글로버메뉴 바로가기 본문 바로가기 하단메뉴 바로가기

논문검색은 역시 페이퍼서치

불어불문학연구검색

Etudes de Langue et Litterature Francaises


  • - 주제 : 어문학분야 > 불어학
  • - 성격 : 학술지
  • - 간기: 계간
  • - 국내 등재 : KCI 등재
  • - 해외 등재 : -
  • - ISSN : 1226-4350
  • - 간행물명 변경 사항 :
논문제목
수록 범위 : 100권 0호 (2014)

소설적인 것의 시적 형상화 : 『파울리나 1880』의 서술기법 연구

윤진 ( Jeen Youn )
한국불어불문학회|불어불문학연구  100권 0호, 2014 pp. 315-342 ( 총 28 pages)
6,300
초록보기
Paulina 1880 de P.-J. Jouve raconte l`histoire d`un amour "dur et inflexible comme l`enfer", comme dit l`epigraphe du roman. Paulina souffre d`une dechirure entre le desir charnel et la culpabilite chretienne, d`un combat interieur qui conduit a une sorte de mysticisme erotique. Notre etude a pour but d`esquisser les caraterisques narratives, ou mieux, les strategies narratives qu`adopte ce roman pour peindre le drame tragique de l`heroine, et, par la, de mettre a jour l`abime ou se trouve l`ame dechiree de Paulina. Il s`agit alors d`une ecriture "poetique, verticale et isotopique", au-dela d`une ecriture prosalque, horizontale et lineaire. Dans le premier chapitre, intitule `la poetique de la marge`, nous avons analyse la mise en jeu du rapport de l`histoire racontant et de l`histoire racontee , il s`agit de la strategie narrartive de discontinuite, ou de discordance, qui fait que les evenements ou les faits se donnent disperses, parsemes dans le texte. De plus, ils s`evoquent, se rappellent les uns les autres d`une maniere ambigue et estompee, ce qui engendre l`ambiance vague et mystique du roman. Dans le deuxieme chapitre, nous avons analyse `la rhetorique de tension`, autour de la reticence et du silence du narrateur. On peut remarquer surout, sur le plan stylistique, des coupures entre des phrases, l`emploi frequent des interrogatifs et des adverbes de doute. Quand le narrateur ne dit pas pour dire plus, ce serait au lecteur de conferer une coherence, sinon un sens, au non-dit du texte. Les traits narrtifs caracteriques au ≪roman poetique≫ ou bien ≪roman-poeme ≫ jouvien se donnent, nous semble-t-il, d`une part comme `lieux` de transgression des principes generaux de la configuration narrative, et d`autre part comme `entrees` qui s`ouvrent au plus profond du texte. De la nalt un monde mystique ou l`instant et l`eternite se confondent en une harmonie qui vaporise ou aneantit le temps irreversible des etres humains. Il faut voir la une ecriture en creux, une rhetorique de l`indicible, qui laisse transparaltre en filigrane le surnaturel, le mystique. Le ≪roman-poeme≫ devient ainsi un recit d`epiphanie.

