글로버메뉴 바로가기 본문 바로가기 하단메뉴 바로가기

논문검색은 역시 페이퍼서치

프랑스 문화연구검색

ASSOCIATION CULTURELLE FRANC0-COREENNE


  • - 주제 : 인문과학분야 > 서양사
  • - 성격 : 학술지
  • - 간기: 계간
  • - 국내 등재 : KCI 등재
  • - 해외 등재 : -
  • - ISSN : 1229-697X
  • - 간행물명 변경 사항 :
논문제목
수록 범위 : 15권 0호 (2007)

광고 이미지 및 소비 정체성에 대한 기호학적 연구

윤성노 ( Sung No Youn )
7,300
초록보기
L`attribution de l`image de soi apparait aujourd`hui comme l`avant-poste du brand-marketing et les strategies s`en trouvent de plus en plus sophistiquees. Il devient donc necessaire, et meme urgent d`en etablir des strategies interpretatives correspondantes et de les sensibiliser au grand public. D`autant plus que l`on voudra prendre garde au deluge d`images ayant comme effet de reflechir, voire de refracter le reel, et qui nous font courir apres, non plus nos propres reves, mais le ‘sens’ arbitrairement forge par l`image publicitaire. En parallele, il faudra avoir les methodes d`analyse plus aiguisees et mises au point. Le but de la presente communication consiste a verifier l`efficacite d`hypotheses semiotiques dans le domaine d`application de l`image publicitaire, et a rechercher de bonnes manieres de la recevoir en science humaine. En ce faisant, nous mettrons en revue les propositions suivantes ; - Pensee de Bakthin (Mikhil, Bakthin) sur le signe, - Theorie de la modalite de l`ecole semiotique de Paris, - ‘Mythologies’ de Barthes (Roland, Barthes). En parallele il s`agira dans sa partie d`analyse de decrire a partir de dela ce qui a lieu autour de l`activite publicitaire en arriere-plan du Neo-liberalisme. Concretement, nous nous appuyerons d`abord sur la Socio-Poetique (Bakthin) pour discuter de sa double fonction, fonction de reification de la conscience et fonction ideologique. En appliquant par la suite la theorie de la modalite etablie par l`ecole de Paris, nous traiterons de deux choses. Il sera question, d`une part de decrire comment s`opere le frame de la publicite, grille d`habitudes perceptivo-cognitives d`ordre inconscient, et d`expliquer le statut psycho-semiotique de la marchandise ainsi que les rapports qu`elle etablit avec l`activite de consommation, d`autre part. Cela nous amenera a developper la question de l`identite de la masse a titre de sujet consommateur. En fin c`est la methode d`analyse de Barthes que nous appliquerons a une de la serie d`images publicitaires de la visa carte de SAMSUNG. On verra de la sorte comment le sens s`en divise d`abord en deux types de message, message sans code et message codifie, ce dernier etant tisse a son tour de plusieurs niveaux de sens. Il sera question en parallel de montrer le phenomene de ‘naturalisation’ rendu possible par l`activite publicitaire elle-meme, ce qui nous conduit a affirmer que le consommateur de la publicite est, non pas son ‘tarket’ passif mais un sujet actif qui participe au processus d`a-temporalisation de l`Histoire. En outre la dimension ‘comprehensive’ de la strategie publicitaire, nous mettrons en cause le role de la critique. Ainsi se mettra-t-il en relief un certain rapport de tension existant entre, d`un cote l`operation de mystification qui implique le producteur ainsi que le consommateur de la publicite, et la tache de ‘demystification’ qui est a remplir par la ctitique de phenomene socio-culturels moderne, de l`autre cote. Cela permettra en derniere analyse de poser des questions d`ordre meta-discursif.

