrivant a Meschonnic, la theorie du langage postule une veritable poetique qui implique une theorie de la litterature a travers la theorie du discours. Par consequent, aujourd`hui, l`un des enjeux de la philosophie est la question du sujet a travers l`art et la litterature, et, coincidence ou non, chez "les litteraires", il est beaucoup question de la philosophie. La notion du sujet dont les philosophes (Heidegger, Badiou, ou, Ricoeur) parlent est en effet une supposition de `je parle ou je suis` tout en impliquant `la verite` prealable ou `l`avenement de la verite` (Heiddeger) par rapport au langage, tandis que la poetique du discours, face a la question du sujet, a pour soubassement "je suis la ou je parle" dans l`horizon benvenistien du `je-ici-maintenant` du discours. De plus, chacun de ces philosophes poursuit l`edification de son oevre philosophique, dans laquelle la litterature n`est pas le seul objet ni meme l`objet central: ils viennent a elle pour le besoin de leur reflexion, et il n`y a la rien que de legitime. D`autre part et surtout, quand ils travaillent sur tel ecrivain ou tel mouvement litteraire, les philosophes partent de l`histoire de la philosophie qui n`est nullement l`equivalent de ce que, nous, nous appelons la specificite de l`ecriture dans le discours. D`un point de vue phenomenologique et pour parler comme Heidegger, on peut dire que cette tendance dans les etudes litteraires suppose une confiance de la verite dans les significations humaines de la litterature, une confiance telle qu`elle a ete ranimee et reformulee par une periode de descriptions formelles et meme par le soupcon dont la litterature a fait l`objet comme les autres conduites et productions humaines. Mais cette confiance de la verite qui remplace l`empiricite du discours n`est pas naive et doit par ailleurs beaucoup a un mouvement qui a eu lieu(qui a lieu) dans la philosophie elle-meme. Cependant, si notre approche pour la litterature n`est pas l`affaire de la stylistique comparee, ni de la semiotique, ni de la philosophie(la phenomenologie ou l`hermeneutique), mais de la theorie du langage qui travaille sur la specificite de l`ecriture, c`est parce que dans le texte litteraire se manifeste la subjectivite de l`ecriture chargee au maximum dans le systeme du discours. Autrement dit, si le texte litteraire n`est pas loin d`etre un echantillon a l`usage des philosophes, il nous amene surtout a une aventure du langage et une experimentation de l`ecriture dans le discours.

지식베이스 구축을 위한 『한불□뎐(1880)』<어휘부>의 미시구조 분석

윤애선 ( Ae Sun Yoon )
한국불어불문학회|불어불문학연구  78권 0호, 2009 pp. 263-304 ( 총 42 pages)
8,200
초록보기
《Dictionnaire Coreen-Francais(1880)》(DCF) publie par des missionnaires de la Societe des missions etrangeres de Paris est le premier dictionnaire bilingue systematique concernant la langue coreenne. Ses macro- et micro- structures servent a 《le veritable modele》 pour des dictionnaires posterieurement publies en Coree. Malgre ses influences importantes dans le domaine lexicographique, peu etudes ont ete faites sur ses informations linguistiques, bien que de nombreux ouvrages ne cessaient de mentionner sa valeur dans l`histoire de dictionnaires coreens. C`est d`une part parce que le francais exprimant le contenu essentiel etait une langue incomprehensible pour des linguistes coreens, d`autre part parce que le coreen du 19e siecle n`attirait pas les attentions des chercheurs francophones. La collaboration de deux equipes aurait ete une solution d`ouvrir la porte fermee de DCF. Neanmoins, ces deux ne se reconnaissaient pas bien les uns les autres, sans parler de la cooperation. L`objective final de notre etude consiste a construire un base des connaissances, a partir de DCF, qui permettra a une equipe d`avancer ses propres recherches sur DCF, sans s`appuyant sur l`autre. Etant la premiere etape, cet article vise a analyser la micro-structure de DCF, et a la redefinir en LEXml, un meta-language qui rationalise les systemes documentaires des dictionnaires electroniques. et qui vise a augmenter l`interchangeabilite des informations linguistiques entre dictionnaires. D`abord, nous examinons les etudes preexistantes qui concernent DCF et LEXml dans la deuxieme section. La troisieme est consacree a analyser la micro-structure de DCF. Apres avoir examine les desirata du developpement du base des connaissances, nous essayons d`appliquer les definitions du LEXml aux divers types des informations linguistiques de DCF, dans la quatrieme section. Finalement, la derniere esquisse les developpements de notre future recherche.

정보 출처 표지 연구 -paraitre와 sembler를 중심으로-

이희영 ( Hee Young Lee )
한국불어불문학회|불어불문학연구  78권 0호, 2009 pp. 305-330 ( 총 26 pages)
6,100
초록보기
La presente etude a pour but de mettre en evidence les caracteristiques heterogenes des marques evidentiels `paraitre` et `sembler`. Les verbes francais `paraitre` et `sembler` sont souvent employes pour marquer comment l`enonciateur s`est procure l`information qu`il transmet. Autrement dit, l`enonciateur dispose de ces deux marqueurs evidentiels afin de montrer si l`information transmise de l`enonce a ete empruntee par une tierce personne ou si elle a ete creee par l`enonciateur lui-meme. Bien que les verbes `paraitre` et `sembler` partagent de nombreuses caracteristiques syntaxique, semantique et pragmatique en commun, leur relation de synonyme n`est pas parfaite et leur commutation n`est pas permise dans tous les contextes. Dans le domaine syntaxique, le verbe `paraitre` est incompatible avec le subjonctif dans la completive (aussi la construction `il me parait que` est rarement admise), tandis que la construction `il me semble que` et le subjonctif dans la completive sont tout a fait admis pour le verbe `sembler`. Dans la construction copulative, le verbe `paraitre` peut se combiner avec le verbe factitif `faire`, alors que le verbe `sembler` n`est pas permis dans la construction complexe avec `faire`. Dans de nombreuses expressions relatives a l`age, le verbe `paraitre` est utilise plus frequemment que le verbe `sembler` (Togeby 1983, Bourdin 1988, etc.). Dans le domaine semantico-pragmatique, le verbe `sembler` est sujet a marquer la creation et/ou de recolte de l`information basee sur le jugement subjectif de l`enonciateur. En revanche, le verbe `paraitre` est susceptible d`indiquer la creation et/ou de recolte de l`information basee sur le jugement qui ne vient pas directement de l`enonciateur. En termes de l`analyse polyphonique (Nølke 1994), la construction `il parait que` marquerait une voix exteriorisee de l`enonciateur tandis que l`expression `il semble que` exprimerait un discours interne(ou voix interiorisee) de l`enonciateur.
1 2 >