저자, 텍스트, 독자 - 문학에 관한 해석학적 고찰

이기언 ( Kie Un Lee )
한국불어불문학회|불어불문학연구  100권 0호, 2014 pp. 343-386 ( 총 44 pages)
8,400
초록보기
Toute approche de la problematique litteraire risque d`etre inutile, sinon sterile. Ainsi conclut Antoine Compagnon, auteur d`un imposant ouvrage Le Demon de la theorie, en le cloturant par cette phrase bien pesee mais un peu consternante tout de meme : “La perplexite est la seule morale litteraire.” Cela n`empeche pourtant aucunement d`ouvrir un nouveau debat sur le sujet, a condition que l`on s`y engage avec une conception litteraire, precise et coherente, et finalement bien definie, fondee sur l`epistemologie critique qui la couvre comme il faut. Pour notre instrument de travail, nous allons donc recourir a l`hermeneutique phenomenologique et ontonlogique, professee par Hans-Georg Gadamer et Paul Ricoeur, deux eminents representants de la discipline. Notre sujet est la relation triangulaire, constituee par les trois elements essentiels de la litterature : auteur, texte et lecteur. On sait bien que le debat sur cette problematique a une vieille et longue histoire qui peut se traduire grosso modo en conflit incessant entre l`intentionnalisme et l`anti-intentionnalisme, depuis la theorie de Sainte-Beuve jusqu`a l`hermeneutique moderne, en passant par le New Criticism americain des annees trente et la nouvelle critique francaise des annees soixante au siecle dernier. Mais nous n`allons pas entrer une fois de plus dans une querelle futile entre les deux conceptions critiques diametralement opposees, mais bien au contraire, nous nous bornerons a definir notre position sur le statut de l`auteur, l`autonomie du texte et la subjectivite du lecteur, a l`aide des reflexions hermeneutiques qui les eclairent sur le plan epistemologique. La conception hermeneutique, d`obedience gadamerienne et ricoeurienne, nous amene a la conclusion suivante : 1) le sens du texte n`appartient pas a l`intention de l`auteur, mais bien a ce que dit le texte lui-meme , 2) grace a l`ecriture, le texte acquiert une triple autonomie semantique : par rapport a l`intention de l`auteur, a la reception par l`auditoire primitif, aux circonstances sociales et culturelles de sa production , 3) en s`appropriant “le monde du texte”, le lecteur parvient a se comprendre soi-meme pour decouvrir “un soi autre que le moi” ou “un soi plus vaste”, qui est constitue par “la chose du texte” et qui est donc “l`oeuvre de la lecture et le don du texte”. Il ne va pas sans dire que cette conclusion ne resout point toute la problematique litteraire qui reste et restera plus ou moins intacte pour toujours. Hans-Georg Gadamer a dit : “L`interpretation ne peut pas prendre la place de l`oeuvre interpretee”, avant d`y ajouter : “C`est lorsqu`une interpretation est prete a disparaitre de cette facon qu`elle est juste.” C`est exactement cela que nous eprouvons au terme de notre investigation sommaire. Ainsi dirons-nous plutot : la litterature, c`est la litterature , en d`autres termes, la pierre philosophale, au sens originel de l`expression, est la pierre philosophale au sens figuratif , et donc, la litterature est “le desir” dans le sens que Rene Char lui a donne, c`est-a-dire “l`infini”. Et tout simplement, nous dirons aussi avec Hegel : “l`oeuvre est.” Tant que l`oeuvre “est”, la litterature survit. Heureusement, pour nous. Justement, nous nous rappelons ici cet adage formidable de Paul Valery : “Le meilleur ouvrage est celui qui garde son secret le plus longtemps. Pendant longtemps on ne se doute meme pas qu`il a son secret.” Absolument. Pour terminer, nous citons un mot de Camus, qu`il a trace sur un manuscrit inedit, en redigeant une preface a l`edition americaine de L`Etranger, plus de dix ans apres sa parution : “Une oeuvre litteraire est toujours a la recherche de son sens.”

베르나르-마리 콜테스의 『숲에 이르기 직전의 밤』에서의 독백에 대한 연구

이용복 ( Yong Bok Lee )
한국불어불문학회|불어불문학연구  100권 0호, 2014 pp. 387-421 ( 총 35 pages)
7,000
초록보기
La Nuit juste avant les forets de Koltes est une piece composee entierement du monologue d`un personnage. Mais le monologue chez Koltes est different de celui du theatre classique dans la mesure ou il suit le flux de conscience. Nous appelons ce type de monologue monologue interieur. Le monologue interieur chez Koltes est en general plus ou moins long et suit une progression irrationnelle. En particulier, dans La Nuit juste avant les forets, le monologue interieur se deroule sous forme de dialogue interiorise entre le narrateur et les interlocuteurs absents ou son moi. Le narrateur, personnage unique et solitaire, s`adresse a quelqu`un qui tourne le coin de la rue la nuit sous la pluie. Le narrateur l`appelle `tu` et celui qui tourne le coin de la rue est le interlocuteur principal du narrateur. Le narrateur lui parle en discours direct de ceux qu`il a rencontres auparavent, et dans l`histoire qu`il raconte en discours direct ceux-ci deviennent les interlocuteurs absents du narrateur. Ils sont, par exemple, la fille sur le pont qui s`appelle mama ou la femme aux cheveux blonds qui lui a propose la chasse aux rats. Il y a egalement des dialogues imaginaires qui se passent entre toi et les troisiemes personnes. Le narrateur imagine les dialogues qui devaient se passer entre celui qui tourne le coin de la rue et les troisiemes personnes. Ensuite, le narrateur cite en discours direct les dialogues qui se sont passes entre les troisiemes personnes comme le dialogue entre une vieille prostituee et celle qui est morte apres avoir avale de la terre du cimetiere. De plus, il y a des monologues interieurs quand le narrateur s`adresse a lui-meme. Cela reflete la conscience du soi de l`homme contemporain et en meme temps la solitude et la difficulte de la communication. En fin de compte, nous constatons que cette piece menee par un seul personnage est pleine des dialogues interiorises. Le monologue interieur est recurrent dans d`autres pieces de Koltes et il est meme la caracteristque principale de ses oeuvres. Le monologue interieur constitue egalement un courant du theatre contemporain francais depuis le theatre de l`absurde des annees 50. A part Koltes, Jean-Luc Lagarce et Yasmina Reza emploient egalement ce type d`ecriture et Normand Chaurette, auteur quebecois, se joint aussi a ce courant d`ecriture. Une autre caracteristique de cette piece, c`est que l`auteur utilise plusieurs symboles et allegories dans le monologue. Koltes n`est pas de ceux qui aiment devoiler directement ses idees, mais il prefere que les choses restent ambigues et polysemiques. Dans cette piece, la pluie, la nuit, le vent, le rat, la chambre sont tous employes au sens figure, et nous devons donc les dechiffrer pour comprendre leur vrai sens. Quant a l`histoire de la chasse aux rats et a celle d`un general du Nicaragua, elles sont des allegories de la societe inegale ou de celle uniforme et despotique. Il n`est pas difficile de deviner le vrai sens de ces allegories, mais dans d`autres pieces on trouve des symboles et des allegories plus difficiles a comprendre, comme ceux de Dans la solitude des champs de coton. Koltes developpe le monologue interieur dans ses pieces suivantes.

