글로버메뉴 바로가기 본문 바로가기 하단메뉴 바로가기

논문검색은 역시 페이퍼서치

프랑스어문교육검색

Societe Coreenne d'Enseignement de Langue et Litterature Francaises


  • - 주제 : 어문학분야 > 불어학
  • - 성격 : 학술지
  • - 간기: 계간
  • - 국내 등재 : KCI 등재
  • - 해외 등재 : -
  • - ISSN : 1226-3400
  • - 간행물명 변경 사항 :
논문제목
수록 범위 : 43권 0호 (2013)

샹송으로 배우는 프랑스어: 샹송을 통한 프랑스어 입문 수업 모형 개발

송근영 ( Song Geun Young )
7,300
초록보기
C'est un fait admis que la chanson peut être un outil très utile dans l'enseignement et l'apprentissage du français langue étrangère (FLE). Elle a un double avantage: elle peut susciter l'intérêt et la motivation chez les apprenants d'une part, et d'autre part, elle constitue un moyen pédagogique fort intéressant, d’autant qu’il est possible de s'en servir dans presque tous les domaines de l'apprentissage, tels que les exercices d'écoute, de vocabulaire, de grammaire ou même de civilisation. Nul doute que ce sont ces points forts de la chanson qui ont donné lieu à de nombreuses études sur son exploitation en classe de FLE et bien des méthodes ont été proposées dans ce but. Certains types d'exercices sont applicables à tous les niveaux alors que d'autres sont plus destinés à tel ou tel niveau. Il ne faut pas oublier non plus que le choix de chanson variera selon que les apprenants sont dans la classe “débutant”, “intermédiaire” ou “avancé”. Il est donc très important de tenir compte des niveaux des élèves pour optimiser les cours de français exploitant les chansons. De ce point de vue, il est à signaler qu'il existe peu, pour ne pas dire "pas", d'études qui proposent des exercices réservés uniquement aux "vrais" débutants. Car il y a débutants et débutants. Nous entendons par "vrais débutants" ceux qui n'ont jamais connu le français avant de s'être inscrits aux cours de "chanson", et qui ne savent donc pas encore l'alphabet ni les règles de prononciation française. Nous avons remarqué que les exercices proposés par les travaux précédents ne sont pas facilement applicables à ces grands débutants. Et pourtant, il est tout à fait concevable de créer un cours de français exploitant les chansons qui s'adresse aux vrais débutants, d'autant plus que c'est justement le côté ludique de ce type de cours qui attire les élèves. Sans cela, ceux-ci ne se seraient sans doute pas intéressés au français. C'est pourquoi nous nous proposons d'élaborer un programme de cours basé sur les chansons dans le cadre du cursus universitaire, en classe de culture générale plus particulièrement. Il s’agit d’un cours destiné aux vrais débutants et qui pourrait donc les aider à apprendre de façon systématique le français tout en éprouvant du plaisir. Suivant ce programme, les élèves pourront apprendre, comme tout débutant, non seulement l'alphabet, les règles de prononciation, le vocabulaire et la grammaire de base, mais aussi les éléments culturels à travers les paroles ou les chanteurs. Les cours de ce genre sont d'autant plus favorables qu'ils pourront amener les étudiants, une fois intéressés, à vouloir en savoir davantage sur le français et la France.