광고이미지의 수사법적 해석-프랑스 잡지 광고를 중심으로-

엄홍석 ( Hong Suk Um )
5,700
초록보기
La publicite est l`ensemble des moyens destines a toucher le large public pour provoquer l`accord du futur client ou de pour l`amener a l`achat ses messages cherchent donc a le seduire et a le mettre en condition. Les messages publicitaires dans cette etude sont construits a partir de deux sortes de signes differents, linguistiques et iconiques, qui possedent chacun leur specificite et leur role propre dans la signification du message. Leur cohabitation singuliere et plus ou moins hierarchique, et a la fois leur complementarite indissociable renforcent l`efficacite de la communication du message publicitaire. La rhetorique qui s`appliquait exclusivement au langage verbal ou ecrit, est consideree comme l`art de persuader grace a un emploi judicieux du langage. Peu de specialistes se sont aventures dans la recherche des applications eventuelles de la rhetorique a l`image et surtout a l`image publicitaire. Convaincus que la rhetorique peut etre profitable a la pratique publicitaire, nous tenterons ici de reconnaitre les moyens specifiques mis en œuvre dans l`image publicitaire, en l`occurrence par les procedes de rhetorique. Il s`agit de la rhetorique de l`image publicitaire. Pour cela, nous considererons comment ces moyens concourent a l`efficacite particuliere de la publicite, de quelle maniere l`image peut avoir recours aux figures de la rhetorique pour l`effet maximum du message. Ce faisant, notre interet se penchera surtout sur la consideration des principales figures les plus connues et les plus marquantes dans l`expression publicitaire en generale: celles de metaphore, metonymie et synecdoque. Dans la mesure ou la communication par l`image semble constituer une des caracteristiques majeures de notre temps, l`image en publicite s`efforce d`acquerir son role preponderant et son independance par rapport au texte. L`examen du role que l`image assume dans la publicite contribuerait a eclairer certains aspects propres au message iconique, et egalement nous permettrait de mieux comprendre la complexite du message contenu dans la publicite.

보드리야르: 건축과 철학

배영달 ( Young Dal Bae )
6,000
초록보기
Bauclrillard ne parle pas beaucoup d`architecture, mais dans tous ses livres, il en est question en filigrane. L`architecture interesse Baudrillard lorsque, comme a Beaubourg ou cormne a Bilbao avec le Guggenheim, les moyens l`emportent sur la fin. Si ce sont donc, d`une part les objets singuliers (Beaubourg, le World Trade Center, Biosphere 2, la Tour sans fin et la fondation Cartier de Jean Nouvel) qui ont capte son interet, et si c`est, d`autre part, la question de l`espace et en premier lieu la question de ‘l`espace radical’ et de la ‘verite’ de l`architecture qui le captivent, c`est en effet chaque fois l`inscription sociale de l`architecture qui retient son attention. Comme un decodage des lignes de flux du capital dans la ville. Precisement, ce n`est pas le sens architectural des batiments qui le captive ni un quelconque interet pour la discipline, mais le monde que ces batiments traduisent, la maniere dont ces configurations symboliques ecrivent leur epoque, le moment de civilisation qu`ils cristallisent, a la maniere des deux bandes perforees du World Trade Center qill expriment “dans une sorte de forme pleine, edifiee, le contexte d`une societe ou, effectivement, se dessine deja une epoque hyper-reelle.” Une architecture a la fois spectacle de la ville, de la verticalite et symbole flagrant de ce a quoi a succombe la ville, de ce dont elle est morte comme forme historique. A la fois forme d`anticipation extreme et nostalgie retrospective d`un objet perdu, un peu a la maniere des gonflables des architectes d`Utopie qui exprimaient autant le neo-nomadisme qui caracterise nos societes que la nostalgie d`une communite deja perdu. Aujourd`hui avec l`avenement de la dimension virtuel, dans l`architecture, autre chose se passe qui procede d`un modele de creation deja virtuel. L`architecture virtuel est une architecture qui est devenue un simple operateur dans le champs de virtualite, un ecran-architecure. Dans cette vision, la ville n`est plus une forme en devenir, elle est un reseau extensif. Alors, est-ce qu`il y a encore une architecture au sens virtuel qu`on pourrait lui donner? On assite deja aujourd`hui a une forme de clonage d`architectures, puisque, a partir du moment ou un immeuble de bureaux est fait sur une typologie donnee, on pourra le dupliquer et le faire construire sans avoir a en payer a nouveau la conception. C`est une forme de sabotage architectural, de prostitution. Mais Baudrillard croit au futur de l`architecture. Il croit toujours que l`on peut changer le monde par l`architecture. C`est de l`ordre de l`utopie, effectivement. Donc, tant que cette utopie n`est pas realisee, il y a de l`espoir vers le futur de l`architecture.