알베르 카뮈 작품에 나타난 모자관계 환상 연구

이인숙 ( In Sook Lee )
한국불어불문학회|불어불문학연구  100권 0호, 2014 pp. 423-444 ( 총 22 pages)
5,700
초록보기
Nous avons commence notre recherche a partir de la theorie de Kristeva qui accorde beaucoup d`importance au pre-oedipe, c`est a dire a ce lien de l`enfant particulierment tenace et fort a la mere, de sorte que nous puissions analyser les fantasmes autour de la relation mere/fils chez Albert Camus. Dans L`Etranger dont la narration est declenchee par “Aujourd`hui maman est morte”, nous assistons au retour a la chora, espace semiotique pre-verbal selon Kristeva. Comme Meursault nie la realite de la mort de sa mere, il n`arrive pas a faire son deuil, il reste donc insensible et indifferent a sa mort. Il est en etat de melancolie et cela le conduit finalement a l`auto-destruction, au meurtre de l`Arabe. Dans Entre oui et non, notre auteur raconte le retour a son pays natal ou il se souvient d`≪un etrange sentiment≫. Celui-ci est un sentiment qu`on eprouve lorsque se revele une etrangete cachee dans ce qu`on croit familier. Freud l`a nomme ≪Unheimlich≫, le contraire de ≪heimlich≫, et cet etrange sentiment est lie a la memoire inconsciente de la matrice, le corps maternel. Dans Entre oui et non, Camus decrit ce corps maternel expose a la violence comme ≪Unheimlich≫. Dans l`imaginaire de Camus, le corps maternel brutalise fonctionne comme l`abject qui menace toutes les limites permettant de construire son moi. L`odeur melee de sueur et de vinaigre associee a la mere agressee lui provoque un degout et une nausee. Elle represente alors l`abjection qu`il doit expulser de son moi. Comme l`obsession de la femme noyee ne quitte jamais Clamence, protagoniste de La Chute, il s`installe a Amsterdam, ville de canaux. Cet espace se caracterise par l`effacement total des limites spatiales qui represente metaphoriquement le chaos psychique, le narcissisme infantile de Clamence. L`abject y est cette femme noyee qu`il a refuse de sauver. Donc l`abjection a faire pour Clamence est de s`expulser du narcissisme, c`est-a-dire de reconnaitre et sauver l`autre. Nous avons donne une extension au ≪roman familial≫ defini comme un fantasme pour s`evader de l`oppression familiale de maniere a l`appliquer a la relation mere/fils dans Le Premier homme. Dans sa premiere partie dont le titre est ≪recherche du pere≫, il finit par constater qu`il est sans pere, sans patrie, sans histoire, tandis que sa mere omnipresente. On y assite a l`evolution de la mere dont le silence animal devant lequel son fils avait du mal a pleurer devient un silence plus puissant que des miliers de mots. La mere camusienne y est la mere exceptionnelle qui, malgre son infirmite et le denuement, reussit a communiquer dans son admirable silence un amour d`une grande profondeur.