에니어그램을 활용한 대학교 프랑스어 학습자의 성격 유형 분석

유말희 ( Yoo Mal-hee )
6,400
초록보기
Le but de cette étude est de savoir s'il existe un certain type de personnalité des apprenants du FLE, et s'il y en a, comment cela se représente dans la classe. Pour cela, nous avons utilisé l'Ennéagramme, bien exploité en Amérique du Nord, qui distingue 9 types de personnalité. Il est utile d’être attentif aux comportements propres aux types d’intégration ou de désintégration. C’est là qu’interviennent les flèches de l’Ennéagramme. Les flèches indiquent le sens de la désintégration, c’est-à-dire de déséquilibre de la personnalité sous l’influence de la compulsion. Les ordres inverses des flèches montrent le chemin de l’intégration, c’est-à-dire d’une personnalité plus saine et plus équilibrée. C’est pourquoi l'Ennéagramme est bien plus qu'une simple typologie. Parce qu'il est ouvert, à la fois dans le présent et dans le futur, en répondant aux quatre caractéristiques suivantes: - C'est un outil de découverte de soi; - C'est un outil de prévision; - C'est un outil d'évolution; - C'est un outil de communication. Nous avons effectué les tests de l'Ennéagramme chez 158 étudiants, de l'année 2008 à l'année de 2012. L'analyse des tests nous a montré les points suivants : 1) Dans la classe de FLE, il existe certains types de personnalité qui sont majoritaires, à savoir le type2, le type3 et le type7. Ces trois types ont un caractère extraverti. 2) Comme ils ont un caractère extraverti, l'atmosphère de la classe est généralement dynamique. Ces trois types de personnalité montrent différentes réactions à leur tour. En demandant de l'amour, le type2 est toujours prêt à rendre service ou à donner un conseil. Le type3 cherche le succès pour montrer sa valeur aux autres. Il évite les risques et attend des autres qu'ils contribuent à son succès. Ayant un caractère "Tout nouveau, tout beau.", le type7 aime profiter des plaisirs de la vie. Il ne s'attarde pas en cas de difficultés. Les types de personnalité classés selon l'Ennéagramme, considéré comme un moyen de se connaître, peuvent nous expliquer pourquoi tel ou tel type de personnalité a tel ou tel besoin langagier ou telle ou telle attitude d'apprentissage. Dans l'étude suivante, nous allons essayer de montrer les éléments qui provoquent la motivation pour chaque type de personnalité et les interactions concrètes entre les différents types de personnalité.
6,600
초록보기
La mondialisation des échanges et plus récemment la multiculturalisation de la société coréenne impose à cette dernière, longtemps considérée comme monoculturelle, de s'adapter à l'intensification des contacts avec d'autres cultures. Dans ce contexte, nous nous intéressons aux approches interculturelles, qui visent une meilleure communication entre personnes de cultures différentes. Nous proposons plus précisément d'explorer la façon dont on peut introduire de telles approches dans l'enseignement des langues, en présentant un cas d'application concret dans un cours de français dans une université coréenne. L'approche interculturelle que nous avons mise en oeuvre cible l'éducation de l'attitude face à l'altérité, et l'acquisition de savoir-être, qui, au-delà des savoirs linguistiques et culturels, sont nécessaires au développement d'une véritable compétence communicative. Pour ce faire, nous avons resserré nos objectifs en nous focalisant sur trois obstacles majeurs à la compréhension interculturelle, à savoir l'ethnocentrisme inconscient, les stéréotypes et le choc culturel. Nous avons cherché à enseigner ces notions, leurs effets, etc. selon une méthodologie stimulante qui place les apprenants au coeur du processus d'apprentissage, et dont ceux-ci ont reconnu l'efficacité. En les soumettant au moyen d'un questionnaire à l'analyse à la fois collective et réflexive de leurs propres attitudes face à l'altérité, à laquelle ils ont été exposés via un support authentique (un extrait de film français), nous leur avons permis de se confronter à ces trois principaux obstacles, et de comprendre ainsi par eux-mêmes l'importance des facteurs culturels et du savoir-être pour une communication interculturelle réussie. Nous avons ainsi pu montrer la possibilité et l'intérêt d'introduire une approche interculturelle dans un enseignement de langue étrangère, avec un exemple concret de cours de français dont la méthodologie peut être reproduite et dont les objectifs peuvent être élargis pour développer plus encore la compétence interculturelle des apprenants.

프랑스어의 대명사 어떻게 가르칠 것인가?

