글로버메뉴 바로가기 본문 바로가기 하단메뉴 바로가기

논문검색은 역시 페이퍼서치

한국프랑스학논집검색

REVUE D`ETUDES FRANCAISES


  • - 주제 : 어문학분야 > 불어학
  • - 성격 : 학술지
  • - 간기: 계간
  • - 국내 등재 : KCI 등재
  • - 해외 등재 : -
  • - ISSN : 1229-568X
  • - 간행물명 변경 사항 :
논문제목
수록 범위 : 71권 0호 (2010)

미셸 뷔또르의 『변경』 읽기

고인숙 ( Ko¸ In-sook )
7,000
초록보기
Il y a deux possiblités de lire La Modification, roman de Michel Butor. On peut très bien lire La Modification comme les romans d'autrefois, c'est à dire comme un roman classique, à la manière d'Eugénie Grandet de Balzac. Un héros dont le caractère est bien défini, type des cadres d'une firme internationale, se trouve engagé dans une aventure sentimentale parfaitement explicable. Sous cet angle, La Modification est une oeuvre plaisante, l'histoire d'un homme entre deux âges et entre deux femmes, l'histoire d'un homme qui s'aperçoit qu'il fait fausse route, parabole de la fidélité conjugale contre vents et marées. Mais on peut aussi bien lire La Modification autrement, puisque cette oeuvre a la réputation d'être un nouveau roman. Il nous a fallu donc essayer d'expliquer ce qu'on peut entendre sous l'appellation de nouveau roman. Les nouveau romanciers, vers 1950, ont refusé certaines des données essentielles du roman issu des conceptions de Balzac. Chez eux, à la difference des romanciers du siècle dernier, la mort du héhos du roman, la supprétion de l'intrigue, le désengagement, l'aliénation en littérature sont des éléments particuliers. Aussi, nous a-t-il fallu essayer d'y chercher l'application de ces points théoriques pour savoir ce qui permet de qualifier La Modification de nouveau roman. Nous avons commencé par l'intigue. À proprement parler il n'y a pas d'intrigue dans ce roman, bien que cela ne saute pas aux yeux d'abord. C'est une illusion habilement ménagée par l'auteur que celle qui fait croire au lecteur que cette oeuvre a un début, un milieu et un fin. Cet artifice consiste à délimiter nettement le récit par deux petits faits: un homme entre dans un compartiment à Paris, il quitte ce même compartiment à Rome. Entre ces deux faits qui n'a guère de signification ici, un homme bavarde intérieurement. Il ne se passe rien, et il n'y a pas vraiment d'histoire. Quant au héros, là aussi malgré les apparences, Léon Delmont n'existe pas au sens où le père Goriot existait. Butor ne nous livre aucun portrait physique de son personnage. Nous ignorons son origine sociale, son enfance et sa jeunesse. Puisque l'auteur ne nous présente rien que le flot d'idées et d'images qui coulent dans une conscience pendant que le train va de Paris à Rome, Léon Delmont n'est donc que le support de ces états de conscience, le lieu où ils défilent. Il n'existe plus que le litd'un fleuve. Pour ce qui est de l'alliénation, Butor ne se contente pas de décrire l'aliénation du lecteur grâce aux procédés d'écriture, il va lui presenter un personage aliéné lui-même dans la vie sociale. Le directeur de la branche française des machines à écrire italiennes n'a pas l'impression de se réaliser dans son métier qui n'est pas proprement productif. Craignant d'en être anéanti entièrement, il cherche finalement son salut dans l'écriture. Et c'est la réapparition de l'engagement exactement tel que l'envisageait Sartre, même si les moyens auquels songe Léon Delmont pour se libérer sont bien loin de ceux que propose le philosophe. Nous avons visé à constater sur la possibilité de lire ce roman autrement que nous ne le faisons lorsque nous lisons les romans d'autrefois. Butor pretend libérer le lecteur de son asservissement aux habitudes de la littérature française. Les conventions ne sont respectées qu'en apparence. La Modification est de tous les romans celui qui peut le mieux réduire nos habitudes de lectures façonnés par Balzac et Flaubert. Il est en outre certain que c'est mieux qu'un ouvrage simplement important. La superposition de deux techniquesétait une gagure et Michel Butor a gagné son pari. Le nouveau roman insinué sous le roman conventionnel détruit sourdement ce dernier. Au bout du compte c'est l'esprit du lecteur qui est modifié. Léon Delmont nous transporte d'une rive à l'autre, d'un univers Romanesque à un pays inconnu. En lisant La Modification nous pouvons trouver plaisir à être mystifié par l'humour de l'écrivain: il ne semble nous proposer une histoire sentimentale que pour nous faire vivre une aventure intellectuelle, car nous sommes, vous et moi, les vrais héros du roman.