『르 그랑 몬느』 속의 “우리”

이재욱 ( Jae Wook Lee )
한국불어불문학회|불어불문학연구  100권 0호, 2014 pp. 445-472 ( 총 28 pages)
6,300
초록보기
알랭 푸르니에의 유일한 소설 『르 그랑 몬느』의 모든 가능한 해석은 이제 끝났는가? 한 문학작품에 대한 비평적 관심도가 그를 주제로 한 학위논문과 소논문의 수로 측정된다면 이 소설에 대한 근자의 긴 학술적 침묵은 질문에 대한 긍정적 답이 될 것이다. 사실, 적어도 저자의 전기에 의거한 『르 그랑 몬느』 읽기는 그 한계에 이르렀다는 것이 비평계의 지배적 의견이다. 하지만 이런 관점의 독서가 과연 면밀히 이루어졌는가? 『르 그랑 몬느』의 전통적 접근방식을 택한 본고에서 우리는 이제껏 지적되 지 않았던 이 소설의 한 특이성에 주목한다. 그것은 자전소설의 전형으로 평 가되는 이 작품의 작중화자이자 저자의 부인할 수 없는 분신인 프랑수아 쇠 렐이 자신의 과거 서술에서 일인칭 복수 대명사 “우리”를 “나”를 압도하는 빈도로 사용하고 있다는 점이다. 이 “우리”는 때로는 그와 그의 가족, 때로는 그와 그의 급우들, 또는 그만큼이나 자주 그와 그의 친구 오귀스텡 몬느를 가리킨다. 작품의 면밀한 분석을 통해 우리는 이 일인칭 복수 대명사가 지칭 기능 이상을 수행하고 있음을 발견하게 된다. 분석의 출발점은 다섯 살 무렵 프랑수아의 일상에 일어난 한 변화다. 그때 까지 부모와 함께 잤던 소년은 새로운 집으로 이사와 함께 다락방을 혼자의 침실로 갖게 된다. 이 변화는 같은 나이, 동일한 상황에서 알랭 푸르니에에게 일어난 “큰 사건”이기도 하다. 어두운 밤, 부모의 곁이 보호된 공간이었던 만 큼 이유 없는 추방으로 여겨졌을 이 일상의 변화가 어린아이에게 주었을 충 격은 짐작하기 어렵지 않다. 부모와 자신을 지칭하는 “우리”의 빈번한 사용은 이 트라우마의 반증이자 무의식적 치유도모의 한 형태로 보인다. 한편, 외디 프스 콤플렉스의 보편성을 받아들인다면 이 충격은 보다 본질적으로 어머니 를 독점하는 아버지 앞에서 느꼈을 무력감과 관계있다. “우리가 밀리라고 불 렀던 어머니”에서 “우리”의 이중성 분석은 이를 뒷받침한다. 부모의 공간으로부터 추방은 또한 어른의 세계 접근금지다. 이점에서 우리 는 『르 그랑 몬느』의 화자가 그가 속했던 학생들의 세계를 그들 고유의 풍습, 원칙 그리고 언어를 가진 집단으로 묘사하는 것에 주목할 필요가 있다. 즉, 가족 외에 자신이 속했던 또 다른 세계의 독자성을 부각시킴으로서 어른들의 세계에서 밀려난 과거의 욕구불만을 해소하고 있는 것이다. 그와 그의 급우 들을 가리키는 “우리”는 따라서 단순한 인칭대명사가 아니다. 『르 그랑 몬느』 속에서 가장 의미심장한 “우리”의 샤용은 프랑수아와 그의 “영웅” 몬느를 지칭하는 일인칭 복수 대명사이다. 소설의 초입부터 몬느는 무례한 청소년, 금기의 위반자 모습이다. 즉, 어른의 세계 도전자인 셈이다. 육체적 장애와 엄한 가정교육이 형성해 놓은 성격 탓에, 그를 닮고 싶은 욕망 과 동시에 그와 같아서는 안 된다는 초자아의 명령 사이에 갈등하는 프랑수 아는 “마치”라는 해결책을 얻는다. “마치” 그 자신이 몬느인 것처럼, 학교를 빠져나가 그가 겪은 모험이 “마치” 자신의 모험인 것처럼. 사실, 그들을 가리 키는 “우리”는 많은 경우 몬느와 자신을 동일시하려는 순종적 교사 아들인 프랑수아의 욕망을 담고 있다. 사흘간의 무단결석 후 학교로 돌아와 자신의 선생이자 친구의 이바지인 쇠렐씨에게 “공격적 모습”으로 다가가던 몬느를 예찬하는 화자는 그가 외디프스 콤플렉스에서 완전히 벗어나지 못했음을 간 접적으로 고백하고 있다. 『르 그랑 몬느』 속 “우리”의 사용은 궁극적으로 이 정신적 상처의 산물이다.