이경수 ( Lee Kyeong-soo )
6,200
초록보기
Il est vrai que les pronoms du français constituent un des items grammaticaux difficile à acquérir aux côtés des apprenants coréens. Leur difficulté s'aggrave davantage vu la diversité même des pronoms français comme les pronoms personnels, les pronoms indéfinis, les pronoms neutres, les pronoms interrogatifs, les pronoms démonstratifs, etc. Cette étude a donc pour but d'élaborer un modèle d'enseignement à propos de l'emploi des pronoms personnels du français. Pour cela, nous sommes parti de la comparaison entre la description grammaticale dans les grammaire du FLE et celle dans les grammaires françaises rédigées par les auteurs coréens. Cela nous a permis de constater quelques différences au niveau de la présentation et de la description des pronoms personnels. De ce fait, nous sommes parvenu à formuler quelques propositions pour l’enseignement/ apprtentissage des pronoms personnels du français : il s'agissait d'une part d'introduire l'explication du pronom francais en faisant appel à deux critères tels que i) construction [directe/indirecte(+à/+de)] et ii) nom [animé/inanimé] et d'autre part de proposer un modèle d’enseignement sur les pronoms personnels en suivant ces deux principes. Nous sommes persuadé que ce modèle permettra aux apprenants coréens de maîtriser plus facilement l’emploi des pronoms personnels du français.
초록보기
Le présent article a pour but de comparer les descriptions grammaticales du Journal de la langue française(1784-1788) de Urbain-François Domergue, consacré aux commentaires grammaticaux à la fin du 18e siècle, avec celles des ouvrages de grammaire contemporaine et de tirer des leçons pour les enseignants de français. Afin de déceler les changements de langue et de comparer les justifications des grammairiens du 18e siècle et celles des linguistes d'aujourd'hui, nous avons choisi 14 structures grammaticales dans ce journal, qui seront confrontées à celles de trois ouvrages de grammaire contemporains, dont la Grammaire méthodique du français de Riegel et al.. Cette étude révèle que la vision de la grammaire chez Domergue est rétrospective, dans le sens qu'il s'appuie souvent sur la grammaire latine en tant que base de son analyse syntaxique, c'est-à-dire sur les états antérieurs de la structure grammaticale donnée, entre autres, les structures sous-jacentes. Il est aussi héritier de Vaugelas, qui a le souci de la clarté et de la netteté de la grammaire française. Il essaie surtout d'élaborer une nouvelle théorie de la syntaxe. Pourtant, en réduisant les éléments d'une phrase au nombre limité de parties du discours tels que ‘le substantif’, ‘l'attribut’ et occasionnellement, ‘le complément’, il n'a pas réussi à établir une théorie plus logique que ses contemporains. A la différence de Domergue, les linguistes d'aujourd'hui recourent plus à la notion du degré de l'acceptabilité en dehors de la grammaticalité, et se montre plus souple dans l'adapation de la grammaire du français. Cependant, aujourd'hui, on ne trouve pas de différences significatives entre la grammaticalité de Domergue et celle des linguistes d'aujourd'hui excepté dans la construction ‘avoir l'air + adjectif’, le nom féminin d'auteur et la construction du superlatif avec l'adjectif. Malgré les différences dans la justification des points grammaticaux dans le JLF et dans GMF, on constate que la grammaticalité perdure au cours des siècles. Ainsi, afin de mieux concevoir un cours de langue, essentiellement un cours de grammaire, cette étude suggère que les enseignants de langue doivent bien comprendre la nature des règles grammaticales et ‘la grammaire scolaire’ adaptée pour leurs élèves. Compte tenu de ces théories, les enseignants doivent être souples dans l'adaptation de leurs explications des règles grammaticales selon les besoins et le niveau des apprenants. Finalement, les enseignants doivent faire des efforts pour choisir de bons exemples illustrant chaque règle grammaticale et choisir une métalangue appropriée aux apprenants. D'ailleurs, les enseignants peuvent offrir un cours de grammaire qui accorde une attention spéciale sur la différence entre l'oral et l'écrit, qui constitue une des difficultés de la grammaire du français.

