글로버메뉴 바로가기 본문 바로가기 하단메뉴 바로가기

논문검색은 역시 페이퍼서치

불어불문학연구검색

Etudes de Langue et Litterature Francaises


  • - 주제 : 어문학분야 > 불어학
  • - 성격 : 학술지
  • - 간기: 계간
  • - 국내 등재 : KCI 등재
  • - 해외 등재 : -
  • - ISSN : 1226-4350
  • - 간행물명 변경 사항 :
논문제목
수록 범위 : 43권 0호 (2000)

이미지론

진형준(Hyung Joon Chin)
한국불어불문학회|불어불문학연구  43권 0호, 2000 pp. 285-317 ( 총 33 pages)
6,800
키워드보기
초록보기
La vie de l`esprit et de la culture est de nos jours marque´es par l`omnipre´sence des images, qui fait dire que nous sommes contemporains d`une 《civilisation de l`image》. Mais ce n`est pas facile a` trouver l`effort d`e´tablir un bilan exact de ce phe´nome` ne. On peut convenir d`appeler l`image, d`apre`s J.J. Wunenburger "une repre´sentation concre`te, sensible (au titre de reproduction ou de copie) d`un objet (mode`le re´fe´rent), mate´riel (une chaise) au ide´el (un nombre abstrait), pre´sent ou absent du point de vue perceptif, et qui entretien un lien tel avec son re´fe´rent qu`elle peut e^tre tenue pour son repre´sentant et permet donc de reconnai^tre, de connai^tre ou de penser le premier." Selon cette de´finition la classification de l`Atlas des images peut se faire sous l`angle de leur forme repre´sentative, de leur manifestation phe´nome´nale. Ainsi on peut discerner l`image perspective, l`image mne´sique, l`image anticipatrice selon leur rapport au temps et l`image inconsciente, l`image linguistique, l`image matricielle, l`image mate´rielle selon la proprie´te´ originale. Apre`s avoir de´gage´ la grande varie´te´ des images, il convient de se demander comment rendre compte de leur nature et de leur fonction. A cet e´gard, on voit apparai^tre, dans l`e´volution re´cente de l`interpre´tation des images, deux grandes familles de pense´e, deux styles d`appropriation, l`un positiviste et scientifique, l`autre plus re´flexif et philosophique, qui orientent diffe´remment la compre´hension ge´ne´rale des images. Depuis longtemps l`image ou l`imaginatian a eu conside´re´ comme une repre´sentation de´rive´e, seconde, qui ne pouvait se comprendre inde´pendamment de sa suje´tion a` l`e´gard des deux autres modes de repre´sentation, la perception sensible et la conception intellectuelle. Mais un changement e´piste´mologique essentiel va intervenir lorsque l`image sera promue au rang d`entite´ repre´sentative autonome et primaire et qu`on va lui confe´rer une fonction dynamisante ou ge´ne´ratrice pour les repre´sentation sensibles et intelligibles a` la fois. On peut montrer ce courant transendantaliste par quatre contributions significatives, celles de E. Kant, E. Cassirer, G. Bachelard et G. Durand. Apre`s avoir examine´ cette voie de 《re´volution copernicienne》 de l`image et l`imagination, on peut extraire les supports e´piste´mologique de cette me´thodologie, c`est-a`-dire non-me´tricite´, non-causalite´ objective, non-agnosticite´, non-dualite´ logique. A supposer que l`on ait statue´ sur les questions relatives a` la nature repre´sentative des images, il reste a` examiner les usages des images. Il s`agit donc d`e´valuer les fonctions et les valeurs de l`image, d`une part, dans l`ensemble des activite´s cognitives, de connaissance comme de pense´e, et d`autre part, dans la vie active. Dans le premier cas, l`image ouvre sur une authentique pense´e image´e, dans le second, elle donne a` la non-rationalite´ de l`agir un sens cache´, dans les deux cas, l`image apparait comme un des ressorts des rapports de l`homme avec le vrai, le bien et le beau.