루소의 나르시스와 피그말리온 신화

이충훈 ( Choong Hoon Lee )
한국불어불문학회|불어불문학연구  100권 0호, 2014 pp. 473-512 ( 총 40 pages)
7,500
초록보기
Rousseau est l`auteur du Discours sur les sciences et les arts. Il y fait une severe critique de la delicatesse du gout et la molesse des moeurs, selon lui, issues du progres des sciences et des arts. Il s`applique toutefois a la fiction. Sa comedie Narcisse et sa scene lyrique Pygmalion dont les themes sont tires des Metamorphoses d`Ovide constituent le debut et la fin de ses ouvrages fictifs. Comment expliquer cette attitude contradictoire : Rousseau fait profession de refuser toute litterature et, en meme temps, il s`y livre sans reserve ? Rousseau a conscience, en effet, d`etre accule par ses adversaires et de dementir son principe avance par lui-meme dans son premier Discours. Il est donc oblige de renier continuellement les fruits de son ancienne passion, la litterature. Le reniement rousseauiste de la litterature n`en exclut pas pourtant sa fascination depuis sa jeunesse. Critique austere de la civilisation contemporaine dont les moeurs sont irreversiblement corrompues, il cherche refuge dans la solitude, il pense y trouver des etres parfaits - vertueux et beaux. Dans son ivresse de l`univers fictif et chimerique, il accepte enfin le desaccord entre son principe et son desir de la litterature. Narcisse et Pygmalion montrent donc son ambition litteraire qui lui permet d`etre reconnu par les gens de lettres et d`etre aime du public. La, il trouve un ≪ supplement ≫ par lequel son desir d`etre aime, toujours inaccessible a lui dans le reel, sera realise et complete dans son imagination. Narcisse, se trompant sur son portrait travesti en parures feminines, tombe amoureux de lui-meme et Pygmalion, s`enivrant de la beaute absolue d`une statue en marbre, Galathee, qu`il realise, s`en eprend. Les deux personnages ovidiens sont tous les deux des Narcisses dont le desir d`amour n`est pas axe sur le reel mais renvoie a leurs propres images. Il est donc naturel que Rousseau s`interesse aux heros d`Ovide et les adapte a sa facon, lorsque le solitaire debraye du monde reel poursuit les etres fictifs, fruits de son imagination. Mais Narcisse et Pygmalion, adaptes par Rousseau, ne sont pas une identification aux mythes ovidiens. Dans Narcisse, le heros de Rousseau accepte la correction de ses defauts et guerit. Dans Pygmalion, le sculpteur, decourage parce qu`il ne peut injecter l`ame en sa creature, tente d`etendre et de deployer sa conscience avec une passion impetueuse et avec un enthousiasme inoul jusqu`a ce que la matiere marbriere prenne vie, puis conscience de soi. Rousseau, critique de lui-meme et createur d`un etre ideal et parfait, revele sans cesse son envie et son besoin de demeurer ailleurs que dans la realite. Chez Rousseau, un nouveau monde reve dans son imagination apparait sous forme de fiction, mais ce monde imagine par l`austere citoyen de Geneve fait pendant au monde des moeurs pures et innocentes recommande dans ses ouvrages theoriques et politiques : c`est pourquoi Rousseau regarde comme injuste son incoherence lorsqu`on evoque la denegation de sa litterature s`opposant a sa creation litteraire. Cependant, apres Pygmalion, son dernier ouvrage fictif, la meconnaissance totale de sa valeur dans le public l`amenera a ecrire un ouvrage autobiographique jusqu`a la fin de sa vie afin de retablir les faits et de dissiper les malentendus.