프랑스어 부분관사에 대한 고찰 및 수업에서의 활용방안

곽노경 ( Kwak No Kyung )
6,000
초록보기
Cette contribution se propose d’examiner et d’analyser l'article partitif pour rechercher la méthodologie effective aux apprenants coréens qui n'ont pas le système d'article à la langue maternelle. Dans ce travail, nous avons montré que l’article partitif a l’émergence exceptionnelle comparée à l'article défini et à l'article indéfini. Il constitue typologiquement un trait exceptionnel. Cette différence concerne le statut catégoriel des formes sources. Les deux autres articles ont les tendances typologiques générales tandis que l’article partitif, au départ préposition, abandonne son statut prépositionnel en s’intégrant dans le paradigme des articles. Dans le passage de la préposition à l’article, on observe l’évolution des conditions d’emploi concernant l’article partitif. Le partitif ‘de’ en ancien français présente les traits restreints. On l’utilisait dans les cotextes conditionnants: uniquement en alliance avec un quantifiant, devant le nom objet singulier de verbes transitifs fragmentatifs. Au moyen français, l’article ‘partitif’, auparavant limité aux noms concrets, s’étend aux noms abstraits. Quant à ses concepts, l’article partitif combinant ‘de’ à l’article défini, est caractérisé par celui de partitif, de massif, d’indéfini, de non-comptable et de non-générique. L’analyse des données nous renseigne avant tout sur la méthodologie effective mise à contribution pour évoquer un processus cognitif aux apprenants coréens. La poursuite du processus cognitif de ses concepts différents peut leur favoriser pour mieux comprendre le système de l’article partitif du français.

지역적 변이형으로서의 중복합과거 연구

김경자 ( Kim Kyung-ja )
6,900
초록보기
On observe ce passé surcomposé surtout dans des subordonnées temporelles introduites par quand ou lorsque, quand le verbe de la phrase principale se met au passé composé. Dans cette construction, le passé surcomposé prend la valeur d'antérieur et marque une action qui s'est produite immédiatement avant l'événement de la phrase principale. Le passé surcomposé est un tiroir peu utilisé en français : on l'observe surtout dans la langue orale. On sait qu'aux temps composés du passé, le présent de l'auxiliaire J'ai (J'ai entendu) est parfois remplacé, surtout dans la langue parlée, par : J'ai eu (j'ai eu entendu, tu as eu entendu, il a eu entendu, etc). Ces temps dits < surcomposés >, employés surtout après : quand, lorsque, aprè que, dès que..., traduisent des actions antérieures à une action principale exprimée au passé composé. Le passé surcomposé peut marquer, dans une proposition indépendante, une action vite accompli. L'objectif de cette étude est de montrer que le passé surcomposé dans la variante régionale est une forme verbale qui grammaticalise la valeur appelée ‘parfait existentiel’. C'est-à-dire, nous voudrions que cet article est de reconsidérer cette question en rapprochant cette forme des emplois du passé composé étiquetés comme < parfaits d'expérience >, au sens de Comrie (1976). De l'avis de la plupart des linguistes qui l'ont étudié, le passé surcomposé dans sa variante dite < régionale > pose de redoutables problèmes d'analyse, sémantiques et aspectuo-temporels en particulier. On a vu qu'au plan des événements, le passé surcomposé permet d'exprimer l'antériorité par rapport à une action qui est accomplie au moment de la parole. Le passé surcomposé prend dès lors une valeur aspectuelle accomplie et globale. Au plan des événements, le passé surcomposé se rattache au repère de base "maintenant" et rapporte des événements globaux, accomplis au moment de la parole. Il apparaît que ce surcomposé surcomposé présente, relativement au PC employé comme parfait d'expérience, trois propriétés distinctives : Premièrement, il est une forme qui encode la valeur de parfait d'expérience. Il n'est donc pas tributaire d'indices contextuels particuliers ni de < déclencheurs > pour produire cette valeur. Deuxièmement, son intervalle de validation est par défaut situé intégralement dans le passé, borne terminale comprise. Cette caractéristique invite à inférer que la situation désignée est actuellement non répétable. Troisièmement, contrairement au PC, le surcomposé surcomposé paraît extrêmement réticent à certains emplois inférentiels, notamment explicatifs et abductifs. Il semble que le passé surcomposé existentiel est fréquemment utilisé pour établir un contraste entre le passé et le présent.