테레즈 라캥 Thérèse Raquin에 숨겨진 여성의 욕망

김길훈 ( Kim Guyl-hun )
5,500
초록보기
Notre étude a l'intention de trouver le désir caché féminin dans Thérèse Raquin. Ce roman de Zola(1868) était publié à l'époque victorienne où l'Europe était captialisée et industralisée, et la plupart des romans de l'époque-là avaient visé les démonstrations de l'animalité humaine, parce que la société d'Europe, en vertu des Darwinistes, avait commencé à admettre l'humanité matérielle plutôt que celle de la métaphysique classique. Le roman Thérèse Raquin a donc représenté et formalisé les personnages selon les temperaments; le tempérament sanguin est caractérisé par la prédominace des fonctions de circulation et de respiration; le tempérament nerveux par la prédominance du système sensitif sur le système musculaire; le tempérament lymphatique est prédominé par le sang et le système cellulaire, etc. Zola, dans la préface de ce roman, a dit que l'humain est vu sur la base de la percepective animale. De ce fait, nous en découlons que ce roman peut très bien représenter l'étât de l'ontologique du l'être, tous les êtres, qu'ils soient choses ou êtres vivants, doivent essentiellement avoir leur propre liberté. Comme les autres romans d'amour, ce roman aussi a condamné la femme désireuse, et mais en ce qui nous concerne, il s'agit de voir le système de son sentiment plutôt que le jugement moral sur le désir féminin. Alors que ses autres oeuvres avaient représenté la femme comme l'objet de la vue masculine, Zola n'a jamais décrit la sexualité de la femme dans Thérèse Raquin. Notre étude a analysé le personnage de Thérèse qui, bien que son désir soit refoulé et castré par la vue de l'autre, doit existentiellement vivre dans la société patriarcale. Et on a compris que la relation entre la vue de l'autre et l'être existentiel, est bien étroitement liée. Son désir refoulé et castré, la mis en jeu causant la rencontre de Laurent, le meurtre par ce désir, enfin sa chute, tous les processus nous permettent de savoir le désir qui est sur la base du corps et aussi de l'existence du désir féminin. En regardant les figures désireuses de Thérèse qui se recomposent peu à peu jusqu'à devenir exhaustives, nous pouvons entrevoir la protestation de la sexualité féminine refoulée, castrée et de l'ontologique de l'être humain.