몰리에르의 『부르주아 귀족』 : 발레희극 장르의 걸작

임채광 ( Chae Kwang Lim )
한국불어불문학회|불어불문학연구  100권 0호, 2014 pp. 513-548 ( 총 36 pages)
7,100
초록보기
Ce qui retient notre attention par rapport au Bourgeois Gentilhomme de Moliere, sa comedie-ballet, c`est qu`il y donne l`impression d`avoir produit une comedie qui transmet une propagande politique ou provoque un rire aux eclats parce qu`elle comporte la ceremonie turque, mascarade grotesque, et les intermedes musicaux qui munissent la piece comique d`ambiance joyeuse et irrealiste. On ne pourrait pas, neanmoins, dire que le personnage principal nomme Monsieur Jourdain est un simple personnage de comedie dans la mesure ou il domine toute la piece jusqu`a poser un obstacle insurmontable a l`issue comique pour le jeune couple et, a se convaincre d`etre promu noble au sens complet du terme. Cette donnee du texte comique suppose que celui-ci s`appuie sur le merite distinctif et la souplesse de sens du texte d`intermede compose de musique et de danse. Le choix du dramaturge y semble etre evidente : s`il introduit autant de narrativite dramatique et de comique parodique dans les intermedes que le texte comique, il aura la possibilite d`assurer a la piece un denouement heureux tout en explorant exhaustivement la marotte chimerique de la noblesse chez le protagoniste comique. Le texte d`intermede commence l`investigation comique du personnage principal a travers ses reactions plus ou moins actives contre celui-la, ainsi que critique hautaine et peu fondee, et imitation tromphaliste mais de resultat mediocre. Le texte d`intermede qui suit visualise l` aspiration vers la noblesse de cour dans le personnage peu qualifie dans la formation des savoirs et des manieres aristocratiques. C`est a partir de la troisieme acte de la piece comique que le monde du texte d`intermede entre en conflit radical avec celui du texte comique a l`occason de la demande, de la part de Cleonte d`origine bourgeoise, en mariage avec Lucile, fille de la famille, celle-la refusee par le personnage principal. Le blocage du jeune couple amoureux, qui fait partie de l`intrigue essentielle de la piece, prepare deux intermedes, l`un pour feter l`invitation de la marquise Dorimene chez le personnage entete de la galanterie pour une grande dame, l`autre pour introniser M. Jourdain en noble turque par le biais de la mascarade organisee par Cleonte et Covielle, deguises en fils du Grand turque et son serviteur. L`intermede du festin donne au personnage principal la chance d`afficher a la Marquise ses manieres courtoises apprises, tandis qu`il finit par lui devoiler son vrai visage, selon l`expression du comte Dorante, resume par “un bon bourgeois ridicule.”On s`apercoit alors que l`intermede du troisieme acte fait preuve du merite narratif et comique en developpant l`intrigue et, en meme temps, en faisant la peinture parodoque du caractere. Par contre, les intermedes de deux deniers actes appartiennent a la categorie des `ornements extrapoetiques` selon la definition de Benedicte Louvate, parce qu`ils sont introduits non au niveau de la coherence logique dans l`intrigue, mais plutot par le besoin du developper le caractere du personnage central. L`intermede de la ceremonie turque parvient a realiser, a travers la composition variee et tres habile de la musique et et de la danse, trois effets dramatiques : l`expression complete de l`egarement moral chez le personnage, l`extreme parodie de son egarement, l`adoucissement de la satire par la mediation de l`exotisme et de l`elevation de style. De cette facon, l`intermede du quatrieme acte fait la satire de la fantaisie obsessive du personnage tout en soulageant l`impression de profaner le royaume de France et la religion chretienne. Les `Ballets des nations`, finale de la comedie-ballet, elargissent l`epanouissement de la fantaisie et sa parodie accompagnee, tous deux accomplis par la ceremonie turque. Les personnages du texte comique sont au comble de leur satisfaction fantastique ou reelle en assistant a l`intermede de ballet organise par “Son Altesse Turque” et Dorante en attente passionnee du mariage avec Dorimene. Or c`est au cours du dernier intermede que le personnage central se laisse parodier sous un auto-portait du vieux bourgeois babillard, et que Dorante se voit accuser de degradation morale et d’usurpation du pouvoir royal par la presence symbolique et immediate du Roi. De la sorte, la variete et la dynamique dans les programmes du texte d’intermedes attribuent aux personnages de comedie l’identite de couche imaginaire, et inspirent aux spectateurs une pensee reflexive sous les formes de la “satire de la fantaisie” et du “theatre dans le theatre`. Le texte comique, rendu parfait au niveau narrative et comique dans l`intermede, fusionne le plaisir comique et l`introspection scenique. Ce qui constitue l`originalite de la piece comique, c`est que le personnage central ne se rend compte de faire l`objet de la derision de la part des autres personnages et des spectateurs jusqu`a ce que le rideau tombe. Le personnage, bien que extrement ridicule, laisse derriere lui une longue resonance sombre et meme poignante, car il semble temoigner du fait que `la vie est une mascarade`, comme l`affirmera encore Argan du Malade imaginaire. Si la piece comique donne l`impression d`etre vraisemblable a la representation radicale de la veritable folie des grandeurs, c`est qu`elle reussit a concretiser la verite interieure de l`humain a travers la peinture vivante du tatonnement de l`identite dans l`imaginaire chez le personnage central. Le personnage du vieux bourgeois quittant amerement la salle de spectacle apres avoir echoue a arriver a sa place reservee au public de qualite, c`est le meme personnage que celui qui danse et chante en choeur en etat d`exaltation euphorique avec les autres personnages du texte de comedie et les danseurs dans les derniers instants de l`intermede final. La rasion pour laquelle le dramaturge choisit le genre de la comedie-ballet pour le Bourgeois Gentilhomme, c`est qu`il voudrait formuler en dernier ressort la compassion et l`indulgence a l`egard de la nature humaine au-dessus de la satire forcenee de la fantaisie illusoire ou de la vie pleine de contraintes. En ce sens, le texte d`intermede parvient a exhausser sa cohesion des genres avec le texte comique a la hauteur de leur synthese de sens.