여성-되기와 질 들뢰즈의 예술론

민진영 ( Jin Young Min )
6,900
초록보기
Cette etude a pour but de faire une synthese sur la theorie d`arts a travers la notion du devenir-femme. Selon Deleuze, le devenir-femme, ce n`est ni imiter ni prendre la forme feminine, mais c`est d`emettre des particules qui entrent dans le rapport de mouvement et de repos, ou dans la zone de voisinage d`une micro-feminite et de produire en nous-meme une femme moleculaire. Ces aspects sont montres, dans les ecritures de Woolf, Beckett, Kleist, Proust. Leurs œuvres essaient de produire des micro-feminites sans arret: Woolf emet les atomes de feminite et les particules obstinees, irreductibles et indomptables et Kleist, une double machine de guerre dans un bloc de devenir asymetrique et Beckett, le language devenu des visions et des sons. Proust suggere le devenir-femme a travers des amours du narrateur et de Swan. Leurs amours procedent des rapports de vitesses et de lenteurs. La musique devient femme avec la deterritorialisation de la voix et la Ritournelle. Car la voix abolit la formation molaire qui distribue les voix en homme ou femme. La musique ne porte plus que des vitesses et des lenteurs differentielles dans une sorte de clapotement moleculaire comme l`exemple des petites phrases de Vinteuil de Proust. Chez le peinture, le devenir-femme dissout le visage et le paysage et peint les forces. Le peintre n`invente pas des formes, mais capte des forces. La tache de la peinture est definie comme la tentative de rendre visibles des forces. Enfin, l`art authentique ne peut percevoir l`imperceptible qu`a travers le devenir-femme. Et aussi, pour l`art authentique, il est indispensable de tracer les lignes de vie, c`est-a-dire tous les devenirs reels : il faut tout une ligne d`ecriture, toute une ligne de picturalite, toute une ligne de musicalite.