PC 통신에 의한 프랑스어 작문강의와 평가방법

박옥순(Ok Sook Park)
한국불어불문학회|불어불문학연구  43권 0호, 2000 pp. 319-364 ( 총 46 pages)
8,600
키워드보기
초록보기
L`objectif fondamental de cette e´tude est de faire partager notre expe´rience expe´rimentale avec les enseignants de´sireux d`apporter des changements dans leur fac¿on d`enseigner la composition franc¿aise et d`essayer de re´soudre les proble`mes pose´s dans les me´thodes pre´ce´dentes. Cette e´tude, centre´e sur la me´thode et la proce´dure de l`e´valuation par les re´seaux te´le´matiques, nous confirme de bout en bout la possibilite´ de l`e´valuation inte´gre´e a` l`enseignement et a` l`apprentissage en classe : la correction entre e´tudiants et la notation imme´diate en commun rendent possible ces trois phases de travail lie´es et inte´gre´es. L`adaptation te´le´matique a` l`e´valuation a ainsi montre´ son e´fficacite´, faisant resortir le processus de ce type de classe. Sont re´gle´s enfin the´oriquement, et d`une fac¿on pratique les de´savantages et inconve´nients de l`enseignement de la composition franc¿aise, rencontre´s dans les me´thodes passe´es. Ce re´sultat sugge`re cependant la ne´cessite´ de revoir les moyens e´ducatifs en place, et de se doter d`une infrastructure te´chnique et administrative plus performante pour arriver a` une ame´lioration constante.

불어 굴절 변화형의 자동 분석 - 생성기

윤애선(Ae Sun Yoon)
한국불어불문학회|불어불문학연구  43권 0호, 2000 pp. 365-392 ( 총 28 pages)
6,300
키워드보기
초록보기
Les dictionnaires e´lectroniques et l`analyseur morphologique constituent des e´lements de base pour le traitement automatique des langues naturelles (TALN). Il a e´te´ cependant de´veloppe´ peu de dictionnaires ou d`analyseurs concernant la langue franc¿aise en Core´e, dont on peut se servir pour le de´veloppement des syste`mes du TALN mono- ou multilingues. La pre´sente e´tude a, pour l`objectif, de proposer la mode´lisation des re`gles inflectionnelles a` l`aide de l`atelier de´nomme´e Inflection, ainsi que la mise en oeuvre de cette mode´lisation dans un ensemble d`applications lie´es au traitement automatiques de la morphologie franc¿aise. Cet atelier logiciel permet (1) de mode´liser et de tester les re`gles inflectionnelles du franc¿ais, (2) de produire des donne´es linguistiques re´utilisables dans des applications lie´es au traitement automatique du franc¿ais sans conflit technique dans la version core´enne de Windows, (3) de fournir des outils et des interfaces facilitant l`utilisation pratique et la maintenance facile. Afin de mode´liser des faits inflectionnels, le chapitre 2 pre´sente les avantages et les de´savantages des trois diffe´rentes me´thodes pour l`analyse et la ge´ne´ration morphologiques: (I) la me´thode de reconnaissance des formes de surface, (II) la me´thode de reconnaissance des morphe´mes, (III) et la me´thode de reconnaissance des allomorphes. En adoptant la premie`re me´thode, nous avons dresse´ 57 re`gles pour des inflections nominales, 53 pour des adjectifs et 123 pour des verbes. Disposant de 3 dictionnaires de base, notamment un dictionnaire des formes canoniques, un dictionnaire des racines et un dictionnaire des re`gles inflectionnelles qui met en lien les deux autres, Inflection peut analyser et ge´ne´rer 29 059 noms, 9 957 adjectifs et 8 249 verbes, qui constituent des donne´es re´utilisables. Dans le but de satisfaire les besoins des utilisateurs qui se serviront des outils d`analyse et de ge´ne´ration, Inflection est de´veloppe´ sous deux versions: l`une compatible avec le syste`me ope´rationnel Windows (Inflection-win); l`autre accessible sur le web (Inflection-web). Inflection-win permet de fournir, a` ceux qui participent au de´veloppement du corpus, quelques outils facilitant la construction et/ou la maintenance des donne´es et des re`gles linguistiques.