구토』와 부르주아지

장근상 ( Keun Sang Jang )
한국불어불문학회|불어불문학연구  100권 0호, 2014 pp. 549-591 ( 총 43 pages)
8,300
초록보기
Comme l`auteur nous a fait savoir lui-meme, ce roman raconte tout d`abord sur la bourgeoisie de l`epoque et sa vraisemblance. Cela nous fait sentir un peu delaisse pour une lecture exhautive du roman. C`est la raison pour laquelle nous avons du remonter a l`epoque de Corneille et revoir grosso modo la lutte d`un homme seul contre les idees generales des opposants, dont Chaplin. Sartre y voyait, semble-t-il, l`aventure extradordinaire de Roquentin qui persiste dans sa quete de l`existence et, par-dessus le marche, de la connivence entre la bourgeoisie et l`artiste. Chez Camille, Roquentin en arrive a sortir sain et sauf du regard de docteur Roger, bien que celui-ci, etant “professionnel de l`experience”, sache tres bien faire “le jeu des importants”. Ensuite au musee de Bouville il reussit a contempler posement sur les toiles les regards des Bouvillois illustres, de sorte qu`il a su constater ce que c`est que “leur conquete sur la Nature” et “l`homme repense par l`homme”. C`est ce qui fait voir bel et bien les substances de leur orgueil et leur raison d`etre. En plus l`Autodidacte lui confie sa foi en humanisme, ce qui, ainsi que ses savoirs livresques, irritent Roquentin. Par la suite, ce dernier est amene a avoir la revelation de la contingence. Mais enfin, au moment ou il retrouve Anny, lasse et vieille, voit-on, elle ne croit plus aux “situations privilegiees” ni aux “moments parfaits” et “se survit”. Elle se croyait auparavant d`etre “celle qui fait arriver les aventures”, au lieu d`etre celui, comme Roquentin, “a qui il arrive des aventures”. En somme, elle se pretendait d`etre “un homme d`action”. Mais aujourd`hui elle n”y songe plus. Roquentin se voit ainsi desillusionner: leur jeunesse n`etait pas, elle non plus, autre que celle de la bourgeoisie. C`est pourquoi Hugo dans Les Mains sales, et Goetz dans Le Diable et le bon dieu reprennent, en tant qu`aventuriers, le meme itineraire que les heros de La Nausee.