폐공간(Friche)에서 “예술 공장”으로 -프랑스 예술 공간 프로젝트와 새로운 문화행동

박신의 ( Shin Eui Park )
6,600
초록보기
On voit apparaitre depuis quelques annees en Coree un nouvel essai d`action culturelle qui consiste a reutiliser des espaces desaffectes en vue de la transformer aux espaces d`activites artistiques. Cette action est menee generalement a l`initiative du gouvernement ou des institutions publiques, et il se finit dans bien des cas par transformer ces espaces aux musees ou aux ateliers d`artistes de sejour a la duree limitee. Le concept de l`action reste au niveau d`une transformation simple pour creer, encore et toujours, un des plus d`espaces d`art, et elle s`arrete la C`est-a-dire, l`action reste plus ou moins simpliste ou draconienne et le discours autour de la notion de friche artistique n`est pas encore suffisamment debattu a fond. A l`etat actuel ou on voit accroitre d`un rhythrne plus accelere des friches urbaines et industrielles, batiments ou terrains, dans des villes et egalement dans des regions rurales (habitats collectifs, ecoles, usines, casernes, terrains d`elevage ou d`agriculture desaffectes), le debat culturel pour confronter a cette situation et en sortir une perspective convaincante ne semble pas avoir encore ete ouvert jusqu`a ce jour. Ceci est retentissant quand on le compare au cas de l` Europe ou des discours et des actions sont developpes tres activement depuis plus de 20 ans, et ou ils ont ete inities generalement par des artistes eux-memes, de facon differente de celle d`institutionelle. En France, une vaste investigation des friches artistiques, c`est-a-dire des friches transformees desormais aux lieux artistiques, et des debats politiques et culturels autour d`elles ont eu lieu depuis des annees, comme on le voit surtout dans le rapport Friches, laboratoires, fabriques, squats, projets pluridisciplinaires... Une nouvelle epoque de l`action culturelle de Fabrice Lextrait, ouvrage publie en 2001 et estime comme une synthetisation la plus vaste et serieuse sur ce sujet. La publication de ce rapport a ete un tournant historique car une formation de reseaux internationaux, des debats sur la politique et des recherches theoriques ont ete menes tres activement et plus serieusement qu`avant depuis cette date. Le but de mon article est de donner d`abord une vue de coup sur l`etat actuel des debats et les diverses manieres d`action cooperative et reciproque des institutions concernes aux friches artistiques en France et a leur ravitaillement. J`ai essaye de suite de montrer de divers aspects et enjeux qui s`y manifestent : le problematique ou la necessite de revision de la notion de creation artistique ; quelle relation peut-on envisager entre des activites d`artistes et la societe? ; comment des artistes peuvent-ils s`approcher des populations locales et des publics? ; comment valoriser d`une maniere nouvelle des espaces urbaines dans la pratique de developpement de la ville? etc... J`ai voulu aussi mettre l`accent sur l`importance de cooperation interministerielle dans l`approche des issues de la friche, car la dimension complexe de ces issues, qui comprend celle de l`art, la politique culturelle, la sociologie de l`art, l`urbanisme, l`architecture, l`industrie, le finance et la loi etc. deborde dans bien des fois le cadre habituelle de la politique culturelle du seul ministere de la culture. En donnant ainsi a voir plus clairement l`aspect et l`enjeu des friches artistiques en France, je voudrais souhaiter que cet article contribue a ouvrir une nouvelle voie de sa discussion en Coree.
7,000
초록보기
Au sein du mouvement du Nouveau Realisme, Raymond Hains et Jacques de la Villegle constituent un noyau du groupe des affichistes qui recouvre des pratiques bien diffrentes mais offre cependant des caracteristiques communes : constituer leurs oeuvres a partir de prelevements directs operes sur l`affichage public. Ach Alma Manetro, premier decollage commun de Hains et Villegle(1949), marque le depart de cette longue serie de l`operation du prelevement des affiches et fut remarque d`abord par le critique Pierre Restany, puis plus tard par l`historien de l`art Benjamin H. D. Buchloh dans les annees 1980-1990. Buchloh, comme Restany, voit