페리오드의 재발견과 정의

김휘택 ( Kim Huiteak )
7,000
초록보기
Cet article a pour but d’illustrer la valeur de la « période » en tant qu’unité d’analyse textuelle et de prouver que cette unité est efficace pour l’analyse structurale du texte. La recherche de l’unité d’analyse franchissant la limite de l’unité phrastique est une tâche importante pour la linguistique textuelle. Dans ce sens, il est significatif que Jean-Michel Adam propose la « séquence » comme une unité d’analyse du texte. La séquence permet d’analyser nombre de regroupements de propositions énoncées. De toute façon, il existe évidemment des regroupements auxquels ne peut s’appliquer l’analyse séquentielle. Pour rendre l’analyse plus systématique, la problématique consiste à déterminer des regroupements extérieurs de la portée de la séquence. Dans ce contexte-là, la période peut suppléer l’insuffisance de l’analyse séquentielle. Depuis très longtemps, la période a joué un rôle important en tant qu’unité d’analyse textuelle. Bien qu’il existe plusieurs définitions fournies par de divers chercheurs, le regroupement de propositions à travers le rythme et celui lié pris en charge par des organisateurs ou des connecteurs sont les caractéristiques très importantes pour saisir l’unité périodique. Adam insinue que la période possède le même statut de la séquence. L’analyse ci-dessus montre également que la période peut jouer un rôle primordial dans l’analyse en tant que regroupement de propositions. De plus, déterminée comme une microstructure, la période contribue, sans aucun problème, à composer une macrostructure. Cela nous signifie qu’une nouvelle unité est disponible pour l’analyse textuelle.

앙리 보스코의 소설 『농가 테오팀 Le Mas Théotime』에 나타난 시학과 모럴 연구

김동윤 ( Kim Dong Yoon )
6,700
초록보기
Cette étude a pour but de mettre en évidence la thématique de Le Mas Théotime, un des romans majeurs de Henri Bosco. Tout d'abord, il faut dire qu'un mas provençal, le Théotime constitue un personnage à part entière. Poétiquement décrit dans le roman, cet humble mas prend une dimension non seulement humaine et aussi ontologique, car cette maison rustique se présente comme une entité autonome. Très attiré par ses aspects mystérirux, le narrateur-protagoniste Pascal décide d'explorer son intérieur lourd d'inconnus et plein de secrets en racontant sa vieille histoire d'une profondeur incomparable. Remarquablement décrit dans cette oeuvre bosquienne, l'aspect du Mas Theotime présente une poétique de l'espace riche de sens. Par exemple, le silence du monde et son immobilité sont tels que l'univers romanesque bosquien devient fort impressionnant. La terre, la campagne, les maisons demeurent dans un état silencieux d'une immobilité absolu. Mais la Nature telle qu'elle reste essentiellement hostile à la civilisation des hommes. Donc, il faut noter que chez Bosco, le monde naturel et le monde humain s'affrontent de prime abord au lieu de coexister harmonieusement: c'est-à-dire, la Nature y doit être une bonne ou mauvaise divinité. Si la Nature sauvage représente une force indomptable, les hommes doivent engager une lutte acharnée avec la Terre afin de la transformer en un espace hospitalier. C'est grâce aux efforts humains que la Nature deviendra un espace hospitalier où les hommes peuvent vivre harmonieusement avec Elle. Chez Bosco, les phénomènes naturels comme la terre, l'orage se dotent d'un caractère esthétique et moral. L'aspect moral est d'autant plus important qu'il est une des expressions de l'être très présent dans le roman bosquien. Ici le moral semble de se situer au niveau ontologique et poétique. Autrement dit, l'éthique de la convivialité entre les humains et les animaux doit s'inscrire dans ce contexte ontologique du moral. Car, les hommes et les bêtes appartiennent à la 'Chair-monde' (au sens du terme de Merleau-Ponty), expression de l'Etre. Les animaux, bêtes chez Bosco recouvrent parfaitement leur primitivité originelle vivant dans la Nature sauvage, mais elles ne sont donc plus considérés comme les êtres cruels et dangereux. Contrairairement à ce qu'on en conçoit, les animaux constitue l'objet d'une grande admiration pour les hommes, surtout pour le narrateur-je. (Un autre roman de Bosco, L'Ane Culotte, le montre remarquablement bien.) L'univers romanesque de Bosco est ancré dans l'immensité et l'immobilité de l'espace. D'où émane le sentiment poétique d'une grande admiration. Cette sensibilité poétique y est redoublée par le sentiment du sacré. Très curieusement le thème du << thambos >> cher à notre écrivain correspond bien aux aspects phénoménaux définis par Rudolf Otto tels que 'mysterium tremendes' et 'mysterium fascinans' dans son ouvrage Le Sacré. Le sentiment du << thambos >> est aussi étroitement lié à l'idée du paganisme qui rend l'espace bosquien beaucoup plus mythique, mystique, même cosmique. Dans ce contexte, le roman va prendre une très profonde signification afin de devenir une épopée poétique vers un humanisme fondé sur une civilisation agricole et nécessairement écologique.