오이디푸스를 통해 보는 부조리 인식 -카뮈의 『시지포스 신화』 읽기의 한 방식-

김종우 ( Kim Jong-woo )
6,200
초록보기
Albert Camus, dans le Mythe de Sisyphe, essaie d'expliquer une conception de l'absurdité à travers le parallélisme du mythe de Sisyphe et de celui d'Œdipe. Cet article a pour but d'élucider la signification du mythe d'Œdipe dont parle brièvement Camus dans le dernier chapitre du Mythe de Sisyphe. Pour ce faire, nous allons d'abord examiner le contexte où les mythes d'Œdipe et de Sisyphe trouvent leurs significations générales. Ensuite, nous allons nous intéresser successivement à trois themes; la révolte contre les dieux, l'importance de la conscience humaine et le manuel du bonheur. Le parallélisme du mythe de Sisyphe et de celui d'Œdipe nous semble de prime abord peu naturel. Mais dans le contexte camusien,Sisyphe et Œdipe sont des héros mythiques qui affrontent à leurs propres manières les conditions humaines dans le monde absurde. L'attitude principale dans la vie de Sisyphe et d'Œdipe se constitue à partir de la prise de conscience et de l'acception de l'existence tragique humaine. Œdipe, qui intéresse Camus, dirigé par sa fille, Antigone, et en réfléchissant sur son propre destin passé, dit que “tout est bien”. Cette prise de conscience d'Œdipe montre la conscience de l'homme absurde en tant que telle. Que ce soit dans le mythe de Sisyphe ou que ce soit dans celui d'Œdipe, le bonheur que préconise Camus se trouve en dernier ressort dans l'exclusion des dieux hors du monde humain. A travers divers combats et révoltes, l'homme exclut Dieu du monde et par conséquent transforme un royaume divin en un royaume humain. Dans un monde d'où sont exclus les dieux, le destin humain n'est plus un joug infligé par les dieux et le bonheur humain n'est jamais un don divin. Sisyphe par son effort contre le rocher et Œdipe par son choix de la vie aveugle accomplissent la révolution de la conscience humaine par laquelle ils proclament que le destin humain appartient à l'homme. “Conscience” et “réveil” sont les mots les plus importants dans la discussion camusienne sur l'absurdité. Pour celui qui vit dans le monde absurde, mais qui n'est pas conscient de son absurdité, ce monde ne se montre jamais absurde. La victoire de Sisyphe et d'Œdipe vient du fait qu'ils prennent conscience du caractère tragique de la vie humaine. Œdipe, au cours de l'accomplissement à son insu de son destin tragique n'était jamais un héros absurde. C'est après la découverte de son destin tragique que notre héros, Œdipe, devient un homme absurde. Œdipe, en prenant la main de sa fille, dit que “tout est bien”. C'est pour cette parole que Camus s'intéresse au destin d'Œdipe. Camus nous présente ce héros non pas en tant que victime de Complexe freuidien, mais en tant que héros de la chasse au bonheur. Pour Camus, Œdipe, qui ne concerne pas du tout le Complexe freudien, incarne le drame tragique du destin humain par la prise de conscience et par l'acception de l'absurdité de la vie. Donc, dans ce contexte, il faudra imaginer Œdipe heureux avec Sisyphe heureux que décrit notre auteur. Pour échapper au destin humain défini par des dieux, l'homme doit le subir en disant avec Œdipe que “tout est bien”. Le précepte que nous donnent Sisyphe et Œdipe réside dans la vérité que la vie humaine nous appartient, à toute l'humanité. Même dans des travaux inutiles et un destin absurde, nous devons faire de notre destin “le visage, le geste et le drame terrestres” sans le confier aux volontés divines. C'est ainsi que Sisyphe et Œdipe ne sont pas du tout des héros accablés dans des drames tragiques, mais des héros victorieux qui ont choisi volontairement de combattre leurs destins affligés par dieux. C'est la racine de leur bonheur terrestre.

문해 능력과 문해 교육 - 역사성과 프랑스어권 연구를 위한 현황 분석

김병욱 ( Kim Byung-ook )
6,700
초록보기
Depuis la « Déclaration universelle des droits de l'homme », faite par l'O.N.U. en 1948, le droit à l'éducation est considéré comme fondamental. Et l'éducation n'est pas possible sans alphabétisme. De là, une devise : « L'alphabétisme est un droit de l'homme. » Le monde a procédé activement à l'alphabétisation sous l'égide de l'O.N.U., notamment de l'U.N.E.S. C.O. depuis le milieu du XXe siècle. Leur action s'est déployée de diverses manières partout dans le monde ; les efforts de toutes sortes d'améliorer la situation de l'alphabétisme se sont incarnés par diverses conventions et déclarations. On notera entre autres, - la 'Conférence mondiale sur l'éducation pour tous' de Jomtien (1990) et sa « Déclaration mondiale sur l'éducation pour tous » ; - le Forum mondial sur l'éducation' de Dakar (2000) et son « Cadre d'action » ; - la Décennie des Nations Unies pour l'alphabétisation (2003-2012). La situation s'est beaucoup améliorée au niveau de l'analphabétisme au sens traditionnel grâce aux luttes contre l'analphabétisme menées par le monde. La notion d'alphabétisme s'est élargie pour répondre au changement de la société : des « 3R »(reading, (w)riting, (a)rithmetic) à l'alphabétisme fonctionnel. Cependant, le monde d'aujourd'hui évolue très rapidement ; les besoins de la population ne sont pas toujours suffisamment satisfaits. C'est pourquoi il faut élargir activement le champ de l'alphabétisation. Il faut ouvrir la voie par laquelle les analphabètes 'modernes' peuvent exercer leurs droits naturels, pour que la société se développe dans l'ensemble. Pourtant l'alphabétisation n'est pas la panacée universelle à tous les problèmes du développement de la société, mais elle n'est qu'un outil. Nous procéderons dans les études ultérieures, aux analyses des sociétés de l'Afrique francophone autour de la question de l'alphabétisme et de l'alphabétisation. Notre réflexion portera sur des aspects socio-culturels de la société africaine et l'implication politique cachée dans les entreprises de l'élimination de l'analphabétisme. Nous examinerons le rapport entre l'alphabétisme, les langues et l'identité ethnique, et la manière dont la société africaine affronte l'invasion culturelle du néo-colonialisme/ impérialisme sous le nom de l'alphabétisation.