dans Ach Alma Manetro, un acte de deviation realise dans l`esprit de derision de la peinture, abstraite ou semi-figurative qui se faisait alors a Paris apres la guerre. Pourtant, differemment au second qui trouve quelques traces de la lecon de Duchamp dans le detournement de l`objet quotidien, affiche, il y observe un nouveau repertoire expressif reesulte des arrachements inconscients des passants anonymes, et qui fait eclater enfin les paradigmes picturaux du passe. Selon Buchloh, Hains et Villegle adoptent le decollage des affiches comme procede, creant un style qui s`avere diffrent du collage cubiste des faits que l`inconnu devient un element determinant de la composition et que les lacerations anonymes annulent la volonte artistique du peintre ainsi que sa posture en tant que sujet peignant. Ce grand assemblage d`affiches lacerees et marouflees fut cree apres l`effacement lexical par agglutination des lambeaux de mots et des images. Il ne s`agit plus l`elaboration d`un espace fictif fonde sur une invention volontaire et rationnelle, mais la mise en place d`un plan du tableau qui convertit sa profondeur en une etendue horizontale virtuellement sans fin, saturee par la dispersion des figures fragmentaires et la construction fortuite. Buchloh, en s`appuyant sur le temoignage de Villegle, explique donc les affiches d`Ach Alma Manetro par les termes de prelevement, soustraction, fragmentation, dispersion, ou intuition, exploration anonyme, etc. Le recours a ces termes lui permet de renoncer aux parametres formalistes et de constater un systeme de l`iteration desublimante de la peinture, qui temoigne le Neo-avant-gardisme. En effet, par rapport au collage, operation additive, qui comble l`abime et offre une surface planifiee par la composition, le decollage, operation soustractive, ne cherche pas retablir un point de fuite perspectif ou un dispositif compositionnel, mais creer une surface fragmentee et discontinue, celle d`un etat universel de repetition desublimante, Ainsi pourrait-on dire qu`avec Ach Alma Manetro, les deux artistes realisent la dispersion de la peinture et celle de la subjectivite cartesienne, ainsi qu`une devaluation de l`idee sublimante de la peinture comme une singularite ou une autonomie. Buchloh souligne dans cette oeuvre la decouverte de procedes picturaux ou s`enonce la fracture multiple et incessante-mode de l`itration pure et simple-d`une pratique du dessin et de la composition picturale, reste jusque-la intacte. En meme temps, il nous fait remarquer la laceration d`affiches comme un geste de briser le continuum du temps lineaire, afin d`eriger la qualite discontinuelle du present de l`oeuvre. Cette idee de la discontinuite temporelle le conduit a delimiter un contexte historique ou inserer Hains et Villegle, de sorte qu`il souleve des questions fructueuses qui rendent evidente la necessite d`aborder leur decollage dans la periode d`apres-guerre. Buchloh se separe ainsi de l`idee formaliste du langage picturale independante du contexte historique et aussi rejette le raisonnement du critique Restany qui affirmait l`integration des artistes au reel en l`identifiant a leur emotion poetique(le cas des Nouveaux Realistes). Ach Alma Manetro et les decollages suivants servent de creuset inepuisable d`imagerie publicitaire et propagandiste, comme temoin de toutes les realites parisiennes d`alors. Buchloh y explique une demarche sociologique des artistes qui se confrontent a la realite sans idealisation, et leur volonte critique, leur preoccupation socio-politiques. Bref, a travers ses recherches, on voit qu`il affine une methodologie qui donne un apercu sur le mouvement de Neo-avant-garde apres guerre, et qu`il se detache des analyses de Restany en cernant les structures de l`experience historique et celles de la production esthetique au sein d`un ensemble d`analogies complexes qui ni obeissent pas a des determations mecanistes-la critique de l`idologie- et ne se concoivent pas non plus dans une situation d`autonomie arbitraire. Resumons que son ensemble d`analogies exigent une comprehension precise des multiples rouages intermediaires entre des propositions artistiques et leur contexte historique.