청년 플로베르의 글쓰기: 시대의 인식과 새로운 글쓰기의 모색

정지용 ( Ji Yong Chung )
한국불어불문학회|불어불문학연구  100권 0호, 2014 pp. 593-622 ( 총 30 pages)
6,500
초록보기
Dans Le degre zero de l`ecriture, Roland Barthes definit l`ecriture comme ≪ un acte de solidarite historique ≫, ≪ le rapport entre la creation et la societe ≫. L`ecrivain s`engage par son ecriture dans la mesure ou elle est un mouvement qui est sa reflexion sur l`usage social de sa forme et le choix qu`il en assume. Selon lui, apres la chute de l`ideologie bourgeoise, qui a ete fondee sur la transparence de langage, la litterature a commence a se sentir comme un langage. Il place Flaubert comme la charniere entre la litterature classique et la litterature moderne. Son ecriture artisanale etait en fait une sorte de strategie necessaire pour faire reconnaitre ses produits dans la societe. Mais en meme temps, il montre du doigt la maque qu`il etait oblige de porter. Ce geste reflexif revele la conscience historique sur le langage, les recherches esthetiques sur la litterature, ainsi que le pathos tragique de l`ecrivain moderne. L`ecriture de jeunesse nous montre plus concretement cette transformation. On peut situer le jeune Flaubert parmi Les Petits Romantiques des annees 1830. Ces jeunes ecrivains, ayant pris comme modele les grand Romantiques tels que Hugo, Vigny, Lamartine, etc. s`efforcent a les imiter. Contrairement a leur desir d`etre originaux, ils finissent par prendre les images stereotypees de l`epoque. Tout en considerant le langage comme un instrument transparent, ils veulent exprimer leurs idees et sentiment d`un seul jet. L`impossibilite d`ecrire immediatement ses sentiments amene le jeune Flaubert a prendre la distance a l`egard de ses ecrits et reflechir sur la situation historique de la litterature. Comme le montrent Novembre, il lit et reecrit ce qu`il a ecrit avant : Les Memoires d`un fou. Ce travail reflexif lui permet de regarder la litterature comme un langage. Dans cette oeuvre se multiplient les indications meta-litteraires, notamment l`utilisation strategique d`italique, et a la fin, le narrateur designe du doigt tout le texte que le lecteur a lu comme l`effet de distanciation. Madame Bovary, publie apres la jeunesse longue et difficile, resemble a un roman typiquement realiste. Le sous-titre, ≪ moeurs de province ≫, semble afficher explicitement que ce roman est du genre inaugure par Balzac. Mais, en realite, tout en reprenant les codes du realisme balzacien, Flaubert emploie les indications meta-litteraires d`une maniere strategique. Il en cree un effet de reel, mais en meme temps fait voir aux lecteurs les codes et les langages d`ou ceci est sorti. Dans ce sens, Madame Bovary n`est pas un roman qui represente le reel d`une maniere transparente, mais un roman qui met en cause la representation litteraire elle-meme.

카뮈의 「손님」과 사르트르의 「벽」이 보여주는 서술공간 비교

조병준 ( Byung Joon Cho )
한국불어불문학회|불어불문학연구  100권 0호, 2014 pp. 623-662 ( 총 40 pages)
7,500
초록보기
Cette Etude a pour but de comparer les espaces narratifs de L`Hote et du Mur afin de mieux cerner a la fois les similitudes et les dissemblances idEologiques exprimEes par Albert Camus et Jean-Paul Sartre. Ces deux auteurs philosophiques prEsentent un meme point de dEpart dans leur thEorie : une prise de conscience absurde de ≪l`etre-dans-le-monde≫. Si l`absurditE apparait comme un principe mouvant dans l`existentialisme sartrien, elle correspond a un fondement idEologique chez Camus. L`Hote et Le Mur semblent tres appropriEs pour atteindre l`objectif de cette Etude, car il existe des points communs entre ces deux nouvelles qui dEvoilent chacune a leur maniere la question de la libertE humaine a travers le theme de la contingence. Par exemple, Daru, le hEros de L`Hote, essaye de se montrer bon envers son hote arabe par souci de justice mais, a cause d`un malentendu, il sera menacE par des Arabes. Parblo Ibbieta, le hEros du Mur, tente, lui aussi, de protEger son ami au peril de sa vie, mais par un jeu de contingence, il deviendra un traitre. Ainsi, entre ces deux hEros absurdes, on trouve de nombreux points communs tels que des situations absurdes, des conflits moraux, des dEcisions hEroiques, le sentiment de solitude, etc. Des lors, ce qui parait intEressant a comparer, ce sont les attitudes des hEros, car, a travers elles, nous percevons clairement l`essence philosophique de leur auteur. Nous tentons donc, dans cette Etude, d`analyser d`abord l`espace narratif de chacune de ces deux oeuvres qui sont justement des discours figurEs, puis nous les comparons pour mieux clarifier les similitudes et les dissemblances entre les idEes de Camus et de Sartre. En effet, l`espace narratif n`est-il pas le lieu dans lequel les personnages se dEplacent vers la solution des conflits selon les lois de la sEquence? Nous basons ce travail sur trois grands axes de recherche : - la structure spatiale de la narration de L`Hote et ses caractEristiques - la structure spatiale de la narration du Mur et ses caractEristiques - les similitudes et les dissemblances entre les deux espaces narratifs Grace a cet article de recherche, nous aurons ainsi certainement l`occasion de mieux pEnEtrer l`existentialisme de Sartre et la philosophie du Non de Camus.
<< 1 2 3 >