언어에 관한 언어철학의 한 시각

이승권(Seung Kwon Lee)
한국불어불문학회|불어불문학연구  43권 0호, 2000 pp. 393-417 ( 총 25 pages)
6,000
키워드보기
초록보기
J`ai passe´ brie`vement en revue quelques uns d`un angle structural sous lequel un philosophe peut aborder la question du langage. Je n`ai pas mentionne´ tous les points de vue possible, mais je pense en avoir dit assez pour qu`on puisse remarquer que notre inte´re^t est de saisir la me´thode de l`analyse du langage chez Wittgenstein. Le second Wittgenstein parvient a` une conception tre`s voisine de Saussure, malgre´ leur point de de´part diffe´rent. En d`autres termes, ce qui importe dans l`analyse de la signification du langage, c`est moins sa valeur de description d`une re´alite´ que ses usages, dans des contextes et selon des re`gles variables. Dans ce contexte, on peut dire que pour Wittgenstein aussi bien que pour Saussure l`identite´ significative d`un `mot` (ou mieux de toute unite´ de langage) est constitue´e par les re`gles qui gouvernent le syste`me auquel elle appartient. Pendant la pe´riode dite de transition, Wittgenstein a d`abord compare´ le langage au jeu d`e´checs dont les pie`ces ne tiennent lieu de rien. Les re`gles du langage, comme celles du jeu d`e´checs, n`ont aucun fondement : rien dans la re´alite´ ne peut les justifier. Pourtant, le langage et le jeu d`e´checs diffe´rent en ceci que le langage s`applique a` la re´alite´, alors que le jeu ne s`applique a` rien. Plus tard, Wittgenstein se tourne exclusivement vers le mode`le du jeu, plus flexible : les jeux sont de libres cre´ations de l`esprit et de la volonte´, autonomes et gouverne´es par des re`gles. Dans Le Cahier bleu, Wittgenstein re´fute l`ide´e d`un langage unitaire ainsi que la technique de l`analyse logique expose´e dans le Tractatus. Tous les proble`mes souleve´s dans le Tractatus : contact entre le langage et le monde, isomorphie structurale du langage et du monde, proble`me de la ve´rite´, sont de´sormais re´solus de l`inte´rieur de la grammaire au sens de Wittgenstein. Cette grammaire est a` la fois l`ensemble des re`gles gouvernant l`usage effectif d`une expression et la fac¿on concre`te dont elle est utilise´e. La grammaire se lit dans la pratique, aussi est-elle ce que le philosophe doit observer et analyser afin d`obtenir la `representation synoptique` de notre langage dans son usage effectif correct. Cette situation montre particulie`rement bien les diffe´rentes perspectives adopte´es par Saussure et Wittgenstein. L`un regard a` travers les lunettes de la `langue`, l`autre a` travers celles de la `parole`.