프랑스의 지역혁신정책

배준구 ( Jun Gu Bae )
6,000
초록보기
Depuis les annees 80, la France a introduit de divers politiques et projets pour surmonter le declin economique et elever la competitivite. Notre etude consiste a analyser les politiques innovatives regionales introduites recemment, precisement les technopoles, les projets de plan de technologie regionale, les systemes productifs locaux et les poles de competitivite etc. et a indiquer des suggestions. Surtout, notre etude traite en detail l`arriere-plan, qui conduit la politique des poles de competitivite introduite depuis 2004 par la France, le concept des poles de competitivite et le type, la gouvernance, l`evaluation etc. Selon notre etude, voici les caracteristiques et les suggestions de la politique innovative regionale en France. En premier lieu, la France a developpe progressivement la politique innovative regionale. Deuxiemement, comme Sophia-Antipolis, Toulouse, Grenoble, Metz, les technopoles ont une reussite importante lorsqu`ils arrivent a inviter des entreprises pionnieres de technologie et a les integrer pour devenir les clusters. Ce resultat est accompli grace a l`effort et a la cooperation progressive de divers acteurs de l`innovation concernant les technopoles pendant plus de 20 ans. Troisiemement, ce sont des entreprises et des institutions de recherche et d`enseignement qui sont les unites principales des technopoles et de la politique des poles de competitivite, puis les collectivites territoriales et le gouvernement central les supportent en systeme de bas en haut. Qutriemement, les poles de competitivite ont de divers caracteristiques geographiques et de divers unites principales et possedent 27 projets de cooperaton regionale sur 71 projets au total, soit 38%. Mais il existe une evaluation critique due au nombre important des poles de competitivite et a l`insuffisance des moyens de l`operation.
6,100
초록보기
Le marche du musical occupe presque 60% du marche de l`art de spectacle de Coree en 2006. C`est enorme et on peut dire que c`est une chose desirable. Mais on ne peut dire que desirable, parce qu`il y manque de musicals crees de nouveau en Coree. La plupart des musicals qui montent sur la scene de Coree sont les musicals qui viennent d`autre pays. Certainement nous avons besoin de musicals crees par nous. Il y a un probleme pour que nous, les Coreens, frequentons de nouveaux musicals qui sont crees par nous, les Coreens. C`est parce que ces derniers ne sont pas suffisamment perfectionnes dans la production de musical. Donc nous avons besoin des experts, ceux qui sont suffisamment eduques artistiquement et techniqualement. Nous allons regarder plus pres le spectacle francais 《Notre-Dame de Paris》 pour qu`on en puisse puiser quelques grains d`une producion de bon spectacle. 《Notre-Dame de Paris》 est la representation musicale de France. Depuis 1998, la premiere de spectacle, plus de 10 million de spectateurs dans le monde eniter sont participe a la representation. Quels sont donc les points forts de ce spectacle? On peut en degager les six. 1. Le spectacle est base sur l`histoire que tout le monde connait. 2. On a supprime les dialogues. 3. L`histoire est bien reorganisee pour que le sujet soit compris d`un seul regard. 4. Les chants et la music sont addequats. 5. Le spectacle est la tragedie. 6. La professionnalite de toute staff est bien presente. Ces points forts de 《Notre-Dame de Paris》 nous font savoir beaucoup de choses, surtout la necessite d`un nouveau regard sur la tradition. En fait, nous parlons avec insistance de la tradition dans tous les domaines, y compris l`art. Pourtant, quel genre de tradition nous est-elle parvenue? Dans l`art, l`education et la vie, la tradition est separee de la culture quotidienne d`arjourd`hui. Dans la vie de tous les jours, la tradition est une chose qu`on rencontre periodiquement quand le moment est venu. La tradition est bien nous heritee, mais elle n`est pas tres bien soudee a la vie de Coreens. Ce qui est important, ce n`est pas forcer la tradition et la culture heritees, mais c`est faire comprendre et composer le spectacle avec celles de nos jours. En un mot, nous devons faire la tradition et la culture toucher profondement la vie. Il y a a peu pres l00ans que le theatre est entre chez nous. Pourtant jusqu`a present, ce dernier n`est jamais l`art qui conducte le courant artisitique de Coree. Tres peu de Coreens vont voir le thea tre. C`est encore une forme d`art etrangere chez les Coreens. Le theatre n`influence pas la vie de Coree. Le musical qui est nouveau chez les Coreens, ne doit pas suivre le meme chemin que le theatre qui est celui de decadence depuis le depart. Car il y manque l`approchement et la recherche par rapport a la culture qui conduit la vie d`une societe donnee. Il faut partir de la base de la conception de culture d`aujourd`hui, pas la culture traditionnelle. Car, la culture traditionnelle de Coree ne se mele pas dans la vie quotidienne de Coreens. La tradition doit se montrer naturellement sans aucune arbitralisme. C`est ce que le musical 《Notre-Dame de Paris》 suit et que nous devons comprendre et refleter dans la production de musical.