프랑스 공공소장품의 등급해제 사례 연구(I) - 사르지에 바트만의 유해 반환 관련법

송기형 ( Song¸ Ki-hyung )
한국프랑스학회|한국프랑스학논집  71권 0호, 2010 pp. 97-114 ( 총 18 pages)
5,800
초록보기
Dans cet article qui constitue la première partie de notre étude sur les cas de déclassement des collections publiques en France, nous avons examiné le processus de l'établissement de la loi relative à la restitution de la dépouille mortelle de Saartjie Baartman, dite Vénus Hottentot. Et nous avons pu constater les points suivants. Premièrement, il n'y avait pas de déclassement des collections publiques avant cette loi, bien que l'article L69-1 du Code du domaine de l'Etat permet le déclassement des biens du domaine public dont les collections publiques. L'inaliénabilité des collections publiques était un principe sacro-saint en France. Deuxièmement, le gouvernement français s'est opposé à l'établissement de cette loi, parce qu'il craignait qu'elle constituerait un précédent en cette matière. Troisièmement, on ne peut pas admettre le bien-fondé de la logique française qui consiste à considérer que l'inclusion des pièces dans des collections publiques peut s'expliquer par la valeur scientifique, sans prendre en considération le contenu et les circonstances de l'introduction.

프랑스의 이주인력 고용과 정책

전현중 ( Jun Hyun-joong ) , 이남철 ( Lee Nam-chul )
한국프랑스학회|한국프랑스학논집  71권 0호, 2010 pp. 115-140 ( 총 26 pages)
6,600
초록보기
L'industrialisation et les besoins croissants en main d'œuvre ont fait de la France un pays de destination pour les travailleurs migrants. Cette situation a perduré au-delà de la première guerre mondiale. Dans les années 50, période d'expansion industrielle, un grand nombre de migrants en provenance d'Italie, d'Espagne, du Portugal et d'Afrique du nord sont arrivées en France pour occuper des emplois généralment peu-qualifiés. Ces movements ont pris fin en 1973 après la premère crise pétrolière, mais les migrations familiales et celles à caractère humanitaire on continué. Actuellement, la politique migratoire en France se trouve à un tournant. En 2007, les actifs immigrés en France représentent 8,6% de l'ensemble des actifs, soit 2,4 millions d'immigrés. Les immigrés travaillent de plus en plus dans les services. Le taux de chômage des immigrés est le double de celui des non-immigrés. Les immigrés parmi les ouvriers exercent moins souvent des emplois d'ouvriers qualifiés que les non-immigrés. Face à l'émergence d'un marché du travail mondial pour les personnes hautement qualifiées, de vieillissement des populations et de pénuries de main d'œuvre dans certains secteurs de l'économie, la France doit s'orienter vers une plus grande diversification de ses flux migratoires à la fois quant aux catégories d'entrées, aux régions d'origine et au type de migration. La France cherche à concilier trois éléments clé de sa politique migratoire: attirer les compétences nécessaires à l'économie de son pays dans un contexte de vieillissement des populations, combattre les migrations irrégulières et favoriser une meilleure intégration des immirés. Dans les expériences de la France sur la politique migratoire, il semble que la Corée peux trouver les solutions pour la gestion des migrations. Finallement, la Corée doit introduire les ploitiques migratoires flexibles pour aider l'integration des immigrants dans le marché du travail et la société coréenne.
1