형용사의 명사화 변형 : La nominalisation a support

정민정(Min Chung Chung)
한국불어불문학회|불어불문학연구  43권 0호, 2000 pp. 419-439 ( 총 21 pages)
5,600
키워드보기
초록보기
Ce travail a pour objet la description formelle de la nominalisation d`adjectifs, c`est-a`-dire des relations syste´matiques entre constructions adjectivales et constructions nominales, dans le cadre du Lexcique-Grammaire. Ces relations re´gulie`res peuvent e^tre de´finies comme une transformation qui relie deux phrases diffe´rentes en forme, mais pratiquement synonymes, par le recours a` la notion de support. Il s`agit de deux constructions identiques du point de vue lexico-syntaxique, dont la relation est appele´e globalement "nominalisation d`adjectifs" ; ce qui se repre´sente de la manie`re suivante : No e^tre Adj W = No avoir De´t Adj-n W Les nominalisations ne sont pas conside´re´es ici comme des relatians entre une phrase et un syntagme nominal mais entre deux phrases e´quivalentes, a` savoir une phrase a` adjectif et une phrase a` substantif morphologiquement associe´. La mise en relation de ces deux constructions s`est formellement justifie´e par leur synonymie et leurs proprie´te´s syntaxiques communes telles que la relation morphologique, l`identite´ des domaines d`arguments, la me^me comple´mentation, la question en Comment, l`acceptation des adverbes de degre´.
5,900
키워드보기
초록보기
L`un des premiers actes essentiels dans le discours politique est de nommer ses concurrents. Les termes choisis comportent non seulement le sens propre des mots, mais aussi le sens figure´, souvent influence´ par des contextes extralinguistiques. Il est donc inte´ressant d`examiner les effets discursifs de la de´signation des autres dans l`analyse du discours politique. La question de la de´signation, l`un des noyaux essentiels dans l`analyse du discours, conduit a` e´mettre des hypothe`ses dans le domaine de la campagne e´lectorale, selon l`analyse de M. Coulomb-Gully. La premie`re : lorsqu`un candidat est objet de citations, leur nombre de re´fe´rences est proportionnel a` sa notorie´te´; la seconde : quand un candidat se trouve en position d`e´metteur, plus il se conside`re supe´rieur, moins il a tendance a` citer les autres candidats; de plus, il ne mentionne ge´ne´ralement que les adversaires mieux place´s que lui pour se positionner a` leur niveau. Notre analyse est porte´e sur la ve´rification de ces hypothe`ses, dans le cadre des elections franc¿aise et core´enne, puisque nous pensons que ces hypothe`ses sont valables au dela` de la diffe´rence territoiriale et culturelle. D`apre`s l`analyse comparative des prestations officielles des e´lections pre´sidentielles de l988 en France et des publicite´s politiques de l`election pre´sidentielle de 1995 en Core´e, ces hypothe`ses s`ave`rent pertinentes dans la plupart des cas, aussi bien en Core´e qu`en France. Quand un candidat est objet de citations, leur nombre de re´fe´rences est effectivement proportionnel a` sa notorie´te´. Quand il est en position d`e´metteur, l`aspect de la citation a diffe´re´ selon son poids politique : pour les "grands" candidats (dans le sens ou` leurs chances d`e^tre e´lus sont importantes), ils ne mentionnent jamais les concurrents moins bien place´s qu`eux, parce que les mentionner, c`est se positionner comme son e´gal ou son infe´rieur; pour les "petits" candidats (dans le sens ou` leurs chances d`e^tre e´lus sont faibles), la fre´quence des e´vocations a varie´ selon leurs strate´gies, du recours syste´matique des concurrents mieux place´s que lui, jusqu`a` l`absence totale des mentions. Excepte´ cette ve´rification des hypothe`ses qui s`ave`rent pertinentes, il nous parai^t aussi important, dans le cadre de cette analyse, d`appre´cier les effets discursifs, re´sultant des diffe´rentes strate´gies que chaque candidat a mis en place, par le biais des re´fe´rences a` ses concurrents, pour renforcer au maximum leur repre´sentation et le´gitimite´ politique.

요약 / 강조구문 C'est . . . qui / que . . . 의 통사구조 , 어떻게 볼 것인가 ?