유럽연합의 “유럽문화수도” 프로그램 분석 -EU의 결의문 1419, 649, 1622호를 중심으로-

곽동준 ( Dong Joun Goag ) , 정해조 ( Hae Jo Chung )
7,300
초록보기
Le programme de l`UE, Capitale europeenne de la culture est debute depuis 1985 par l`initiative de Mme Melina Mercouri, ministre de la culture de la Grece. De 1985 a 2004, la ville europeenne de la culture (qui est nomme la capitale europeenne de la culture depuis 2005) est designee par l`agrement intergouvernemental des Etats membres de l`UE. Le programme, Capitale europeenne de la culture a exerce des influences positives sur le developpement socio-economique, l`infrastructure cuturelle, l`identite et la vitalite de la ville et des regions entournees. C`est dire que ce programme a bien mis en pratique une action et un objectif communautaires, qui est de “mettre en valeur la richesse, la diversite et les traits caracteristiques communs des cultures europeennes” et de “contribuer au rapprochement des peuples europeens”. L`UE a publie la Decision N°1419 le 25 mai 1999, “instituant une action communautaire en faveur de la manifestation ‘Capitale europeenne de la culture’ pour les annees 2005 a 2019”, y compris ‘Annexe I’, fixe par ordre chronologoque au titre de Capitale europeenne de la culture et ‘Annexe II’, liste par les criteres de pgogrammation et d`evaluation. La Decision 1419, qui est compose de 13 paragraphes et six articles, a renforce la fonction du jury(article 3) et a mis en evidence des criteres de dimension europeenne, en particulier fonde sur la cooperation culturelle. Compte tenu de l`affiliation au UE des dix nouveaux Etats membres qui sont principalement des pays de l`Europe Est en 2004, il y a six ans qu`a ete annoce la Decision N°649 modifiant la Decision N°1419, y compris ‘Annexe’, ou sont designes deux Etats membres en tant que Capitale euroeenne de la culture de 2009 a 2019. Ca ne fait qu`an que l`UE a abroge la Decision N°1419, et a publie la Decision N°1622, composee de 15 paragraphes et de 15 articles. Les traits les plus caracteristiques de cette Decision sont la rivalite des cadidatures de plusieurs villes des Etats membres, 13 experts du jury pour la selection finale, la mise en evidence des criteres du programme culturel qui sont ‘la dimension europeenne’ et ‘la ville et les citoyens’ (article 4), le comite de suivi et de conseil apres la designation de la Capitale europeenne de la culture, la transmission a la Commission europeenne du rapport, etc. C`est ainsi que nous avons analyse les Decisions N°1419, 649, 1622. Nous avons constate a travers cette analyse que l`UE a declence une systematisation et lune legislation du programme Capitale europeenne de la culture. Nous avons aussi remarque sur ‘Palmer/rae Associates, qui a etudie et evalue en terme complexe pour la Commission europeennes les 21 Villes europeennes de la culture et les 8 villes selectionnees comme Mois de la culture europeenne de 1999 a 2004. En analysant les Decisions de l`UE pour la Capitale europeenne de la culture, nous sommes surs que ce programme pourra non seulement s`appliquer a la politique cuturelle des regions et aux strategies du developpement social par le projet culturel en Coree, mais aussi contibuer a concevoir un plan ‘Communaute asiatique’ par une integration culturelle dans un avenir a venir.

디지털 시대의 영화 매체에 대한 질문

정락길 ( Lak Kil Chung )
6,000
초록보기
Cet article examme l`impact des technologies nwneriques et digitales sur notre conception de l`histoire du cinema. Dans les histoires du cinema, l`etude des dispositifs de vision est envisagee sous l`angle du ‘pre-cinema’. Il s`agit de proposer l`experiece d`immersion comme un fort sentiment de presence et d`extraire l`episteme en empruntant librement la pensee de Michel Foucault et de Walter Benjamin. Alors que la nouvelle histoire du cinema a revitalise les etudes des origines du cinema, elle n`a pas encore montre autant de succes dans l`analyse de la conjoncture multimediatique du dernier toumant de siecle. Cet article tente de maintenir une relative distance par rapport a l`exces des conceptions comme ‘realite virtuelle’, ‘interaction’, ‘imersion totale’, etc., afin de depasser l`opposition entre vieux medias et nouveaux medias, mise a mal par les experiences mediatiques contemporaines. Ceci exige a reinterpreter les notions comme impurete ou hybridation proposes par le vieux critique, Andre Bazin. Il faut aussi mettre en lumiere des aspects fantastiques dans le cinema contemporain dans un perspectve complexe. Il s`agit de proposer un etat des lieux d`un pan de la cinematographie populaire actuelle et des cles de comprehension critique pour mieux apprehender ce cinema, ainsi que les medias digitales qui le contaminent et l`hybrident. En tout cas, a travers le paysage complexifie, le terrain des pratiques cinematographiques a besoin d`etre a nouveau cartographie. C`est pourquoi on veut repenser le concept d`animation. La nature manifestement artificielle du film d`animation, son alterite revendiquee et sa constante reinvention du dispositif (comme effet special) forment son identite problematique, mais elles remettent, aussi et surtout, le cinema lui-meme en question. L`etude de films enblematiques montre en effet que l`entreprise animee invite le cinema a effectuer un retour sur sa propre histoire et propose de nouveaux amenagements de perspectives.
1 2 >