프랑수아 모리악의 『사랑의 사막』과 번역에 대한 고찰*

김모세 ( Kim Mo-se )
7,200
초록보기
Le Désert de l'amour publié en 1925 est une oeuvre récompensée par le Grand Prix du roman de l'Académie française qui a permis à François Mauriac d'entrer dans le club des Maîtres dans ce domaine. Etant choisi par l'auteur lui-même en tant que titre représentatif de l'ensemble de ses chefs d'oeuvres, ce roman est l’une des oeuvres représentant le mieux son monde littéraire. Le mot 'désert' est en effet l'expression la plus appropriée pour décrire ses personnages souffrant dans un monde teinté de rupture de communication et de conflits. De plus, cette oeuvre nous permet de découvrir divers facteurs déterminant les caractéristiques du style d'écriture de Mauriac: Intervention de la voix de l'auteur par la dissolution de la temporalité, le temps fractionné ainsi que par le discours indirect libre; Mise en place juxtaposée de plusieurs voix. Ainsi Mauriac mène-t-il, à l'aide de ses techniques variées, la tension de l'intérieur ou encore des émotions à leur apogée bien plus prononcées que dans les actions ou les grandes lignes de cette oeuvre, à travers laquelle fouille-t-il jusqu'au plus profond des personnages. Grâce à ses aspects thématiques, stylistiques et même biographiques, le Désert de l'amour, considéré comme étant l'essence de la littérature de Mauriac, a été traduit et introduit à plusieurs reprises en Corée. Depuis sa première publication chez Chungyun-sa par Song Jae-young en 1958, il s'est révélé avoir été traduit à 19 reprises. Concernant l'accueil de cette oeuvre en Corée, il est intéressant de savoir que parmi les traducteurs figurent les chercheurs-traducteurs qui ont largement influencé sur l'introduction de la littérature française en Corée, notamment Jung Myung-hwan, Jung Ki-soo, Lee Jin-hyung, etc. Ces traducteurs ont communément exprimé leurs propres points de vue envers cette oeuvre en montrant la particularité de chercheurs. D'où la différence distincte de la stratégie de traduction. Ainsi, compte tenu la différence distincte des traducteurs basée sur le point de vue critique, ses différentes traductions par époque de même que sa littérarité, Le Désert de l'amour serait un exemple adéquat en ce qui concerne la recherche de débat critique sur la traduction. Cette étude a pour objectif de rechercher la possibilité de critique sur la traduction et non pas sur la manière d'évaluation dosée sur la traduction. Plus précisément, nous allons analyser les caractéristiques de chaque version traduite par chercheur - la traduction par chercheurs est l’une des principales caractéristiques en Corée en ce qui concerne la littérature étrangère - et dessiner la "carte topographique" de la traduction à travers laquelle nous souhaitons ouvrir une discussion passionnée sur la traduction de la littérature, en particulier, les commentaires critiques sur la traduction.
1 2 >