이경애(Kyung Ae Lee)
한국불어불문학회|불어불문학연구  43권 0호, 2000 pp. 465-511 ( 총 47 pages)
8,700
키워드보기
초록보기
강조구문형태의 하나로 널리 쓰이는 분열문형식인 C'est... qui..., C'est... qui...는 지금까지의 기존문법에서는 일반문장(S+V+O)의 어느 한 기능요소 - 주어, 목적보어, 상황보어 등 -을 강조할 때 사용하는 공식화한 표현으로만 여겨져, C'est는 보통 "제시어"로 불리우며, 그 바로 다음에 놓이는 말은 화자가 부각시켜 청자에게 새로운 정보를 알려주는 말로, 그리고 qui나 que다음에 놓이는 말은 화자와 청자가 이미 알고 있는 정보를 나타내는 말이라는 의미전달 (화용론적) 차원의 해석에 국한 될 뿐, 통사적 측면에서는 다루어야 할 여지가 별로 없는 것처럼 취급되어 왔다. 이 형식의 강조구문에 대한 통사적고찰은 변형생성문법의 관점에서만 일부 이루어져 있다. 본 논문에서는 분열강조문을 이루는 각 요소의 통사적 특성에 비추어 그 통사기능과 구조를 밝혀보고자 한다. 필자는 C'est는 Ⅱ est에 비길 수 있는 비인칭동사로 중성대명사 ce와 e^tre동사의 의미가 혼합된 동사로 보고자 한다. C'est는 시제와 법에 따르는 활용형을 가진다는 점에서 e^tre동사와 매우 흡사하나, 인칭에 있어서는 항상 3인칭으로 불변이며, 수(nombre), 시제(temps), 법(mode) 등에 있어서는 "거의 불변" (왜냐하면 특별한 경우를 제외하고는 직설법·현재·단수형인 C'est로 쓰이는 것이 보통이기 때문이다)이라는 특성이 있다. C'est는 두 개의 보어를 가지는, 다시 말하면, 동사가(valence verable)가 2인 동사로서 (verbe bivalent), 바로 뒤에 놓인 말, 즉 qui나 que 앞에 있는 말(소위 선행사)이 제1보어이고, qui나 que 이하의 절(소위 관계문)이 제2보어이다. C'est 다음에 오는 말은 명사(구), 부사, 전치사구, 절 등 다양하며 이는 C'est의 제1보어이지 Ce의 속사(attribut)가 아니다. 또한, 소위 관계절이라 여기는 qui나 que 이하의 말은 C'est의 제2보어이지 앞의 말(제1보어)의 확대요소(extension)가 아니다. 이 관계절은 일반관계절과는 달리, 형용사와 동일계열이 아니라 명사구(SN)와 동일계열이며, qui나 que 앞에 celui나 ce 등과 같은 조응대명사(pronom anaphorique)가 놓일 수 있는 한편, 이러한 조응대명사와 더불어 문두로 이동할 수 있으며, que로 유도되는 경우는 오히려 보족절(comple'tive)과 유사하다는 특징이 있다. 동사보어라는 통사적 기능은 화용론적 차원에서의 정보전달기능을 수반하는데, C'est의 제1보어가 설명어(rhe`me 또는 propos)의 기능을, 제2보어가 주제어(the`me)의 기능을 담당하는 것이 가장 많이 쓰이는 일반적인 용법이다. 이 때의 주제어는 화자와 청자가 이미 알고 있는 내용으로서 정보가치가 낮다. 이례적으로, C'est가 제시하는 말이 설명어인 동시에 qui이하의 말의 주제어가 되고 qui이하의 말은 이 주제어에 대한 설명어가 되는 경우가 있는데, 이 때의 주제어는 청자에게는 미지의 내용으로 그 정보가치는 설명어와 마찬가지로 높다. 그러나 이는 단지 의미상에서의 변호, 다시말해 정보기능상의 변화일 뿐이지 통사기능상에는 변화가 없다. 즉, 이 경우에도 C'est와 qui사이에 놓인 말은 동사의 제1보어이며, qui이하는 제2보어인 것이다. 한마디로, C'est... qui/que 형식의 분열강조구문 P는 3개의 직접구성요소(3 C.I.) - 제일직소인 동사(V) C'est, 제이직소인 SN 또는 Spre'p (또는 Adv나 SP(=Syntagme Propositionnel)), 제삼직소인 SP(qui/que...)-로 이루어진 이심구조(construction exocentrique)의 문장이라 할 수 있다.
<< 1 2